Home Food and WineGastronomie Chez Astier, le mardi tout est permis !

Chez Astier, le mardi tout est permis !

by Julien Tissot
0 comment

Quelques mois seulement après sa réouverture, l’une des institutions « canaille » de l’est parisien se voit récompensée d’un Bib Gourmand. Cette table emblématique, qui avait déjà reçu le titre de Maître-restaurateur à la rentrée dernière, poursuit ainsi sa destinée : celle d’une authentique « table à la française ». Astier propose tous les mardis une belle sélection de vins.

Cette maison inaugurée en 1956 et reprise 50 ans plus tard par Frédéric Hubig – l’auteur à succès de la Marée Jeanne et des restaurants – caves à manger Jeanne A et Jeanne B – poursuit sa cure de jouvence. Après avoir gagné en convivialité et confort (lambris, chaises tonneliers, tables marquées du sceau de la maison…) et sans rien perdre de son ADN, ce « bistrot de famille et d’amis » s’est offert un petit supplément d’âme et de chic, propres aux brasseries confidentielles : des banquettes en velours, un éclairage plus flatteur au bar avec des suspensions en cuivre, d’épais rideaux à l’entrée pour mieux préserver l’intimité des lieux… Comme les brasseries d’une autre époque, ce rendez-vous s’articule autour d’une somme de détails : un vrai comptoir accessible aux petites faims, des globes de verre Biot dénichés aux Puces, des murs qui semblent patinés par les années et un carrelage graphique typique des années 50. La plupart des trésors qui participent à cette atmosphère intemporelle ont été chinés ici et là, comme le coq qui a fière allure sur le zinc ou la pendule, sortie tout droit d’une salle à manger bourgeoise.

Restaurant Astier – Credit Roberta Valerio

Une table à la Française
En poussant la porte d’Astier, on mesure la convivialité d’une sorte d’auberge citadine. Une table vivante, où s’installent les locaux et touristes qu’on ne trompe pas : les assiettes en porcelaine made in France siglées Astier, les serviettes en coton à carreaux, leurs ronds, les laguioles aux noms des habitués (Jean Nouvel, Robert Guédiguian, même celui de Mick Jagger attend son invité), des torpilleurs et des petites cocottes fumantes qui arrivent directement sur les tables… ‘Ici, on cuisine’ prévient Frédéric Hubig qui se veut « passeur » d’histoires et d’une assiette libérée de ses lourdeurs. « C’est un exercice d’humilité que de s’approprier une maison historique » prévient-il. Le devoir de mémoire demeure mais la cuisine domestique a laissé place à une cuisine bourgeoise, plus élégante, qui utilise les techniques de la gastronomie d’aujourd’hui. Les légumes ont retrouvé leur place à côté du carré de porc ibérique, du pithiviers de pigeon vendéen et du rouget grondin. Les jus ? Turbinés, centrifugés, ils ont remplacé les sauces. Les cuissons, elles, baissent d’un ton et chantonnent à basse température.

Soufflé au Grand Marnier – Credit Roberta Valerio

Vingt sur Vin la Mardi
20% de réduction sur deux grandes appellations, chaque mardi
Mardi 19 Septembre 2017
Blanc : Chassagne-Montrachet « Vergers », J-M Pillot, 2008 – 128 € au lieu de 160 €
Rouge : Nuits-Saint-Georges, « Clos de Thorey », La Vougeraie, 2012 – 116 € au lieu de 145 €
Mardi 26 Septembre 2017
Blanc : Saint-Aubin 1er cru, en Remilly, Domaine Colin Moret, 2015 – 76 € au lieu de 95 €
Rouge : Cornas « Reynard », Thierry Allemand, 2006 – 80 € au lieu de 100 €
Mardi 3 Octobre 2017
Blanc : Langenberg 1er cru d’Alsace, Domaine Marcel Deiss, 2008 – 59 € au lieu de 73 €Rouge : Chambolle Musigny, Les Bussières, Domaine Hubert Ligner, 2015 – 118 € au lieu de 148 €
Mardi 10 Octobre 2017
Blanc : Corton Charlemagne, Rapet, 2010 – 156 € au lieu de 195 €
Rouge : Châteauneuf du Pâpe, Domaine de Beaucastel, 2009 – 100 € au lieu de 125 €
Mardi 17 Octobre 2017
Blanc : Vougeot « Clos du Prieuré » blanc, Domaine de la Vougeraie 2014 – 88 € au lieu de 110 €
Rouge : Côte Rôtie, Jamet, 2009 – 104 € au lieu de 130 €
Mardi 24 Octobre 2017
Blanc : Bourgogne côte challonaise « Les Clous Aimés », H. de Villaine 2015- 52 € au lieu de 65 €
Rouge : Chambolle-Musigny « Aux beaux bruns », Ghislaine Barthod, 2010- 132 € au lieu de 165 €
Mardi 31 Octobre 2017
Blanc : Arbois « Les Graviers », Tissot 2015 – 64 € au lieu de 80 €
Rouge : Côte Rôtie, « Sereine noire », Domaine Gangloff, 2011 – 128 € au lieu de 160 €€
Mardi 7 Novembre 2017
Blanc : Fixin 1er cru « Clos de la Perrière » , Domaine Joliet 2006 – 98 € au lieu de 122 €
Rouge : Bourgueil, « Nouveau Clos », Gauthier 2011- 76 € au lieu de 95 €
Mardi 14 Novembre 2017
Blanc : Condrieu, Gangloff 2012 – 95 € au lieu de 119 €
Rouge : Morey-St-Denis « Très Girard », Cécile Tremblay, 2008 – 95 € au lieu de 119 €
Mardi 21 Novembre 2017
Blanc : Saint-Romain « La Perrière », Domaine Jean-Marc Pillot, 2012 – 44 € au lieu de 55 €
Rouge : Côte Rôtie, Barbarine, Gangloff, 2012 – 124 € au lieu de 155€
Mardi 28 Novembre 2017
Blanc : Puligny-Montrachet, Domaine Colin Moret, 2011 – 88 € au lieu de 110 €
Rouge : Figeac, St Emilion Grand cru, 2005 – 196 € au lieu de 245€
Restaurant Astier
44 rue Jean-Pierre Timbaud
75011 Paris
Ouvert tous les jours et ouvert tout l’été y compris le mois d’août, réservations au 01 43 57 16 35
www.restaurant-astier.com
Plats canailles au déjeuner à partir de 15 euros
Menu entrée, plat et dessert à 35 euros par personne midi et soir
Menu entrée, plat, plateau de fromage et dessert à 45 euros midi et soir

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :