Home Mode Dévastée Printemps-Eté 2011

Dévastée Printemps-Eté 2011

by stephanie
0 comment

Académie l’Oréal Professionnel. Dévastée nous fait rentrer dans son univers dès l’arrivée dans la salle. Du noir, du blanc et une incontournable illustration d’un cimetière.

Genius Loci, soit « l’histoire d’un paysage qui prend possession de celui qui s’y trouve…». Pour le printemps été 2011, le duo de créateurs, Ophélie Klère et François Alary nous immergent encore une fois dans une ambiance sombre et mélancolique. A travers une chronique où les jardins sont hantés, les arbres fantasmagoriques, les fleurs se collent aux vêtements.

Une musique retentit, s’arrête, puis reprend. Une première silhouette  apparaît.

Longilignes, cheveux tirés, les modèles se déplacent posément sur une bande son à la fois envoutante et pesante. La musique donne le rythme du défilé.

Les noirs, les blancs et gris s’enchaînent, se mélangent que ce soit les tissus unis ou les incontournables motifs de la marque.

On retrouve cette saison, des fleurs blanches qui viennent se poser sur le vêtement, mais aussi de larges rayures en maille ou dans une transparence discrète. Les incontournables dessins de cimetières en noir et blanc s’inscrivent sur de légers tops et des chemises.

Le couple de créateurs parvient avec succès à associer des motifs différents ou en utiliser un sur un look entier.

Les volumes sont amples, voire oversize pour les vestes et certaines robes chemises.

L’été prochain, Dévastée oublie les décolletés. Encolures près du cou et chemises fermées jusqu’au dernier bouton sont de rigueur.

Quant aux vestes, le duo opte pour des manches 3/4 , repliées ou des épaules délicatement marquées avec des  manches longues.

Le tombé des matières est fluide. Certaines sont subtilement transparentes donnant une silhouette à la fois romantique et forte.

Coupes précises et imprimés graphiques, Dévastée a encore réussi à nous entraîner dans son univers obscur.

Stéphanie Macé.

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :