Home Food and Wine Pour l’été, deux cuvées et deux expressions de fraîcheur de la Maison GOSSET

Pour l’été, deux cuvées et deux expressions de fraîcheur de la Maison GOSSET

by pascal iakovou
0 comment

Pour l’été, deux cuvées et deux expressions
de fraîcheur de la Maison GOSSET

Le soleil pointe son nez et laisse entrevoir les prémices des lueurs d’été. Si la mode est plus que jamais à la couleur rosée, chez GOSSET, la bulle saumonée est une institution depuis que Suzanne GOSSET a su lui prêter son tempérament, dans une cuvée à la personnalité affirmée.

Le blanc de blancs, qui s’est invité dans la gamme plus récemment, a également fière allure et confirme plus que jamais, l’art de vivre en héritage de la Maison GOSSET. Un style porté avec panache et fierté depuis plus de quatre siècles. Odilon de Varine, le chef de cave, a sélectionné deux vins de champagne pour un sans-faute estival et des tablées enjouées.

GRAND ROSÉ BRUT : LA GOURMANDISE DU FRUIT

Avec son assemblage à grande proportion de chardonnay, le Grand Rosé joue la carte de la délicatesse en toutes occasions. Là encore, Odilon de Varine a su miser sur un vin dominé par la fraîcheur, pour répondre à l’inspiration de cette cuvée à la robe couleur pétale de rose saumonée, aux reflets rubis cerise. Vive et tendue, le fruit n’en demeure pas moins oublié, bien au contraire. La structure de ce Grand Rosé Brut est favorisée par les 8% de vin rouge des villages d’Ambonnay et de Bouzy, intégrés à la moitié des raisins de pinot noir de l’assemblage. Dosée à 8g par litre, et avec un temps de vieillissement en cave de minimum 3 ans, le souhait du chef de cave a été de préserver les caractéristiques organoleptiques, d’une cuvée marquée par la gourmandise pure. C’est la fraise dans tous ses états qui explose au nez, fraîche, cueillie au jardin, mais également chaude et confiturée. La bouche lui demeure fidèle, suave et veloutée, dominée par le côté pulpeux du fruit ainsi qu’une texture crémeuse. En accord, il suffit de se laisser guider par la couleur : tarama, bouquets de crevettes ou tapas de saumon ou de truite fumée, barbecue de viandes rouges ou encore charcuterie sauront répondre à sa structure et épater. Inutile de préciser qu’en matière de desserts, les fruits rouges sauront lui tenir le haut du panier !

GRAND BLANC DE BLANCS BRUT : L’ODE À LA PURETÉ

Cette cuvée enrichit la collection des vins de la maison. Élaborée à partir de chardonnays issus de villages parmi les plus prestigieux de la « Côte des Blancs » (Avize, Chouilly, Cramant, Le Mesnil-sur-Oger, Oger, Cuis) ainsi que de quelques villages de la « Côte des Noirs » réputés pour ses blancs (Villers-Marmery, Tours-sur-Marne, Trépail), elle est garante d’un assemblage empreint d’élégance et de structure. Avec sa bulle toute en finesse et sa robe pâle et dorée, elle assure la promesse d’un vin d’une grande pureté. Dosée à seulement 7g par litre, le souhait du chef de cave Odilon de Varine a été de dessiner les contours d’une cuvée marquée par la fraîcheur, tout en conservant l’esprit maison où le temps de vieillissement (3 ans au minimum) est le meilleur allié des grands vins de champagne. Au nez, on dénote l’expression type du chardonnay, fleurs et fruits blancs gourmands (abricot, mirabelle) qui laisse par la suite place à la vivacité des agrumes, le tout arrondi par des notes chaudes de miel et de coing. La bouche, soyeuse et délicate, offre des notes toastées et reste dominée par une remarquable fraîcheur sapide. Inutile de dire combien coquillages, crustacés et plaisirs iodés lui tendent les bras pour des accords minéraux. Les poissons à chair blanche se jouent du couteau en tartare ou ceviche, les viandes blanches dansent sur les planchas et les apéritifs lui permettent de réveiller le palais avec élégance.

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :