Home Horlogerie et Joaillerie Montres Michel Herbelin – Cap Camarat Squelette – Cultiver sa différence

Montres Michel Herbelin – Cap Camarat Squelette – Cultiver sa différence

by pascal iakovou
0 comment

Cap Camarat Squelette 

Cultiver sa différence

Française, familiale et indépendante depuis 75 ans, la maison horlogère Michel Herbelin poursuit, cette année, le développement de sa collection Cap Camarat. En passe de devenir emblématique au regard de l’engouement suscité depuis son lancement en 2018, celle-ci accueille un nouveau modèle automatique : la Cap Camarat Squelette. Mettant à nu sa beauté intérieure dans un design identitaire des années 70, cette montre sport-chic est éditée en série limitée à 500 exemplaires numérotés pour le monde.

Un style 70’s affirmé

Sportive élégante au charme néo-vintage, la Cap Camarat Squelette reste fidèle à l’esprit de la collection inspirée d’une pièce horlogère des années 70 du patrimoine horloger de la maison française Michel Herbelin. Identitaire par sa structure hexagonale accentuée par la protection de la couronne, le boîtier en acier inoxydable 316L (42 mm) alterne un brossé vertical et des facettes polies mettant en avant le sculptage de la matière. Similaire par sa finition, la lunette, ornée de six vis décoratives, temporise l’architecture affûtée de l’ensemble par sa forme toute en rondeur.

Également caractéristique des codes horlogers de l’époque, le bracelet intégré fait corps avec la boîte. Constitué de quatre maillons à la finition brossée et polie, il parfait l’esprit racé de cette pièce horlogère, étanche à 100 mètres, tout en renforçant son allure robuste.

Une vue saisissante sur la mécanique du mouvement

Protégé par un verre saphir, le cadran fait la part belle au mouvement automatique en le mettant à nu. Libéré de toute surface superflue, il a été squeletté à l’identique du design de la Cap Camarat. Sobre et moderne par un traitement rhodié des composants et rouages, cette squelettisation métamorphose l’orchestration complexe du mécanisme en un entrelacement de lignes acérées, compactes et nerveuses. Créée en avant-première pour Michel Herbelin, elle met en majesté l’art de la transparence en dévoilant l’envers du décor dans les moindres détails. La masse oscillante a également été squelettée pour la rendre la plus transparente possible. 

Effet de style conférant au modèle une personnalité très forte tout en offrant un spectacle hypnotisant, ce mécanisme apparent est souligné d’un rehaut noir affichant une minuterie agencée avec précision. A ses côtés, un anneau circulaire légèrement plus large mais de la même couleur accueille des index biseautés plaqués noir positionnés comme en lévitation au-dessus du mouvement. Typiques des années 70 par leur forme inspirée du modèle d’origine de Michel Herbelin, ils sont recouverts de matière luminescente comme les aiguilles rectangulaires facettées des heures et des minutes, pour assurer une parfaite lisibilité en milieu obscur. 

Une édition limitée

Présentant une vision moderne du squelettage et de l’horlogerie mécanique, la Cap Camarat Squelette est animée par un calibre automatique de facture suisse : le Sellita SW400-1. Également visible par un fond transparent, celui-ci est doté de 26 rubis, génère 28 800 oscillations par heure et dispose d’une réserve de marche de 41 heures.

Gravée au dos de la boîte du numéro X/500, cette série limitée distingue une montre de caractère offrant une polyvalence de style par un esthétisme à la fois sportif et élégant. Made in France pour avoir été dessinée, conçue, assemblée, réglée et contrôlée dans les ateliers de la maison situés dans le massif du Jura en Franche-Comté, elle hérite d’un savoir-faire horloger traditionnel français se transmettant de père en fils depuis 1947. 

Vente en ligne sur www.michel-herbelin.com 

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :