Home Art de vivre Baccarat et Yoshiki collaborent ensemble pour les 180 ans du verre Harcourt

Baccarat et Yoshiki collaborent ensemble pour les 180 ans du verre Harcourt

by pascal iakovou
0 comment

YOSHIKI COLLABORE AVEC LA MAISON BACCARAT DANS LE CADRE DE L’EXPOSITION ANNIVERSAIRE HARCOURT SHOW

1841-2021. Du haut de son pied hexagonal et de sa jambe à triple bouton, le verre Harcourt fête cette année son 180ème anniversaire, hors du temps et au cœur de la création contemporaine. Celui qui est né sous Louis-Philippe, a traversé quasiment deux siècles sans jamais perdre de son aura cristalline, présent aux tables de tous les épicuriens et écoulé à 20 000 exemplaires en moyenne par an.

Pour fêter cet anniversaire en grande pompe, la Maison Baccarat invite Yoshiki ainsi que d’autres artistes de renom tels que Honey Fucking Dijon et Charles de Vilmorin, à invoquer leur créativité et infuser leur univers dans ce verre de légende. L’exposition Harcourt Show aura lieu du 30 septembre au 30 novembre à la Maison Baccarat à Paris, sous la houlette de Laurence Benaïm, biographe d’Yves Saint Laurent et autrice de nombreux ouvrages. « Qu’un verre aussi célèbre que le Harcourt se prête au jeu de toutes les métamorphoses reflète la légende sans fin de Baccarat. Le passé n’est pas gommé, le patrimoine ouvre la voie à toutes les hybridations, toutes les innovations, toutes les apparitions » explique la journaliste.

Créateur de mode depuis 10 ans pour sa marque de kimonos contemporains Yoshikimono, un jour pianiste pour l’Empereur du Japon et le lendemain, rockstar, Yoshiki reproduit sa propre dualité dans sa création pour Baccarat. De face le verre semble prendre feu tandis que vu du dessus, une fleur vénéneuse semble éclore dans un dégradé de rouge, couleur chère à Baccarat et à Yoshiki. Une création unique en forme de rencontre entre Orient et Occident. Pour réaliser ce verre dans la pure tradition et le savoir-faire du cristal cher à Baccarat, Yoshiki a collaboré avec l’artiste verrier Kazuki Takizawa. Ils ont tous les deux réaliser une performance technique en brisant différents verres Harcourt afin de les faire fusionner sous forme de cornes et de fleur de cristal. Enfin, pour sublimer sa création, Yoshiki a imaginé une vidéo avec le réalisateur californien Michael Pessah où l’on voit l’œuvre éclore et entrer dans la lumière.

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :