Home Food and WineGastronomie A la découverte de la plus vieille maison de cognac au monde : Augier

A la découverte de la plus vieille maison de cognac au monde : Augier

by pascal iakovou
0 comment

 

Établie en 1643, Augier est la plus ancienne des Maisons de cognac. Son histoire est celle d’une maison pionnière, qui a su dévoiler la richesse des terroirs et cépages cognaçais au fil de découvertes et d’expérimentations.

Fiers de cet héritage, la Maison Augier renait aujourd’hui en conjuguant audace et savoir-faire artisanal pour dévoiler une nouvelle collection de cognacs de caractère.

Créée pour répondre aux exigences des grands amateurs toujours à la recherche de nouvelles explorations, notre Collection se décline en trois expressions singulières de l’appellation Cognac et invite les passionnés à la découverte de terroirs et de cépages inattendus.

Nous partions donc à Cognac pour découvrir la maison et ses cognacs expressifs ne sachant pas les surprises que nous trouverions sur place. Notamment une activité pêche mémorable.

UN COLLECTIF
UNE PASSION AU SERVICE DES COGNACS

Pour réinventer la Maison Augier,  un collectif de passionnés s’est constitué, à la fois créatifs et amoureux du terroir. Chacun d’entre eux apporte ses connaissances et sa sensibilité au service d’une ambition commune : faire redécouvrir les richesses et la diversité de l’appellation Cognac.

Nous travaillons collectivement à renouveler et affirmer le savoir-faire de la Maison Augier en explorant et repensant terroirs, cépages, distillation et assemblage.

PACKSHOT_AUGIER_TRIO03_HD VDEF

LE SAVOIR-FAIRE AUGIER
DES COGNACS FRANCS, QUI FONT PARLER LA TERRE

Dans l’élaboration des cognacs, Ils sont guidés par la recherche de caractère et le respect de l’empreinte des terroirs et cépages locaux.

EXPLORATION

Ils adaptent leur méthode de distillation selon les cépages et terroirs travaillés afin de révéler au mieux les arômes de leurs cognacs. Ils travaillent ainsi sur la proportion des lies fines naturellement présentes dans le vin pour apporter puissance, richesse et subtilité aromatique et préserver l’authenticité de nos distillats à l’état pur.

TYPICITÉ

Augier a la profonde conviction que l’appellation Cognac n’est pas uniforme mais riche d’une grande variété de sols et de vignobles.

Chacun des cognacs est ainsi marqué du caractère d’un cépage et d’un terroir uniques pour une personnalité typique et affirmée, révélant des saveurs complexes et parfois inattendues.

Augier travaille bien sûr l’Ugni Blanc, cépage emblématique du Cognaçais, mais aussi la Folle Blanche, un cépage historique et rare qui produit des eaux-de-vie délicates et d’une grande expressivité aromatique. Bientôt, ils exploreront également d’autres cépages oubliés.

Quant aux crus, ils proposent aussi bien des cognacs issus des terroirs prestigieux de la Grande et Petite Champagne, que des sols moins connus de l’île d’Oléron, terroir maritime qui apporte des notes minérales et iodées inattendues.

RESPECT DE LA NATURE :
UNE DISTILLATION PRÉSERVÉE

Les cognacs Augier offrent à ceux qui les dégustent d’apprécier les saveurs de la nature et de ses terres, jusque dans ses imperfections. Ils enferment l’essence du fruit à travers une filtration à température ambiante dans le souci de révéler toute la richesse des arômes.

L’HÉRITAGE

Établie en 1643 par Philippe Augier, négociant en vins, Augier est la plus ancienne des Maisons de cognac. Son histoire est d’abord celle d’une longue exploration, à une époque où la région découvre le potentiel des eaux-de-vie de Cognac : de la découverte des cépages et des terroirs locaux à l’expérimentation de méthodes de distillation originales. C’est par cette succession de recherches que la Maison a su créer un cognac de qualité, rapidement reconnu à l’export.

Travaillant alors en famille, les Augier exportent vers l’Angleterre, la Flandre, l’Allemagne et l’Outre-mer. En France, ils vont rapidement tisser des liens avec la noblesse jusqu’à approvisionner les marchands de Versailles, le Marquis de Vaudreuil ou encore le Commandant de la marine Royale en route pour la Louisiane. La Maison a su ainsi maintenir durablement son rang de plus grande maison de cognac jusqu’au début du XVIIIème siècle.

Si la Maison Augier subit ensuite la concurrence de nouvelles Maisons de négoce, elle continue toutefois à explorer. Elle fut ainsi l’une des premières à proposer des eaux-de-vie vieillies en fûts roux, pour maintenir une in uence subtile du bois dans les eaux-de-vie.

Au XIXème et au tournant du XXème siècle, la Maison Augier a fait le choix de la qualité plutôt que la quantité en maintenant une production limitée et en se spécialisant progressivement dans le commerce des eaux-de-vie précieuses. La Maison fournit à cette époque les grandes familles et ambassades de France. La Maison garantit déjà à l’époque une qualité et une traçabilité remarquables, dont témoignent des livres de coupes centenaires. L’intégrité et l’éthique de la Maison lui valurent alors la réputation de « Maison Blanche du cognac ».

La Maison Augier restera familiale jusque dans les années soixante et ne cessera de cultiver son savoir-faire en présentant des eaux-de-vie issues des meilleurs crus et dèles à l’exigence de qualité de la Maison.

Soucieux de préserver cet héritage, ses passionnées donnent aujourd’hui à la Maison Augier sa mission d’origine: « Rechercher la typicité, travailler des terroirs et cépages oubliés, créer des cognacs singuliers. »

LA COLLECTION MADE IN COGNAC

Les créations Augier proposent d’explorer les richesses de l’appellation Cognac à travers trois expressions originales.

Chacun des cognacs Augier est ainsi un assemblage d’une sélection limitée d’eaux-de-vie issues d’un seul cépage, d’un seul terroir et d’une méthode de distillation adaptée. Augier a la particularité d’offrir des signatures organoleptiques très affirmées pour chacune de ses expressions. D’un assemblage à l’autre celles-ci peuvent légèrement varier, comme le témoignage annuel du vécu des sols cognaçais.

Les cognacs sont pensés pour être dégustés purs et ainsi s’exprimer d’avantage en dévoilant leurs spéci cités aromatiques, au degré près. Mais ils seront également appréciés en cocktails raffinés où ils apportent toute leur singularité et leur signature organoleptique.

Les flacons sont illustrés d’un emblème empreint d’histoire dont la gravure évoque la nature cognaçaise riche et sauvage du XVIIème siècle. Ils ont la forme originelle de la « montre », bouteille traditionnellement utilisée pour présenter ses eaux-de-vies au Maître de Chai. Ils sont par ailleurs scellés d’un muselet dont l’usage symbolise la méthode de distillation préservée que la maison met en œuvre pour tous les cognacs de la Maison Augier.

LE SAUVAGE PUISSANCE ET STRUCTURE

Le Sauvage est un cognac puissant et structuré grâce à la proportion élevée des lies nes du vin retenues dans la distillation.

PACKSHOT_AUGIER_SAUVAGE_HD VDEF

Son caractère :

Ce cognac est le résultat d’un assemblage de très belles eaux-de-vie issues du cru de Petite Champagne.

Il présente une très belle robe dorée. Le premier nez est puissant, hérité de la distillation sur lies fines du vin. Il présente une belle structure. En bouche, l’attaque est franche et vive et le corps complexe avec des notes fruitées d’abricot con t.

Ce cognac est issu d’eaux-de-vie très parfumées. Le final est long et légèrement épicé avec des notes vanillées, de cannelle et de clou de girofle.

La typicité de ce cognac affirmé, structuré et puissant est apportée par une proportion importante des lies fines du vin lors de sa distillation.

UN CRU :  Petite Champagne. La nature calcaire de ses sols apporte structure et équilibre

UN CÉPAGE :  Ugni Blanc, emblématique du Cognaçais.

UNE MÉTHODE DE DISTILLATION.

Lies fines : Renforcées. Une méthode originale de distillation avec une proportion élevée de lies fines du vin (entre 7 et 15%) pour apporter puissance et structure. Alc. : 40,8%

LE SINGULIER
RICHESSE AROMATIQUE ET ÉLOQUENCE

Le Singulier est un cognac très aromatique et expressif, grâce à la délicate exubérance d’un cépage rare : la Folle Blanche.

PACKSHOT_AUGIER_SINGULIER_HD VDEF

Son caractère :

Ce cognac est le résultat d’eaux-de-vie fines issues du cru de Grande Champagne et du cépage très particulier de la Folle Blanche.

Cet assemblage présente une très belle robe jaune cuivrée. Le premier nez est fin et délicat. A l’agitation, apparaissent des notes fruitées de poire, pêche de vigne et abricot. Après une attaque franche et vive en bouche, typique d’un produit sans additif, le corps est rond et fin. Un fruité intense s’installe ensuite, équilibré en nal par de subtiles notes boisées.

C’est un cognac expressif issu d’un cépage oublié ‘La Folle Blanche’, qui représente moins d’un pourcent de l’encépagement actuel de l’AOC.

UN CRU :  Grande Champagne. Bien connu du Cognaçais, il donne des eaux-de-vie riches et

UN CÉPAGE : Folle Blanche. Un cépage rare et original à l’incroyable puissance aromatique.

UNE MÉTHODE DE DISTILLATION.
Lies fines : Naturelles. Un équilibre entre expressivité aromatique et nesse des arômes. Alc. : 41,7%

L’OCÉANIQUE PURETÉ ET NOTES IODÉES

Incontestablement notre coup de coeur. L’océanique est un cognac aux influences maritimes, issu du terroir des Bois Ordinaires de l’Île d’Oléron. Il exprime ainsi une belle minéralité et des notes iodées.

PACKSHOT_AUGIER_OCEANIQUE_HD VDEF

Son caractère :

Un cognac ouvert aux influences maritimes, avec un caractère minéral. Un corps droit et pur, révélant une belle minéralité. Un bouquet oral et épicé, marqué de nuances de tabac blond.

Ce cognac est issu de trois eaux-de-vie en provenance des terroirs des Bois Ordinaires de l’Île d’Oléron. Cet assemblage présente une robe jaune citronnée. Un premier nez ouvert aux influences maritimes agrémenté de délicates notes d’agrumes à maturité évoquant un citron jaune mûr. Il s’ouvre sur des notes minérales et iodées à l’agitation.

Une attaque vive et franche caractérisée par des notes de zestes de pamplemousse rose. Un milieu de bouche affirmé et une finale très florale ( fleur de citronnier). Une fin de bouche très légèrement épicée marquée par une pointe de tabac blond.

C’est un cognac minéral aux notes d’agrumes issu des terroirs des Bois Ordinaires de L’Île d’Oléron

UN CRU :  Bois Ordinaires de l’Île d’Oléron. Un terroir peu connu, soumis à l’in uence des embruns océaniques et qui confère à ces eaux-de-vie nées le long de l’océan des notes

UN CÉPAGE. : Ugni Blanc. Traditionnel et authentique.

UNE MÉTHODE DE DISTILLATION.

Lies Fines : Soutirées. Une méthode de distillation qui apporte subtilité et pureté à travers l’extraction des lies fines naturellement présentes dans le vin. Alc : 40,1%

POUR LES CURIEUX DE NATURE REDÉCOUVRIR LE COGNAC

Augier inspire à offrir à tous les passionnés des moments de dégustation empreints de belles découvertes.

C’est pourquoi la maison a contacté Céline Pham, jeune chef franco-vietnamienne à la carrière atypique et passionnée, afin de lui demander de réfléchir à des accords mets-cognac en travaillant sur des produits bruts, représentatifs de la diversité des terroirs français.

Le sauvage : Figues de Barbarie rôties au miel, citron & thym

IMG_3809

« J’ai choisi la douceur pour accompagner ce produit puissant et vif.
Des figues rôties aux herbes et au citron, qui deviennent donc juteuses et naturellement caramélisées. Elles ont à la fois la douceur mais aussi le caractère pour tenir tête au Sauvage. » Céline Pham

Le pain des amis toasté
Beurre au sel fumé
& Carpaccio de Cêpes crus, huile de noix, Grué de cacao

IMG_3810

« La croute de ce pain dégage un parfum unique et enivrant, évoquant un mélange de châtaigne, de miel et de foin. Il se murmure que des noyaux d’olives participeraient à la cuisson réalisée comme dans les fours à bois d’autrefois. Ce parfum est encore plus extraordinaire lorsque le pain sort du four ou lorsqu’il est réchauffé. C’était comme une évidence pour moi de l’associer lorsque j’ai découvert la richesse aromatique du Singulier. A l’image de ce cognac j’ai voulu parfaire la balance et l’équilibre de cet apéritif en apportant un beurre légèrement fumé, le parfum de noisette du cêpe, quelques notes d’acidité et l’amertume du grué de cacao. » Céline Pham

L’Océanique

Anguille fumée brulée au chalumeau Graines de sarrasin torréfié
Pousse marine (Salicorne ou Aster Maritime)

IMG_3820

« Je voulais rester sur un produit franc, avec un goût très marqué pour accompagner ce cognac au goût si pur. Le coté brulé et fumé de l’anguille sublime le coté minéral du produit en rappelant ses nuances de tabac blond. L’iode de la salicorne & son croquant viennent apporter de la fraîcheur. Le sarrasin quant à lui emmène des notes épicées très balancées. » Céline Pham

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :