Home Art de vivreCulture Angela BEHELLE et sa Société intriguent les fans de l’Omega….

Angela BEHELLE et sa Société intriguent les fans de l’Omega….

by pascal iakovou
0 comment

image00214 mai, 16 heures 40. Un notable est prié de descendre d’un vol régulier à destination de Paris. Accusé d’un fait divers sordide, mêlant sexe et pouvoir, il ne sait pas encore que sa vie entière sera disséquée, analysée, commentée dans ses moindres détails.

21 février, 10 heures. À peine un an plus tard, il est placé en garde à vue, en France, pour une présomption de proxénétisme aggravé en bande organisée. Sa ligne de défense est claire : toutes les filles sont des copines, consentantes, qui participent avec d’autres amis à des parties fines. Ses amis ? La presse les connaît : d’autres notables, avocats, hommes d’affaires, parfois appartenant aux mêmes loges.

Angela BEHELLE voit, en quelques jours, en quelques semaines, la solution évidente à cet article mystérieux du Nouvel Obs qui l’avait littéralement fascinée. Dans un appartement privé, des filles faciles, des notables, on parle à voix feutrée, puis, un énorme silence… « On attend le Ministre ». Depuis 2003, Angela BEHELLE est obsédée par cette lecture. Quel pourrait être ce réseau, quasi parfait, qui, en France, permettrait à des notables d’assouvir leurs pulsions tout en leur garantissant une discrétion parfaite, une protection absolue ?
La Société est née. Une saga bien française dont le tome 3 vient de paraître chez La Bourdonnaye – Édition numérique. Chaque tome de la série est salué par la meilleure des critiques : celle des lecteurs des blogs littéraires (Babelio, Goodreads, Booknode, Boulevard des passions, Actualitte.com, etc.)

Alors que l’on pensait les Anglo-saxonnes maîtresses incontestées du « porno chic » ou « BDSM soft », une auteure française chamboule les idées reçues par un scénario bien déterminé. Selon Benoît de la Bourdonnaye, directeur de la maison éponyme, la Société sera une saga en dix tomes qui emmènera le lecteur à la découverte du réseau, de ses secrets et de ses turpitudes, mais chaque opus sera un véritable roman avec une histoire différente et complète à chaque fois.

Le tome 1, « Qui de nous deux ? » nous emmène ainsi dans l’univers scolaire et nous découvrons Henri Valmur, dont la veuve apprendra que la Société sait se montrer persuasive quand elle est déterminée. Le tome 2, « Mission Azerty » entraîne la jeune Mina, étudiante en journalisme, à la rencontre de Paul Peyriac, magnat de l’édition, ami d’Henri Valmur et co-fondateur de la Société. Dans le tome 3, Angela BEHELLE nous éclaire sur la réactivité de la Société quand elle est mise en danger par l’une de ses membres.
Ce succès, qui ne se dément pas au fil des parutions, est dû sans conteste à l’effet de surprise final propre à chaque scénario, mais également à la volonté assumée de l’auteure de ne jamais tomber dans la vulgarité ni la dégradation de l’image des femmes.

Angela BEHELLE précise : « Dans la majorité des romans que j’ai pu lire, sous prétexte d’érotisme-BDSM ou de pornographie-soft, la femme est toujours présentée comme affublée d’un pois chiche dans le cerveau avec comme seul objectif, l’obéissance, conduisant souvent à une dégradation physique ou morale. Les lectrices apprécient mes histoires différentes, car elles révèlent toujours des fins surprenantes. Le titre de mon premier tome, « Qui de nous deux ? » n’est en rien innocent dans l’apéritif de cette série que j’ai voulu luxueuse, parisienne et raffinée… »

À chaque lecture, très addictive, la question lancinante de l’existence même de cette Société revient. Le symbole d’appartenance, un badge en forme d’Omega, est même réclamé sur les réseaux sociaux pour accéder au coiffeur Bertrand, à l’esthéticienne Jill ou bien encore au si convoité magasin de Madame Jeanne….
Quelle femme ne rêve-t-elle pas d’être chouchoutée, relookée, parée des bijoux de la plus belle place de Paris ornant des robes de haute couture ? Surtout si au moment de passer à la caisse, elle entend : « Non, non, je vous prie, tout va bien. Passez une excellente journée Madame… »

Angela BEHELLE a créé son petit univers français et les lectrices s’en régalent. La « french touch » est toujours du bon côté de l’Atlantique…

Angela Behelle, l’auteure
Chaque femme vit plusieurs existences à la fois. Tour à tour une fille, une amie, une sœur, une mère, une compagne, elle est, selon le moment, une enseignante, une infirmière, une ménagère, une mère… une amante.
Derrière la façade lisse d’un quotidien presque banal se cache bien souvent l’autre femme, celle de l’ombre, de la nuit, celle qui rêve, celle qui fantasme… celle qui aime.
C’est cette femme-là que j’ai choisi de révéler en écrivant des histoires qui font vibrer l’imaginaire, éveillent les sens, donnent l’envie de réaliser ses rêves.
Pour toutes celles qui n’osent pas, celles qui s’ignorent, pour celles qui savent déjà ou pour ceux qui cherchent encore à comprendre.
Qu’importe qui je suis vraiment, je suis une femme comme toutes les autres, tranquille et sage… en apparence.

Les Éditions « La Bourdonnaye – Édition numérique » publient cette série au format NUMÉRIQUE, disponible chez l’ensemble des librairies de livres numériques dont : Apple (iBookStore), Amazon, Didactibook et Fnac, mais également sur le site de l’éditeur « La Bourdonnaye – Édition numérique ». Les ouvrages sont également disponibles au format papier via le site Lulu.com.

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :