Home Horlogerie et Joaillerie Hermes Arceau Pocket La promenade de Platon

Hermes Arceau Pocket La promenade de Platon

by pascal iakovou
0 comment

Hermès Horloger présente trois montres de poche décorées selon les techniques de l’émail miniature, de l’émail grand feu associé à la sculpture tridimentionnelle, et de la gravure.
Echo au thème annuel 2016 d’Hermès : « La nature au galop », les scènes présentées sur le couvercle de ces trois pièces sont tirées du carré « La promenade de Platon » réalisé par l’artiste Annie Faivre. Cet ensemble inédit réunit émail, microsculpture entrelacée et gravure dans une ballade en trois tableaux au coeur des jardins d’Academus, tant appréciés par le philosophe.
La première œuvre joue sur les nuances de bruns. Au centre, un cheval piaffe, entouré d’un feuillage luxuriant. Sur ce décor, réalisé selon la technique de l’émail miniature grand feu, la scène apparaît en teintes claires. L’émail miniature exige de composer le dessin par étapes successives. Les nuances s’expriment par les différences de tons apportées touche par touche. A l’aide d’un pinceau minuscule, l’émailleur dépose de la poudre d’émail coloré et diluée dans de l’huile ou de l’eau. Chaque étape est marquée par un passage au four chauffé à plus de 800°C pour que l’émail fonde et se xe sur la base en or blanc. Il faut plus de 20 cuissons afin que le motif définitif apparaisse.

Capture d’écran 2016-08-10 à 17.57.48

Capture d’écran 2016-08-10 à 17.57.40

Capture d’écran 2016-08-10 à 17.57.32
Arceau Pocket La promenade de Platon
Le second tableau travaille les volumes et les contrastes. La base du couvercle, en or gris, est recouverte d’émail grand feu couleur bleu nuit. Il compose l’arrière-fond d’un décor taillé dans une très fine plaque d’or jaune. Le cavalier sur son cheval forme le centre de la scène. Les feuilles de rameaux s’entrelacent et l’entourent. Chacune d’entre elles est individuellement positionnée à la main pour que l’ensemble exprime le caractère organique de la plante. Ce travail de mise en volume exige un savoir-faire précis. Il demande aussi de la sensibilité afin que ce tressage d’un genre nouveau dégage une vraie harmonie. L’arrangement une fois terminé, l’artisan souligne certains détails par des touches de peinture.
La troisième et dernière scène fait honneur à la gravure. Elle combine l’or rose – les quatre chevaux au centre -, avec l’or gris – le décor en arrière-plan. L’artisan prépare le fond en ôtant la matière là où viendront prendre place les chevaux. Découpés à part, ils sont ensuite rapportés sur la plaque principale. Le graveur transforme ensuite ces surfaces brutes. Il modèle un-à-un et à la main chaque animal ainsi que les rameaux. Afin de faire ressortir la scène, il dégage ensuite les bords en creusant des poches plus profondes autour. Un fin martelage au fond de ces dernières leur donne un aspect uniforme. Une fine couche de métal recouvre l’ensemble pour amplifier une dernière fois les constrastes.
Asymétrique, la boîte Arceau est l’une des signatures horlogères d’Hermès. Inspirée d’un étrier, son attache supérieure évoque un fer à cheval. D’un diamètre de 48mm, elle est façonnée dans de l’or blanc par les ateliers Hermès tout comme la lanière en alligator, travaillée selon le savoir-faire historique de la maison. Son fond transparent laisse apparaître le cœur de la montre.
Les Arceau Pocket Promenade de Platon, éditées chacune en pièce unique, est animé par le mouvement Hermès H1837 manufacturé en Suisse. Mécanique à remontage automatique, il offre les heures et les minutes. La platine, base du calibre, est habillée d’un perlage en colimaçon, tandis que la structure semis de H propre à la maison décore la masse oscillante et le coq du balancier.

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :