Home Mode Irfé Collection « Prêt-couture  » 2015-2016 : un coup d’éclat venu de l’est.

Irfé Collection « Prêt-couture  » 2015-2016 : un coup d’éclat venu de l’est.

by Manon Renault
0 comment

10406422_512922312195566_2644587671463101254_n

 

C’est en 2008, sous l’impulsion d’Olga Sorokina que la maison Irfé renaît. Parvenir a retrouver l’esprit passé de la maison , un passé emprunt d’une histoire forte ; et l’inscrire dans le contemporain : un véritable défi.  En effet  entre révoltes russes et mariage impériaux la maison Irfé est fondée à Paris en 1924  par deux aristocrates : Félix Youssoupoff et Irina Romanoff ( nièce du tsar Nicolas II). Coupes originale, modèles sportifs, jeu d’avant-garde sur l’androgynie, parfum de légendes et défilés se terminant en bal : la maison fait fort et marque l’histoire de la mode .

Un héritage lourd : il fallait une créatrice avec une vision claire, un objectif défini pour ne pas périr sous le poids de cette maison. Olga Sorokina, avec la bénédiction de la petite fille du prince Youssoupoff fait renaître Irfé de ses cendres ou plutôt fait « comme si la maison Irfé ne s’était jamais arrêtée ». Attendu, elle semble remplir sa mission avec brillo, même la redoutable Suzy Menkes salue la première collection.

Sous une impulsion moderne, ayant pour but l’invention d’une garde-robe pratique, la créatrice crée de modèles qui peuvent s’adapter au quotidien et se confondre dans les armoires d’une femme sexy mais parfaitement élevée. Cette distinction subtile est permise par l’introduction d’éléments qui rappellent l’esprit de l’aristocratie russe.

Pour cette nouvelle collection « Prêt à couture », la créatrice fait appel à Jose Enrique Ona Selfa, ex-designer de Loewe. Ambiance graphique, et festive. L’aristocratie Russe entre manteaux de fourrure jupes courtes brillante et voile aériens fait un affront au patern des costumes officiers. Epaulettes et boutons rappellent les vestes officiers, qui ne sont plus soumises qu’au règne de la nuit.

10394037_515918035229327_4589151162437878986_n 11667397_513278085493322_5739351353941191500_n

Le designer revendique s’être inspiré des motifs modernes de Malevitch ou Rothko et mixte matières couture et prêt -à-porter. D’où l’identité volontairement hybride de cette collection. Un geste qui rappelle le modernisme insufflé par la Maison Irfé en son époque. Une tradition de la modernité et de l’innovation, qui est brillamment maintenue.

Concept original, nouvelle collaboration, restructuration des broderies des plumes et des vestes officiers, la maison Irfé version 2014  tire le meilleur de l’esprit de la maison de légende, sans s’empêtrer.  Un coup de maître.

11265426_512922328862231_6821797356864251120_n

 

 

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :