Home ModeFashion Week Azzaro Haute Couture FW18_19

Azzaro Haute Couture FW18_19

by pascal iakovou 30 août 2018 0 comment

COLLECTIONS COUTURE ET ATELIERS

Une sensualité lumineuse et teintée d’exotisme imprègne la femme Azzaro, amazone hédoniste, libre et singulière.
Cette saison, Maxime Simoëns a puisé son inspiration dans la mousson birmane, métissage entre l’Asie et l’Orient,entre la douceur ouatée et la lumière énergisante.

Un souffle tropical luxuriant et flamboyant sur une féminité architecturale et sophistiquée.

Les contrastes – de matières, textures, volumes et formes – si chers à Azzaro et à Maxime Simoëns sont le fil conducteur d’unecollection qui juxtapose féminité glamour et élégance androgyne, modernité et pièces intemporelles, pièces épurées etornements luxuriants.

Plissés, broderies, chaînes, transparences et lurex: les classiques du savoir-faire Azzaro se métissent avec des peaux de
python mattes, des imprimés de palmes multicolores, et des motifs géométriques d’Ikat étincelants. Une somptuosité simplissimedéclinée sur des robes longues du soir en mousseline transparente, des pyjamas en satin de soie, des minirobes brodées demiroirs découpés façon Bengale, un sweat néoprène sur jupes plissées en Python pourpre et mousseline, et des chemises à col lavallière entièrement recouvert de cristaux.

Une silhouette toujours chic et sophistiquée mais avec cette légèreté et désinvolture du quotidien.
Les robes rendent hommage à l’âge d’or d’Hollywood revisité dans un exotisme épuré et flamboyant, telle la robe en
mousseline de soie transparente et couverte de broderies Ikat, clin d’œil à Marilyn Monroe version birmane. Le lurex
retravaillé en plissé soleil dans un dégradé de couleurs allant du bleu au fuchsia ou du pourpre à mordoré est complété de ceintures en métal or et argent pour une attitude conquérante.

Souvent associées à des sandales plates, ces robes peuvent être portées de jour comme de nuit. Quelques accessoires
animaliers d’inspiration tropicale viennent compléter les looks: la texture métallique des ceintures est retravaillée façon python. Les colliers prennent la forme de serpents. Et les bijoux qui viennent envelopper l’oreille se superposent à des boucles d’oreilles aux longues franges, ajoutant une touche d’exubérance à la collection.

Pour mieux jouer de cette féminité exacerbée, Maxime Simoëns lui associe une attitude boyish. Des essentiels de la garde-
robe masculine se mêlent à des pièces féminines pour un chic tomboy et une allure désinvolte. Un blazer à carreaux délicatement brodé de strass s’associe à un jean en python bleu-gris; un costume jacquard de palmiers devient une arme de séduction lorsqu’il est ceinturé; un smoking orné de strass monochrome scintille.

Les codes masculin-féminin s’en retrouvent entrechoqués pour mieux dévoiler une attitude libre et iconoclaste.

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :