Home Food and WineVins et Spiritueux Lorsque le Japon inspire Krug

Lorsque le Japon inspire Krug

by pascal iakovou
0 comment

Le rafraîchissoir Krug par Junji Tanigawa ou l’excellence de la création

Krug et le Japon : des sentiments partagés
Depuis plus de vingt ans, Krug et le Japon vivent une histoire passionnée et sincère.
En 1989, Olivier Krug découvre l’Empire du Soleil Levant, s’imprègne de la culture et de la mentalité japonaises empreintes de tradition et d’authenticité.
Portant en elle ces mêmes valeurs ancestrales, la Maison Krug fait du Japon, son territoire de prédilection.

Les « Krug Lovers » au Japon :
Depuis plusieurs décennies, les Japonais comptent parmi les plus grands adeptes de Krug.
Ces ambassadeurs « de bonne volonté » rallient et fédèrent à travers le monde, des personnalités aussi affranchies qu’autrefois Joseph Krug lui-même.
Sûrs de leurs choix, ces épicuriens défient les modes et revendiquent la quête permanente d’excellence, d’attachement à la tradition, d’obsession du détail.

Cette année, deux artistes nippons ont créé une œuvre aussi inattendue que belle : un rafraîchissoir sophistiqué, façonné par un maître forgeron Japonais. Ainsi est né le premier seau en cuivre par Junji Tanigawa.

Le rafraîchissoir Krug par Junji Tanigawa : l’union de Krug et de Gyokusendo
En visitant la Maison à Reims, Junji Tanigawa, designer de renom ultra-inventif dessine un seau unique, qui préserve les arômes et la finesse de Krug. Il choisit l’entreprise Gyokusendo, spécialisée depuis 200 ans dans le façonnage du cuivre. Motoyuki Tamagawa, son dirigeant et maître d’ouvrage, confectionne à la main une œuvre unique : le seau en cuivre est né.

En vente chez les meilleurs cavistes au prix de vente indicatif de 1300 €.

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :