Home Horlogerie et Joaillerie Boucheron, Collection Haute Joaillerie Vendôme 26

Boucheron, Collection Haute Joaillerie Vendôme 26

by pascal iakovou
0 comment

26 Vendôme. Ce nom sonne comme une signature. Il résume à lui seul l’esprit d’une Maison d’exception.

26 Vendôme : cette adresse unique se situe dans l’angle le plus lumineux de la place, privilège d’un joaillier arrivé là avant tous les autres. Personne ne peut oublier qu’en 1893, Frédéric Boucheron fut le premier à s’installer sur ce qui allait devenir la place la plus prestigieuse de Paris.

26 Vendôme… Est-ce un code ? C’est en tout cas un mystère. Celui d’une créativité, d’inspirations, de secrets de fabrication depuis toujours gardés au même endroit.
Pareille à la colonne au centre de la place, qui semble être l’aiguille d’une invisible horloge défilant vers l’éternité, la Maison Boucheron y défie le temps.

26 Vendôme,le style en héritage.

NATURE TRIOMPHANTE
Voici une ode à la nature chère à Boucheron : cette nature généreuse et indomptée qui s’épanouit dans ses collections depuis toujours.
Nature Triomphante est la réinterprétation joaillière d’une nature toute puissante. Les artisans ont relevé les défis d’un lys radiant au cœur jonquille, d’un blé d’été radieux, de plumes se transformant en oiseaux au lointain, et d’animaux sauvages, figures de liberté. La Maison Boucheron, comme chaque fois, réussit ici à représenter cette impression fugace et merveilleuse d’une nature prise sur le vif.

Lys Radiant
Le lys est une fleur mythique, symbole de puissance, de majesté et d’opulence depuis des millénaires. Réinterprété par Boucheron, il se charge de lumière. Il irradie.
Avant tout, Lys Radiant est un collier. Ce lacet de lumière, réuni par un superbe diamant poire jaune de 20 carats, projette aux alentours de délicats diamants jaunes. Six pétales en cristal de roche nervurés de diamants achèvent la corolle. Dans la tradition Boucheron du multiporter, la fleur peut se délacer et se porter seule.

Blé d’Été
Sept brins de blé portent chance, selon la tradition paysanne. C’est avec ce signe de bon augure que Boucheron revisite le collier en point d’interrogation, un grand classique de la Maison imaginé pour la première fois en 1889.
Autour du cou les brins de blé semblent vivants ; ils paraissent se balancer au gré du vent. Ils évoquent les moissons tardives des derniers jours de la belle saison, et les courtes nuits d’argent, quand les champs de blé se tapissent de diamants à la lumière de la lune.
Un bracelet et une bague complètent une parure iconique et généreuse.


Plume de Paon
La plume de paon fait partie des créations emblématiques de la Maison Boucheron. Dans toutes ses déclinaisons, elle est dynamique, mouvante, presque vivante.
Dans la collection 26 Vendôme, Le style en héritage, on la retrouve pour ce collier en or blanc serti de diamants, réédition du point d’interrogation imaginé en 1889. À la fois plumage et feuillage, le bracelet s’enroule délicatement autour du poignet. Dans sa version broche, la plume de paon iconique se transforme en un petit groupe d’oiseaux prenant leur envol au lointain.


Les Animaux de Collection
Les animaux ont toujours fait partie de l’univers Boucheron. Ils parcouraient déjà les premières collections imaginées par le fondateur de la Maison, Frédéric Boucheron. Ils n’ont cessé depuis d’en agrandir le bestiaire.
Les animaux de cette nature triomphante sont forcément sauvages et insoumis : libres. L’adorable biche semble sortir d’un sous-bois enneigé quand elle s’habille de diamants ; et d’une forêt d’octobre quand elle se pare de saphirs aux couleurs automnales. Le faucon, couronné d’une crête cerf-volant en diamant de 1,43 carats, impose des plumes majestueuses pavées de diamants. Enfin, le loup à la figure géométrique, revêtu de saphirs jaunes comme taillés d’un seul bloc, soutient un regard hypnotique et envoûtant.


ARCHITECTURE INSPIRÉE
Perfection géométrique ou pureté des lignes Art Déco, Boucheron a toujours aimé passionnément l’abstraction. Architecture Inspirée explore cette autre facette de la Maison. Le voyage dans le temps et dans l’esthétique parisienne commence par cet hôtel si particulier près du Palais-Royal, où Frédéric et Gabrielle Boucheron s’installèrent. Il se poursuit avec l’évocation de la colonne et des arches de la Place Vendôme et se termine avec un damier transformé en chahuté d’onyx et de diamants.

Hôtel Particulier
Première adresse de la Maison depuis que Frédéric et Gabrielle Boucheron s’y installèrent en 1858, le 152 de la galerie de Valois a une importance toute particulière pour la famille. C’est à la fois l’atmosphère qui régnait en ce lieu et la vue qu’on pouvait contempler depuis ses différentes fenêtres qui sont ici évoquées.
Pièce majeure de la collection, l’incroyable collier présente une alternance de pavages de diamants jaunes et blancs, de pierres de lune grises, de nacre blanche et de lignes d’onyx, qui rappellent le graphisme des parquets du lieu. Au centre du collier, un magnifique saphir jaune de 21,80 carats resplendit comme le soleil pointe à travers un volet entrouvert. Enfin, trois pendeloques en cristal de roche reproduisent la vue sur les jardins du Palais-Royal depuis les appartements du 152. Une dernière pendeloque ferme le collier et représente le ciel étoilé. Extraordinairement sculptées et constituées de centaines de diamants, trois scènes bucoliques, comme observées à travers les fenêtres, forment un triptyque à la fois romantique et réaliste.


Vendôme Chromatique et Argentique
La splendeur des lignes et l’infini des perspectives : on comprend aisément que la Place Vendôme ait tant inspiré Frédéric Boucheron.
Un bracelet de cristal de roche rend hommage à la place parisienne, rappelant par son profil le dessin de ses arches. Son béryl de 94,15 carats taillé en émeraude
porte en son cœur l’imposante colonne Vendôme.
Le collier réinterprète, à la façon Boucheron, le chevron, motif Art Déco par excellence.


Damier Cabochon
Le classicisme des lignes des hôtels particuliers parisiens est ici mis à l’honneur – et notamment l’intérieur de celui de la famille Boucheron.
L’épure géométrique du damier Art Déco prend ici la forme de diamants rehaussés par des cabochons d’onyx au noir intense. Le chahuté, ce savoir-faire propre à la Maison qui joue avec les diamètres des pierres serties, est aussi revisité, se déclinant en collier, bague et bracelet.


PORTÉ COUTURE
Né de parents drapiers, Frédéric Boucheron a conservé de son enfance le souvenir d’étoffes et de tissus de toutes sortes.
Une cape de lumière, un plissé de diamants, un ruban graphique tout en émeraudes et rubis… Autant de créations à porter comme des vêtements.
S’agit-il de couture joaillière, ou bien de joyaux cousus ? Peu importe. Ici, la Haute Joaillerie et la Haute Couture se rejoignent, se confondent, sans que l’on parvienne à déterminer si l’on tend plus vers l’une ou vers l’autre.

Cape de Lumière
Avec cette Cape de Lumière, Boucheron déplace merveilleusement la frontière entre le bijou et le vêtement.
Entièrement réalisée sur un buste de couture pour en parfaire le porté, le tombé et la souplesse, elle est tissée de fils d’or qui relient les éléments entre eux. « Cousue main » par les artisans joailliers, elle reprend un motif inspiré de la plume de paon chère à la Maison, ici modernisée et stylisée. De la découpe ciselée de l’ensemble à la finesse des chaines torsadées serties de diamants, cette Cape de Lumière repousse plus que jamais les limites de la joaillerie.


Plissé Diamants
Subtile variation bi-chromatique autour du noir et du blanc, cette nouvelle création est la troublante réinterprétation joaillière du plissé d’une étoffe.
Elle tombe sur le décolleté comme un foulard pavé de minuscules diamants. Ses deux pants se rejoignent sur un diamant de 7,8 carats qui laisse apercevoir son verso de spinelles noires comme le jais. Les boucles d’oreilles et la broche reproduisent cet étonnant travail sur les perspectives, digne du trompe l’œil.Les bijoux étaient en parfaite harmonie avec les créations de Giambattista Valli, ils rappelaient les dentelles et les soies  précieuses utilisées sur les robes par le couturier.

Ruban graphique
La Maison Boucheron revisite ici la tradition du ruban, dont elle reproduit les reliefs en épure.
Autour du cou, ce sont de fines perles d’onyx qui descendent en cascade pour être réunies par une émeraude de Colombie de 4,4 carats en un nœud oversize. Quand il s’enroule autour d’un doigt en une bague délicate, ce ruban arbore une émeraude de Colombie de 3,70 carats, ou un rubis du Mozambique de 3 carats.

 

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :