Home Horlogerie et Joaillerie Inattendu : le nouveau RDV des Joailliers Créateurs

Inattendu : le nouveau RDV des Joailliers Créateurs

by Marie Odile Radom
1 comment

Logo-artistes+web

Du 27 au 30 novembre 2009, dix joailliers créateurs se réunissent à Paris pour nous faire découvrir leur art à travers quarante vitrines uniques, à donner le vertige ou des furieuses envies de cadeaux de Noël.

Cet rendez-vous s’adresse aux amateurs de bijoux uniques et d’exception et aux passionnés d’art joaillier.
L’exposition se déroule dans un lieu parisien connu pour son attachement à l’art et la littérature : l’hôtel étoilé Le Mathurin, dirigé par Didier Moinel Delalande.
Dans un espace écrin, organisé en une succession de petits salons, les visiteurs peuvent admirer bagues, colliers et autres sautoirs, boutons de manchettes et pièces serties de pierres fines et précieuses.
Les enfants n’ont pas été oubliés car accessoires et bracelets leurs sont également destinés.

Uniques et inédites afin de révéler toute la beauté d’un art à part entière, les créations revisitent le classicisme de certains bijoux tout en nous proposant des pièces pleines de créativité, de couleurs et de design. Ces joailliers nous décryptent, ci-dessous, chacun à leur façon, leur interprétation de leur art.

  Yael Sonia

Yael Sonai Spinning Wheel TP

Yael Sonai Spinning Wheel TP

www.yaelsonia.com

Née à Boston, Yael Sonia a étudié l’orfèvrerie et la joaillerieà la Parsons School of Design de New York et a vécu et voyagé dans plusieurs pays.

Chaque bijou de Yael est unique, osé, raffiné.  Ses créations sont intemporelles mais renvoient à l’éternité et lui ont apporté l’éloge du public et plusieurs prix internationaux.

Inspirée par le mouvement des jouets pour enfants, Yael a crée la collection «  »Perpetual Motion ». Ces bijoux en or 750 et pierres fines sont composés de sphères qui roulent, de pendules qui balancent, de toupies qui tournent et de cerfs-volants qui volent : les bijoux prennent vie et continuent d’exister à travers le temps. « Les bijoux vivent éternellement » nous apprend la créatrice. Certains de ses bijoux sont à multi-usages par ailleurs. Pour Yael, les bijoux peuvent être interactifs. On peut ajouter des élements aux pendentifs, porter certaines bagues en pendentifs…

De ses séjours au Brésil, la créatrice a conservé un goût des pierres olorées qu’elle a commencé à incorporer dans ses bijoux. Sa collection « Rock » multiplie l’utilisation de ces pierres brésiliennes magnifiques. Cette collection lui a par ailleurs été inspirée par l’idée de la bague de fiançailles dans laquelle certaines femmes s’attachent plus à la grosseur de la pierre qu’au symbolisme même de la bague. La collection « Rock » met avant tout la pierre en avant avec des coupes brutes et massives, une vision un peu ironique de la bague de fiançailles.

Sophie Fruit – Menorqua

Sophie Fruit - Menorqua

Sophie Fruit – Menorqua

www.menorqua.com

Née près de Bruxelles, Sophie a démarré son parcours professionnel dans la communication. Très vite rattrapée par sa passion des pierres et de la joaillerie, elle est venue étudier la gemmologie à Paris et se forma pendant 9 ans à l’achat de pierres et de diamants chez les plus grands joailliers de la place Vendôme. Décidée à suivre sa propre voie, elle réalise depuis 2003 sous sa marque Menorqua, des bijoux uniques pour des commandes particulières et crée des collections inspirées de la nature et de la beauté des pierres. Elle se réapproprie la bague poison en nous en proposant une nouvelle version plus moderne qu’elle nomme bague à secret. Ses bagues parées de grenouilles ou autres animaux possèdent un petit endroit secret : « Il suffit d’ouvrir le petit compartiment, d’y mettre son voeu dedans et de refermer » nous explique la créatrice.

Quant à la magnifique bague en calcedoïne rubellite, c’est également « une statue qu’on peut poser sur une table » nous rappelle t’elle.

Sophie Fruit produit en petites quantité mais chaque bijou est un cadeau d’exception.

Eliane D.S

Eliane DS bague Flocons Noir

Eliane DS bague Flocons Noir

www.eliane-ds.com

Dix ans de formation en Gemmologie et en Création et une passion pour les pierres conduisent irrésistiblement Eliane D.S au design de bijoux. Ces créations sont des pièces uniques, transformables voire poétiques qui soulignent parfaitement la personnalité d’une femme raffinée.
Eliane DS aime innover. Elle a déposé le brevet de certains modèles, notamment sa bague l’Infernale et ses Satellites. C’est un bel anneau d’or blanc, jaune ou rose sur lequel se fixent des petits éléments précieux interchangeables en formes de coeurs ou autres (des pierres fines, des animaux, des patchs empierrés, etc).
Sa démarche est particulière. Elle a d’abord un coup de coeur pour une pierre et ensuite le bijou se met en place. Ces bijoux sont pour certians excessivement travaillés comme pour la bague Flocons Noirs où des flocons de neige avec diamants noirs sont enchevêtrés autour d’une Onyx majestueuse. Du travail d’orfèvre…

Daniela Baumgartner

Daniela Baumgartner La Soie Diamant

Daniela Baumgartner La Soie Diamant

www.dianela-baumgartner.com

Née en Suisse alémanique, diplômée en gemmologie, et parlant quatre langues,  Daniela Baumgartner s’est installée à Paris durant les années 80 pour y poursuivre des études de joaillerie. Primée à plusieurs reprises, ses créations ont su séduire les grandes maisons de joaillerie internationales pour lesquelles elle a conçu lignes et modèles exclusifs. Revisitant le classissisme, ses créations conservent les codes de la joaillerie tout en y apportant un oeil frais et novateur dans des pièces uniques réalisées à la demande comme ses colliers longs et fluides ou l’utilisation d’un jonc souple. Ces pièces sont sobres tout en étant très féminines.

La créatrice a rencontré une femme travaillant dans le passementerie qui aimait son travail. très vite, Dianela a réfléchi à la manière dont elle pouvait intégrer le travail de cette jeune femme dans ses collections. De cett réflexion sont nés plusieurs sautoirs comme La Soie Diamant, modulable qu’on peut nouer en ras de coup ou plus large ou le collier de perles fortement revisité.  « Le sautoir révèle des mouvements très féminins chez la femme » nous confie la créatrice.

Cameo (Olivier Grammatico)

Cameo

Cameo

www.cameo-paris.com

Depuis 1992, installé près de la place Vendôme, Cameo (Olivier Grammatico) propose, aidée de sa collaboratrice, un travail de création avec ses clients particuliers et collabore avec quelques grandes maisons de haute joaillerie parisiennes.

Ses créations se déclinent autour de trois thèmes :

Couleur Lagon avec des pièces utilisant l’aigue-marine associée au rouge corail, des bijoux  bleu lagon. Jardin d’Eden  sur le thème animalier et floral telles ses grandes bagues en formes de fleurs mystérieuses ou ses serpents charmeurs. Et enfin une ligne plus classique avec des bijoux mixtes dont certains possèdent des inscriptions latines.

Il crée également une ligne de gris-gris et porte-bonheurs s’articulant autour du thème du trèfle à quatre feuilles et du chiffre XIII.

Ravior (Ravi Jehtsan)

Ravi - Transdiama

Ravi – Transdiama

www.ravior.com

Descendant d’une longue lignée d’artisans bijoutiers, Ravi Jehtsan fabrique des pièces d’exceptions. A travers l’exploration des cultures et l’alliage de différentes matières, le créateur nous propose un esthétisme de bijou très inspiré de l’ïle Maurice : bijou corail, bijou symbole om… Sa spécialité : la fusion des cultures et l’utilisation de matières nobles telles que l’or, le titane, l’argent, le bois d’ébène, le cuir entre autres.

Ces tranches de diamant brut de la collection Transdiama nous rappellent l’onde que provoque une pierre qu’on jette dans l’eau. Oui, ces bijoux fabriqués localement à l’ïle Maurice nous proposent de conserver avec nous ce qui est précieux, important. Comme ces amphores pendentifs parés de diamants contenant un peu d’eau de mer et des micro-coquillages trouvés dnas du sable.

Pour Ravi, c’est important d’être seul avec un bijou, c’est ainsi qu’on peut le ressentir et aller à sa rencontre.

  Jean Christophe

Jean Christophe

Jean Christophe

www.jean-christophe.com

Jean Christophe Fouchier qui s’est brillamment illustré dans les ateliers de Poiray, Chaumet et Cartier il y a de cela quelques années, possède deux boutiques parisiennes dont l’une exclusivement consacrée à la joaillerie masculine. Jean-Christophe qui a décidé de lancer sa propre marque en 1996, acquiert très vite une certaine renommée, ses créations sont appréciées. Les collections s’étoffent  au fil des saisons, les bijoux se font plus originaux.

Ces pièces mettent en valeur des pierres de caractères, qui révèlent un mariage idéal  de couleurs et de formes insolites, d’éclats et de contrastes de brillance et de poli-mat. Son atout, proposer une nouvelle vision du bijou pour homme, facile à porter, léger tout en utilisant des matériaux nobles à travers la collection « Galuchat »,  anneaux, bracelets et boutons de manchettes parés d’or et couverts de galuchat teinté : Noir, orange, vert, rose.

Sa ligne de bagues pour femmes femme « Miroirs » ainsi que la collection « Coeurs » proposent une vision sortant des sentiers battus du bijou féminin. Enfin, la marque Jean Christophe propose également une ligne enfants : « Petit Mec-Ano », « P’tit garçon » et « P’tite Fille ». Des pièces en or blanc ou or jaune avec ou sans diamant montées sur cordon ou sur chaîne.

UMANE

UMANE

UMANE

www.umane-paris.com

Duo de femmes joailliers, Valérie Brun et Maé Jund créent Umane Paris en 2000, un nom qui renvoie aux origines de la matière. Ces créatrices fonctionnent à l’instinct et s’appuient sur leur propre atelier de joaillerie, fournisseur depuis près de 18 ans des plus grands de la place

Les bijoux Umane Paris ont leur propres personnalités et proposent des chaînes de maillons ovales géants d’or gris pour gourmettes d’une nouvelle ère ou sautoirs noircis d’immenses pièces d’onyx étoilées de diamants. Ebène, perles, amazonite, cristal de roche, bois de noer, la matière s’impose pour des pièces uniques et contemporaines telle la collection Toi et moi. Des volumes, des matières, des contrastes (mat et brillant, pierres précieuses et semi-précieuses), des couleurs, du noir, du blanc…tout est là.

Patrice Fabre

Patrice Fabre Lotus

Patrice Fabre Lotus

www.patrice-fabre.com

Ancien jeune créateur définisseur de tendances pour De Beers au début des années 8O, Patrice Fabre se fait une place de choix dans le monde clos de la joaillerie. Son travail s’articule autour  de la rencontre entre les différents matériaux créant des formes épurées, bien ancrées dans le bijou contemporain.

Dès 1986, il lance sa ligne Béton Armé et Diamant, une collection très contemporaine alliant la matière la plus brute aux matériaux nobles. Et en 1984 il crée une première ligne de Haute Joaillerie. Récompensé à plusieurs reprises, il ouvre  sa boutique parisienne en 1998.

En 2005 Patrice Fabre crée une collection masculine  » Telucric » autour du Diamant Brut. Le diamant, jusqu’ici très peu utilisé pour les hommes, devient à l’état brut la pierre emblématique de cette collection. Le bracelet caoutchouc et sa plaque d’or blanc incrustée de diamants bruts est un succès immédiat. Il baptise cette ligne « Teluric « .

Hélène Courtaigne Delalande

Hélène Courtaigne Delallande

Hélène Courtaigne Delallande

www.helenecourtaigne.com

En 1990, Helegne Courtaigne Delalande quitte l’univers de la publicité pour explorer une nouvelle voie qui la passionne depuis longtemps : la création de bijoux. Elle fait ses premiers pas en joaillerie rapidement tout en suivant des cours pour obtenir le diplôme de gemmologiste à l’I.N.G. de Paris. Rapidement, son style s’affine et s’affirme et la créatrice est choisie par De Beers pour créer une des bagues de la série « Trilogy ». Elle réalisera également pour le Comité français du Parfum le trophée du Prix Jasmin 2003 et dessinera la ligne Issima pour Guerlain.

Mélangeant l’or mat et l’or brillant, Hélène met le métal au coeur du bijou et utilise des gemmes  peu exploitées (spessartites, tsavorites, iolites, morganites, rubélites, tanzanites…).

Cette exposition nous permet d’admirer tout le savoir-faire de créateurs, admirables artisans qui magnifient chaque bijou pour notre plus grand plaisir. N’hésitez pas !

Hôtel Le Mathurin

43 rue des Mathurins

75008 Paris

Marie-Odile Radom

Related Articles

1 comment

lea andreone 30 novembre 2009 - 0 h 00 min

trés belle exposition ! a voir absolument!

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :