Home Food and WineVins et Spiritueux Connaissez vous le Pineau des Charentes ?

Connaissez vous le Pineau des Charentes ?

by pascal iakovou
0 comment

Depuis l’époque romaine, la culture de la vigne est présente dans la région. D’abord implanté en Saintonge dès le IIIème siècle, le vignoble s’étend ensuite vers l’Aunis et l’Angoumois. Puis la ville de Cognac et les ports implantés le long de la Charente acquièrent une grande notoriété dans le commerce des vins, en particulier vers le nord de l’Europe. Si l’origine précise du Pineau des Charentes est incertaine, il est avéré que l’eau de vie de Cognac a traditionnellement été utilisée comme base de mutage pour les vins et moûts de la région.  Le Pineau des Charentes partage ainsi son histoire avec le Cognac, et il vaut bien une légende…  En 1589, lors d’une récolte abondante, un vigneron charentais verse par mégarde du moût de raisin dans une barrique contenant de l’eau-de-vie de Cognac avant de la remiser au chai du domaine… Quelques années plus tard, il redécouvre cette barrique et son merveilleux breuvage, limpide et ensoleillé : le Pineau des Charentes est né ! Depuis, les vignerons respectent les mêmes tradition et savoir-faire pour élaborer ce produit unique et de grande qualité. Le Pineau des Charentes fut d’abord réservé aux grandes occasions familiales : s’il est de toutes les fêtes en Charentes, sa consommation restera longtemps confidentielle et régionale. Aujourd’hui, la renommée du premier vin de liqueur d’Appellation d’Origine Contrôlée français dépasse largement les frontières de l’Hexagone.

Appellation d’origine dès 1935, le Pineau des Charentes devient Appellation d’Origine Contrôlée le 12 octobre 1945. L’aire d’appellation s’étend sur le vignoble du Cognac et couvre essentiellement la Charente-Maritime et la Charente (et quelques communes des DeuxSèvres et de Dordogne). Cette aire d’appellation bénéficie d’une situation géographique et d’un climat uniques : à la rencontre de la terre et de l’Océan, avec des hivers doux à forte pluviométrie et des étés ensoleillés qui favorisent la bonne maturation du raisin. Le Pineau des Charentes est un vin de liqueur. Il est élaboré par mutage de moûts de raisin avec de l’eau de vie de Cognac rassise, distillée l’année précédente au moins. Moûts de raisin et eau de vie de Cognac doivent provenir obligatoirement de la même exploitation viticole.

Le Pineau des Charentes a été le premier vin de liqueur français à obtenir son AOC le 12 octobre 1945. L’élevage du Pineau blanc est d’au moins 18 mois, dont 12 sous bois. Celui du Pineau rosé ou rouge est d’au moins 12 mois, dont 8 sous bois. Les Vieux et Très Vieux Pineau des Charentes bénéficient d’un vieillissement prolongé, respectivement d’au moins 5 et 10 ans.

LES ÉTAPES DE L’ÉLABORATION

VENDANGES
Elles s’étalent sur un mois environ, à partir de la fin septembre.
PRESSURAGE
Les moûts sont obtenus par pressurage de la vendange. Si les blancs sont pressés dès la récolte, les rouges font d’abord l’objet d’une macération durant plusieurs heures afin d’extraire la couleur des raisins.
MUTAGE
Après pressurage, les moûts de raisin sont mutés avec de l’eau de vie de Cognac titrant au moins 60% et âgée d’au moins une année. Cette phase de mutage vient interrompre le cycle de fermentation des moûts. En fin d’élaboration, le Pineau des Charentes affichera un titre alcoolique de 16% à 22%.
VIEILLISSEMENT
Obligatoirement réalisé en fûts de chêne, le vieillissement confère au Pineau des Charentes des arômes tertiaires, typiques de l’élevage sous bois.
MISE EN BOUTEILLE
Elle est effectuée dans la région de production.

UN PINEAU, DES PINEAU : L’ART DE LA DÉGUSTATION CÉPAGES

LE PINEAU DES CHARENTES BLANC
Ugni blanc, Folle blanche, Colombard, Sémillon, Sauvignon, Montils, Meslier Saint-François, Jurançon blanc, Merlot blanc, Merlot noir, Cabernet Sauvignon, Cabernet franc.
VIEILLISSEMENT
18 mois minimum, dont 12 mois en fûts de chêne.
DEGRÉ ALCOOLIQUE
En général 17 à 18 %.
ŒIL
Robe allant du jaune paille au vieil or teinté de reflets profonds.
NEZ
Intense et élégant, d’une belle complexité, des notes de tilleul et de fleurs de vigne mêlées à toute une palette aromatique de fruits frais (pêche, prune, figue), de fruits secs (amande, pruneau, pâte de coing), avec une pointe de vanille et de miel.
BOUCHE
Une attaque franche suivie d’une sensation d’ampleur et de générosité qui exprime une grande richesse aromatique. Vin fin et délicat.
ACCORDS
Les arômes floraux du Pineau des Charentes blanc se marient parfaitement en sauce, avec des volailles, viandes blanches et poissons, et en dessert sur une tarte à l’ananas.

LE PINEAU DES CHARENTES BLANC VIEUX ET TRÈS VIEUX
VIEILLISSEMENT
5 ans minimum en fûts de chêne pour le Vieux Pineau blanc, 10 ans minimum, en fûts de chêne toujours, pour le Très Vieux Pineau blanc. Le vieillissement sous bois confère au Pineau une puissance aromatique incomparable et des caractéristiques organoleptiques particulières : c’est le rancio.
ŒIL Vieil or, reflets ambrés à bruns.
NEZ ET BOUCHE
Miel, vanille, pruneaux, cannelle et notes de noix.
ACCORDS
Idéal avec un foie gras ou des fromages persillés, il fait aussi belle escorte aux coquilles Saint-Jacques, moules, bars et autres poissons fins.

LE PINEAU DES CHARENTES ROSÉ ET ROUGE
CÉPAGES
Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc, Malbec et Merlot noir.
VIEILLISSEMENT
12 mois dont 8 mois minimum en fûts de chêne.
DEGRÉ ALCOOLIQUE
En général 17 à 18%.
ŒIL Robe allant du rose pâle au rouge profond, acajou, rosé ou rouge intense, cuivré, reflets bruns.
NEZ
Léger et élégant, caractérisé par des notes de fruits noirs fraîchement cueillis, comme la framboise, le cassis et la cerise. Son nez est intense et généreux : une explosion de fruits noirs fraîchement cueillis (cassis, mûre ou griotte), arômes sublimés par des notes d’épices douces, de réglisse, de cannelle et de vanille. BOUCHE Attaque souple, générosité et puissance des notes de fruits rouges, excellente persistance aromatique.
ACCORDS
Le Pineau rosé ou rouge accompagne gibiers, fromage de chèvre frais ou de brebis, et relève aussi agréablement les parfums d’un melon, d’une tarte aux quetsches ou d’un sorbet.

LE PINEAU DES CHARENTES ROUGE ET ROSÉ VIEUX ET TRÈS VIEUX
VIEILLISSEMENT
5 ans minimum en fûts de chêne pour la mention Vieux, 10 ans pour les Très Vieux Pineau des Charentes.
ŒIL
Rosé, ambré, reflets tuilés.
NEZ ET BOUCHE
Notes boisées, arômes de pruneaux et notes chocolatées. Excellente persistance aromatique.
ACCORDS
La grande finesse des Vieux et Très Vieux Pineau des Charentes rosé et rouge s’exprime parfaitement avec des fromages à la saveur fruitée (Ossau-Iraty, Gouda…) et les desserts au chocolat.

L’APPRÉCIER
Il se déguste frais, entre 8 et 10°C, dans un verre tulipe qui met en valeur sa robe et son bouquet, et exprime au mieux toutes ses richesses aromatiques.
LE CONSERVER
Une fois en bouteille, il n’évolue plus. Aucun bénéfice spécifique donc à le garder en cave, mais aucune nuisance non plus, à condition qu’il soit conservé debout. Après ouverture, une bouteille de Pineau des Charentes se conserve bien rebouchée, debout, au réfrigérateur.

QUEL PINEAU DÉGUSTER ? A L’APÉRITIF
Pineau des Charentes jeune.

EN COCKTAIL
Le Pineau des Charentes s’associe volontiers à des jus de fruits, ou à un tonic et quelques feuilles de menthe.

A TABLE
Le jeune Pineau Blanc est l’allié du melon, quand les fraises se marient très bien avec un jeune Rouge. Foie gras, fromage de chèvre ou persillé font belle escorte à un Vieux ou Très Vieux Pineau des Charentes Blanc. Les desserts au chocolat se marient parfaitement avec un Vieux ou Très Vieux Pineau des Charentes Rosé.

EN FIN DE REPAS, EN DIGESTIF
Pineau Vieux ou Très Vieux.

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :