Home Mode Rencontre avec une créatrice prometteuse : Bourgine qui es-tu ?

Rencontre avec une créatrice prometteuse : Bourgine qui es-tu ?

by Manon Renault
0 comment

10930073_443126079197672_3845155613631085605_n

Bourgine c’est quoi , c’est qui ? Un nom, une marque …

En réalité c’est les deux. Le nom d’une jeune créatrice, humble malgré son talent, qui signe de son nom sa deuxième collection qui est disponible depuis courant mai. La marque est jeune, comme sa propriétaire, mais pas inconséquente.  Caroline Bourgine, est posée, consciente des difficultés actuelles face auxquelles les jeunes marques sont confrontées, mais reste calme. Pas à pas , d’un objectif à l’autre, la créatrice confectionne une première collection, ouvre une boutique au coeur du 6 ième arrondissement. Ca prend , ça prend même bien. La collection printemps lancé depuis peu promet déjà des best-sellers. Prochaine étape ?

Rencontre avec une jeune créatrice qui a les pieds sur terre et la tête pleine d’imprimés succulents!

Une boutique rue Racine, une boutique « Ateliers »: pas un magasin aux néons blancs, multipliant les miroirs avec un fond de musique commerciale. Un lieu qui concentre le processus de création du vêtement: tableau d’inspirations, coin couture, ainsi que les deux collections sont rassemblées dans ce lieu décoré d’objets finement choisis : des livres chèrs à la créatrice, ou encore une paire de basket Nike vintage ayant servi au shooting de la collection. Un décor sans prétention, mais où chaque détail, chaque objet possède une place particulière. Bienvenue chez Bourgine.

Caroline, fait partie de cette génération de créateurs qui ont l’audace d’aller au bout de leurs projets. Elle le fait sans pour autant se fixer des objectifs démesurés. La mesure: secret de la réussite, la clé pour ne pas se perdre ?

Avec un double parcours, ( école de commerce et école de stylisme) , Caroline est déterminée , et traverse ses années d’études l’air de rien. C’est quand elle entre en école de commerce que l’idée de créer sa propre marque surgit, idée qu’elle gardera et qu’elle mènera à son rythme. Pas de précipitations inutiles, elle prend le temps d’apprendre, multiplie les stages dans le milieu de la mode : elle s’arme car elle sait que rien ne tombera du ciel.

Une approche réfléchie et intelligente, particulièrement à tout juste 24 ans. L’éparpillement : voilà un mot qui ne convient en rien à Caroline. Pour chacune de ses collections, elle est partie d’un thème, d’une inspiration précise. Les couleurs et l’atmosphère de la série Twin Peaks ont été les véhicules de la première collection. Des blousons officiers empruntés à l’agent Harry Truman, des imprimés et dégradés de vert qui évoquent le paysage de ce petit village Lynchiens.  Pourquoi Twin Peaks , alors que les années 90 reviennent et que le come-back de la série crée des impatiences incontrôlables chez les fans ?

bourgine-collection02 Capture-d’écran-2015-01-08-à-00.23.47-672x1024 bourgine-collection07

Capture-d’écran-2015-01-08-à-00.24.46-684x1024

Caroline avoue ne pas être spécifiquement fan de la série, mais plutôt d’une atmosphère, d’images, de couleurs, et d’imprimés qui ont travaillé son imaginaire pour créer la première collection. L’engouement autour de la série: un heureux ou malheureux hasard. Ce n’est pas le but de Caroline. Si la série est dans l’air du temps, pourquoi pas, mais ce n’est pas ce qui à pousser la jeune créatrice à travailler autour de ces mystérieux paysages verdâtres.

C’est ça aussi qui plaît chez Bourgine : elle crée des collections sans tomber dans les filets des diktats des modes et des tendances. Elle crée pour elle à partir de ce qui la touche, en vain si c’est à la une de Vogue ou caché au fin fond d’un musée méconnu. L’inspiration n’a pas de règle. Caroline fait des vêtements qui lui plaisent en gardant son sens stylistique propre. Les collections sont conçues pour être portés: pratique , imprimé ou plus classique, confortable et proposant des coupes qui sciait à chacune.

Fétichiste de la jupe trapèze qu’elle arbore avec une sophistication décalée, la pièce devient un élément-clé des deux collections. Les combinaisons, les trenchs et les pantalons marquant la taille font partie des patterns qui se déclinent. Des collections pour une garde-robe complète. Là où certaines jeunes marques jouent sur le concept d’une pièce déclinée en plusieurs coloris, Caroline nous habille entièrement.

L’inspiration de la deuxième collection est née de la visite de la grande rétrospective organisée autour de Sonia Delaunay, résolument l’exposition parisienne de l’année pour la créatrice. Et là, coup de coeur avec le graphisme des peintures dont elle s’inspire pour créer les motifs imprimés sur les différents éléments de sa collection. En continuant ses recherches, elle se penche sur l’histoire de ces femmes expatriées russes, et reste séduite par leur style, leurs robes chasuble, les cols boutonnés et crée la robe « portefeuillov, les doubles ceintures des jupes ou encore les hauts de la collection printemps.

bourgine_collection_site copie

bourgine_collection_site2

bourgine_collection_site4

bourgine_collection_site5 copie

bourgine_collection_site5

Des inspirations qui tiennent d’une démarche de recherche qui ne déroge jamais de sa ligne directrice, des coupes travaillées mais portables au quotidien, une élégance mais aussi de l’excentricité- mais attention , jamais loufoque-  voilà comment on pourrait sans doute résumer Bourgine.

Une créatrice qui introduit le « chic parisien » à son style, agrémenté de la légèreté et la modernité des imprimés. Un goût du risque, une interdiction de se contraindre à laquelle Caroline tiens.

Alors vite , il fait chaud, on se laisse tenter par une jupe trapèze ou une robe ( tous 100% made in France). On peut même acheter en ligne, et suivre Bourgine sur les meilleurs réseaux sociaux , mais le mieux reste encore d’aller à la boutique, 15 rue Racine. Promis vous passerez un bon moment !

http://www.bourgine.net/e-shop/

Boutique-Bourgine-4

 

 

 

 

 

 

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :