Home Mode Tsumori Chisato, Prêt à Porter Automne-Hiver 2010-2011

Tsumori Chisato, Prêt à Porter Automne-Hiver 2010-2011

by Marie Odile Radom
0 comment

Pour les 20 ans de la marque Tsumori Chisato, la créatrice japonaise formée chez Issey Miyake nous invite au voyage à travers cette collection Automne Hiver. Le sol luxueusement recouvert de tapis persans, une tente de voile transparente dans le fond, c’est à l’intérieur d’un véritable caravansérail que la créatrice présente sa collection anniversaire qu’on devine inspirée par l’Orient aux voyageurs de la mode que nous sommes.

Elle commence par nous présenter sa version des gardes suisses sous la forme de gardiennes de la mode en noir et blanc. La créatrice nous propose bon nombre de modèles bicolores fluides (jupes boule, collerettes, tuniques amples) où la rayure est très présente, dans un esprit graphique sans cesse renouvelé.

L’esprit de la collection devient de plus en plus militaire grâce à une transition de qualité sous la forme d’un manteau droit assez structuré. Elle abandonne peu à peu l’austérité du noir et du blanc pour nous amener vers la couleur par touches violine à travers des pantalons tout en transparence et en velours, jusqu’à retrouver l’esprit militaire sous la forme une cape officier bicolore noir et violet.

Le ton est donné, chaque nouvelle inspiration sera accompagnée par une variation de la veste officier et donc par une nouvelle gardienne de la mode. Notons ce manteau beige avec poches en cuir rouge imitant des besaces, présenté dans une version simple puis dans sa version officier. Les modèles colorés et vaporeux s’enchainent. Ici, un boléro en velours noir ornementées de dorures n’est pas s’en rappeler un certain Christian Lacroix. L’esprit oriental est bien présent définissant le renouveau d’un style bohème-gypsy coloré fait d’imprimés toujours aussi fluides. Les manteaux tout comme les robes sont longs pour la plupart mais toujours dans l’idée d’une certaine fluidité.

La cordelette ornementant certains modèles, est parfois terminée de passementeries. Les capes se font discrètes dans des tons neutres.

De l’Orient à l’Europe de l’Est, l’esprit de cette collection est presqu’aux confins de pays des mille et une nuit longeant la Méditerranée. Le style boho dans toute sa splendeur fait de matières fluides, de cachemire, de couleurs, très loin des fourrures de rigueur propices aux saisons d’hiver.

Marie-Odile RADOM

Crédit Photos : Germain Hazard

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :