Home ModeFashion Week Collection Couture Maison RAMI KADI

Collection Couture Maison RAMI KADI

by pascal iakovou 7 août 2018 0 comment

OMETEO
RAMI KADI COLLECTION AH 2018-2019

Gender is a show ; un grand show à Broadway…une performance d’images spectaculaires, un concept défini, visuel. Un appel sur scène audacieux et puissant pour surprendre, démarquer et embrasser la différence. Une performance pour défier toutes attentes et dévoiler les codes de la Maison.

C’est une vision de l’innovation. Une collection forte s’inspirant de l’armoire masculine tant par les tissus, que par les motifs: pied de poule, dames, tweed, plaid, rabats, poches, cols… Man meets woman and woman meets man… Une rencontre très glamour où les lignes deviennent floues dans l’exploration de l’androgynéité et de l’univers de la femme.

Le vestiaire masculin se réinvente grâce aux nouvelles technologies qui insufflent un nouvel air aux inspirations classiques aux paillettes holographiques à effet 3D découpées au laser. Les tissus nobles et intemporels se mêlent aux matières révolutionnaires du 21 ème siècle tels que l’aluminium, le métal, le plastique. Les broderies couture se confrontent à la transparence. Les sequins s’affrontent pour attirer l’attention. Un arc-en-ciel de couleurs se dévoile dans chaque création. Les coupes rigides des blazers et des chemises pour hommes se heurtent et se redéfinissent aux coupes lisses des robes sensuelles et féminines imaginées par Rami Kadi. Dans une frénésie de création: les gilets deviennent des corsets, des casquettes s’imposent, le costume domine; les bottes, les lunettes de soleil et les accessoires accentuent cette impulsion. Une allure exploratrice à la recherche d’une nouvelle identité.

OMETEO

Un jeu de mot autour de Ometeotl, une divinité qui désigne dans la mythologie aztèque le principe de dualité, c’est une sorte d’entité suprême. Ometeotl a été pensé comme étant à la fois masculin et féminin, sous les noms de Ometecuhtli et Omecihuatl. Cependant, ils n’étaient pas très représentés dans l’art aztèque…plus facile probablement de les imaginer comme des concepts abstraits plutôt que comme des êtres anthropomorphes. Ometecuhtli et Omecihuatl incarnaient l’énergie ou l’essence de la création dont découlait le pouvoir de tous les autres dieux. Ils existaient au-delà de tous, sans aucun intérêt pour ce qu’il se passe réellement.

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :