Home Horlogerie et Joaillerie Blast Hourstriker Ulysse Nardin

Blast Hourstriker Ulysse Nardin

by pascal iakovou
0 comment

Attirée par la puissance narrative de la nature et de ses extrêmes, Ulysse Nardin a mis toute son énergie créative pour mettre au point un ovni horloger au design futuriste, capable de repousser les frontières visuelles et sonores possibles. Avec la Blast Hourstriker, dont l’habillage est inspiré des avions furtifs et dont le calibre automatique à sonnerie au passant est régulé par un tourbillon volant maison, le temps est dit en musique. La Manufacture franchit ainsi une nouvelle dimension esthétique et acoustique, en permettant au son de se répandre dans l’air avec l’intensité d’une véritable onde de choc: l’heure est désormais audible en toute situation. 

LA MÉCANIQUE DU POUVOIR

Bien avant les aiguilles aux cadrans des horloges mécaniques, le son a servi -et sert encore parfois-à rythmer la vie des habitants de notre planète. Au fil des ages, cette façon de dire l’heure est devenue un véritable outil de pouvoir et par extension, l’un de ses attributs. Les plus brillants horlogers, après avoir fait sonner leurs horloges au coeur des villes du Moyen Age, sont parvenus à force de miniaturisation, à créer des pendules domestiques, puis des garde-temps portatifs, capables, malgré leur petite taille, de sonner l’heure au passage ou à la demande

Evidemment, la finalité de ces montres à sonneries n’a jamais été de donner une information horaire la nuit, comme s’accordent aujourd’hui a le dire certains historiens, mais de célébrer la journée durant, la toute-puissance et le prestige ceux dont les moyens leurs permettaient de signifier l’heure en musique, autrement dit la temporalité qui était la leur.

Cet art de dire le temps en musique compte historiquement au nombre des savoir-faire entretenus par Ulysse Nardin, et a été ravive des les années 1980, sous l’impulsion de Rolf Schnyder. En engageant, l’an passé une collaboration avec Devialet, maison spécialisée dans la fabrication de matériels de son haute-fidélité, Ulysse Nardin a choisi de passer un nouveau cap en matière d’acoustique horlogère

Co partenariat acoustique devait naturellement fusionner cette envie de l’entreprise de revenir aux sources avec celles de s’adresser à des esprits aventuriers de notre époque. Pour Patrick Pruniaux, son CEO, le choix de replacer l’heure au milieu de l’expression de ces hommes engagés dans l’action, passe obligatoirement par la mise au point d’outils horlogers extraordinaires, dotés de dessins puissants et dans le cas présent, d’un mouvement de manufacture emportant ce que la technologie acoustique peut offrir de mieux, pour leur permettre d’affirmer leur différence en musique

LE POUVOIR DE LA MÉCANIQUE

D’ordinaire, pour parvenir à générer le son destiné à donner l’heure au passage, les marteaux de sonnerie frappent un timbre fil enroulé autour du mouvement auquel il est fixé, et l’onde acoustique se déploie dans le prolongement de la carrure pour être en partie absorbée par elle. Dans ces conditions, le son entendu manque de puissance et ses harmoniques sont en partie étouffées par la matière de la pièce.

Pour la Blast Hourstriker, les horlogers de la manufacture ont choisi de relever un double défi :

Rendre visible côté cadran le mécanisme de sonnerie.

Améliorer encore d’avantage le ratio qualité/puissance développé grâce à un système d’amplification hi-tech présenté sur la montre Hourstriker Phantom.

Pour atteindre ces objectifs, les ingénieurs et horlogers d’Ulysse Nardin ont mis au point le Calibre UN-621. Afin de garantir à ce premier mouvement automatique de manufacture à sonnerie entièrement signé Ulysse Nardin un fonctionnement et une précision optimale, ils l’ont doté d’un tourbillon volant. Comme lui, il dispose d’un balancier à inertie variable, d’un spiral, d’une ancre et d’une roue d’ancre en silicium, mais ses lignes contemporaines ont été légèrement redessinées et affinées dans l’esprit des pièces de dernières générations affublées du label X sein de la maison. Toutefois, le plus. complexe a été de repenser toute la cinématique d’un calibre à sonnerie comportant tout de même 330 composants pour permettre aux passionnés de découvrir, côté cadran, un mécanisme hautement sophistiqué habituellement caché à la vue. L’opération a demandé plusieurs années d’études pour rendre possible et graphiquement harmonieuse cette intégration totale. Mais le résultat est bluffant.

Il est ainsi aisé de contempler, toutes les heures et toutes les demi-heures, lorsque la sonnerie est sur << On », les différents éléments s’animer au moment où retentit la sonnerie, avec puissance. Mieux encore, le mécanisme entraîné par un barillet spécialement dédié peut être déclenché à la demande en pressant le poussoir placé à 10 heures. Cela permet aux passionnés de voir les composants mobiles s’activer, comme le râteau des heures et le régulateur à inertie entrer en rotation. Mais aussi, observer à volonté les marteaux, visible dans une ouverture pratiquée à 12 heures, frapper le timbre dont la forme a été subtilement travaillée afin de contourner la cage du tourbillon volant.

Enfin, pour garantir à la sonnerie de la Blast Hourstriker des performances acoustiques supérieures à la moyenne des montres à sonnerie et d’être parfaitement audible, ce mouvement intègre une membrane en titane développée en collaboration avec Devialet dont l’un des co-fondateurs appartient en droite ligne à la famille Ulysse Nardin. Il conserve également une autre avancée technique intégrée dans la Hourstriker Phantom présentée en octobre 2019: le levier de torsion.

Celui-ci relie comme dans la précédente version, le talon du timbre à la fine membrane conçue en partenariat avec Devialet. Dans cette construction, celle ci est appuyée sur une grille afin de ne pas pouvoir se déformer à l’excès en cas de surpression extérieure, comme cela pourrait se produire lors d’un plongeon en piscine, la montre étant étanche jusqu’à 3 atmosphères. Avec ses 3/10ème de millimètre et son traitement DLC noir, ce diaphragme offre une grande surface de déformation et, une fois sollicité, fait déplacer un important volume d’air, susceptible d’augmenter la sonorité perçue par se l’oreille.

Afin d’assurer la sécurité de la solide mais sensible membrane et permettre l’expansion harmonieuse des ondes acoustiques produites par le jeu des marteaux sur le timbre aux heures et demi-heures, une fois le mécanisme de sonnerie enclenché sur « On », les horlogers ont repercé le fond de la montre en or rose d’un motif formant un double X, « la griffe » de la ligne Blast.

Une fois en action, la membrane Devialet agit alors fondamentalement comme le ferait un pavillon de haut-parleur de chaîne Hi-Fi. Grâce à ce système, le son est libéré et amplifié.

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :