1704 Views |  Like

G-Star Raw , une marque qui s’engage. Collection Raw For the Oceans automne/ hiver 2015.

L’heure est à l’engagement! Faire des vêtements pratiques, chics, bien coupés, aux imprimées tendances : Ok. Mais ce n’est pas le tout.

G-Star Raw se démarque et signe son engagement en s’associant à Bionic Yarn et Parley For the Oceans, pour une troisième collection Raw for rhe Ocean. Point de départ de la collection : une esquisse faite par Pharrell Williams. En plus de procurer des tubes et de faire partie des meilleures collaborations, le chanteur, producteur…ajoute le stylisme à son tableau. Son bomber futuriste Occotis Hdd donne le ton nautique de la collection. Dans la même idée,  G-star raw , revisite les rayures bretonnes- utilisées dans les doublures- et ajoute à des pièces classiques, comme les trenchs, une mascotte décalée : une pieuvre aux allures cartoonesques.

RFTO_B92011_6929_082_WMN_3_2 RFTO_B95012_7339_110_WMN_1_2 RFTO_B82011_6927_001_MEN_3_6 RFTO_B82012_6712_1243_MEN_2_4

Plus que des motifs décalés et originaux qui agrémentent les vêtements de cette collection, c’est un engagement écologique qui distingue Raw for the Oceans , un mouvement qui encourage à trouver des alternatifs dans la conception des vêtements, à réfléchir sur le problème de déchets qui mettent à mal notre éécosystème, aux possibilités offertes par un recyclage novateur. Car création ne signifie pas nouveauté : la création se trouve également dans les détournements , dans la capacité de réinvestir des éléments. Le plastique pollue les plages : G-star Raw en fait des jeans.

2 millions: ce n’est pas le nombre de téléchargements atteints par la dernière chanson de Pharrell Willliams, ou la quantité de jeans débitée lors des dernières soldes: il s’agit du nombre de récipients en plastique collectés sur les littoraux des océans qui ont été transformés en jeans, vestes ou t-shirts.

PHARREL15-2_4

Transformer une citrouille en calèche : plus qu’un acte de bonne fée, un acte citoyen. Redécouvrir la beauté du littoral et empêcher leur délabrement: c’est l’objectif de Parley for the Oceans. En s’associant à Bionic Yarn – société qui excelle dans la création de fils et de tissus fabriqués à partir de déchets -« Vortex Project  » est lancé en 2013 , comme un cri d’alarme, un électrochoc : préservons la nature. 

L’étendue des dégâts est mise en avant à l’occasion d’un documentaire réalisé par le magazine i-D, ou surfeurs, scientifiques et chercheurs narrent leurs expériences et mettent en avant les solutions actuelles, comme celle de Raw for the Oceans. Documentaire réalisé par Jake Sumner intitulé « The plastic Age ».

Disponible dès le 15 août en magasins, si la fibre écologique, le modernisme des vestes, ou les plus classiques jeans ne vous tente pas , vous loupez un bel engagement. Pour une fois que s’engager joue de concert avec le plaisir de s’offrir des vêtements !

 

 

Documentaire réalisé par Jake Sumner intitulé « The plastic Age ».