Home Mode HUBLOT PRESENTE LA BIG BANG MP-11 SAXEM

HUBLOT PRESENTE LA BIG BANG MP-11 SAXEM

by pascal iakovou
0 comment

APRÈS LE SAPHIR, UN MATÉRIAU TRANSPARENT INÉDIT POUR PROPOSER UN VERT ÉMERAUDE

L’exploit aux couleurs du SAXEM vert pour la Big Bang MP-11

Après avoir investi massivement dans l’industrialisation du saphir en plusieurs couleurs (transparent, noir, jaune, bleu et rouge) – matériau le plus difficile à produire – pour disposer des quantités nécessaires à la création de ses modèles, et vu l’impossibilité de proposer un vert émeraude dans ce matériau, Hublot a exploré de nouvelles voies. La marque est aujourd’hui à même de revisiter le design ultra technique et contemporain du modèle MP-11 en façonnant son boîtier dans un matériau novateur inédit en horlogerie. Doté d’un vert profond rivalisant avec les plus belles émeraudes, le SAXEM allie une résistance hors pair à une brillance proche de celle du diamant. Dans cet écrin tout en transparence bat un calibre manufacture à remontage manuel avec réserve de marche exceptionnelle de 14 jours assurée par sept barillets visibles côté cadran.

Hublot réaffirme sa place aux avant-postes de l’innovation en déclinant la MP-11 – après le carbone 3D et le saphir transparent dans un matériau high-tech n’ayant encore jamais été utilisé pour un boîtier de montre. Son nom : le SAXEM, comme Sapphire Aluminium oXyde and rare Earth Mineral. Pour obtenir cette teinte de vert, cette transparence et cet éclat sans pareils, la manufacture Hublot, passée maître dans le concept de fusion, a mélangé de l’oxyde d’aluminium, composant de base du saphir, à des terres rares comme le thulium et l’holmium ainsi qu’à du chromium. Résultat : un matériau à la fois plus dur que l’émeraude (trop tendre pour être usinée) et doté d’une brillance supérieure à celle du saphir. Autres atouts : l’absence de tensions au sein de la matière est gage d’une plus grande stabilité au niveau du façonnage, tandis que la structure cristalline de type cubique garantit une même nuance et une même intensité de couleur, quel que soit l’angle sous lequel on regarde le boîtier. Le SAXEM vert, entièrement poli, forme ainsi un contraste de grand caractère avec les six vis en H de la lunette, en titane noir poli et microbillé, ainsi qu’avec la couronne noire mariant titane et inserts en caoutchouc.

Une mécanique hautes performances

A châssis novateur, moteur d’exception : au coeur de cette Big Bang MP-11 bat un calibre manufacture squelette à remontage manuel doté d’une réserve de marche hors norme de deux semaines. Hublot a réalisé cette prouesse grâce à une architecture de mouvement originale et spectaculaire intégrant sept barillets couplés en série, le tout avec une épaisseur très raisonnable de 10,92 mm. Défi supplémentaire, pour permettre la transmission d’énergie entre l’axe horizontal des barillets et le rouage vertical pilotant l’affichage des heures et des minutes, les concepteurs ont eu recours à un système très rare en horlogerie : un renvoi à 90 degrés par le biais d’une roue d’engrenage à denture hélicoïdale, de type « vis sans fin ». Pour assurer un bon équilibre esthétique par rapport à cette roue hélicoïdale visible à 10h, le balancier en ruthénium anthracite a été déplacé côté cadran dans une position symétrique à 2h. Le calibre Hublot HUB9011, composé de 270 pièces, se distingue aussi par son système de raquetterie breveté, son échappement en silicium et ses ponts et platine noirs. La réserve de marche s’affiche directement sur un cylindre placé à gauche des sept barillets, en regard de la mention DAY POWER RESERVE inscrite sur le verre saphir. La lisibilité du cadran auxiliaire heures/minutes est renforcée par des aiguilles et index soulignés de revêtement luminescent vert. Le verre saphir avec traitement antireflet et la lunette en SAXEM vert se démarquent par leur renflement épousant la forme des barillets cylindriques – une prouesse d’ingénierie permettant de créer un effet loupe sur l’indicateur de réserve de marche.

Une série limitée à 20 exemplaires

La Big Bang MP-11 en SAXEM vert se remonte manuellement via la grande couronne cannelée dotée d’un relief de type « vis sans fin » rappelant la roue hélicoïdale ou à l’aide d’un stylet électrique à empreinte Torx inspiré de la course automobile. Elle est équipée d’un bracelet en caoutchouc noir avec lignes obliques faisant écho au design de la couronne. Ce fleuron de technicité et de transparence est édité dans une série limitée à 20 exemplaires. Un coup d’éclat réservé aux connaisseurs.

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :