Home Horlogerie et Joaillerie Décollage vertical avec commande IWC : La nouvelle collection Spitfire

Décollage vertical avec commande IWC : La nouvelle collection Spitfire

by pascal iakovou
0 comment


Dans le cadre de l’année 2012 dédiée aux Montres d’Aviateur, IWC Schaffhausen propose des nouveautés dans la collection Spitfire toujours très recherchée. Qu’il s’agisse du design, de l’usinage, du choix des maté- riaux ou de la technique horlogère bien sûr, les nouveaux modèles Spitfire décollent à pleine puissance. L’innovation la plus spectaculaire est l’affichage de la date du calen- drier perpétuel sous forme digitale, un design inspiré d’instruments de bord tel que l’altimètre.

Sud de l’Angleterre, 5 mars 1936. Le premier prototype Spitfire effectue son vol inaugural. Le ministère de l’aéronautique est enthousiaste: «A true aeronautical thoroughbred», le nouvel avion est un pur-sang des airs. Au même moment, dans la ville suisse de Schaffhausen à quelque 800 kilomètres à vol d’oiseau, des horlogers tra- vaillent à la mise au point d’un prototype d’un tout autre genre, la Montre Spéciale IWC pour Aviateur. La première Montre d’Aviateur IWC est lancée cette même année.

L’avion et le garde-temps n’ont pas uniquement leur année de naissance en guise de point com- mun. Ces deux modèles originaux ont révolutionné leur domaine respectif avec une mécanique élaborée et un design fonctionnel. Le Spitfire, chef-d’œuvre technique et aérodynamique, devint un véritable mythe. Des 24 versions aux- quelles cet avion a donné lieu au cours de sa carrière, on a construit plus de 20 000 exem- plaires, un nombre jusqu’ici inégalé en Grande- Bretagne. Avec sa première Montre d’Aviateur du milieu des années 1930, IWC Schaffhausen répondait aux demandes de l’époque pour la mesure du temps en situation de vol. Le mouvement était régulé pour résister à des températu- res extrêmes, l’échappement étant amagnétique en raison des champs magnétiques puissants dans le cockpit. Le cadran noir aux aiguilles contrastées luminescentes marque aujourd’hui encore le design façon instruments de bord pour les montres d’aviateur classiques.

Technique innovante et design sophistiqué
En 2003, IWC Schaffhausen lança une gamme de Montres d’Aviateur qui n’empruntent pas uniquement leur nom aux avions de légende que sont les monomoteurs Spitfire, mais également leur élégance et leur technique innovante. Cette fois, les designers et les constructeurs ont soumis les montres Spitfire à un contrôle général poussé. Le résultat est spectaculaire: avec leur design modernisé, de nouvelles fonctions et de nouveaux mouvements de manufacture développés chez IWC, les machines à voyager dans le temps sont prêtes pour un dé- collage vertical éblouissant.
Élégance et classe sont depuis toujours les caractéristiques des Montres d’Aviateur Spitfire. Un caractère dont se prévalent les deux nouveaux modèles en acier fin et en or rouge 18 carats, également dans le choix du matériau du boîtier. Les boîtiers sont meulés, polis ou satinés à la main pour leur conférer des surfaces bril- lantes, satinées et structurées et créer ainsi une nouvelle dynamique résultant de l’éclat métallique, rappelant celui de l’avion légendaire. La finition soleil du cadran ardoise donne l’illusion que si l’angle d’incidence de la lumière change,la lumière reflétée par la surface polie tournoie dans le cercle lorsque l’on fait pivoter la montre.

Rencontre entre digital et analogique
La Spitfire Calendrier Perpétuel Digital Date et Mois (réf. 379103) dotée du mouvement de manufacture 89800 témoigne de l’infatigable esprit de pionnier des horlogers d’IWC. Le ca- lendrier perpétuel programmé mécaniquement jusqu’en 2100 constitue à lui seul une prouesse horlogère. Quant à l’affichage digital de la date du jour et du mois, il n’attire pas seulement le regard avec ses chiffres surdimensionnés, mais il représente lui aussi un chef-d’œuvre de Haute Horlogerie de la manufacture IWC. Non sans raison: il nécessite une «centrale d’énergie» à la mécanique compliquée pour assurer, à la fin du mois, l’entraînement synchronisé de jusqu’à quatre disques d’affichage et, à la fin de l’année, de cinq disques afin de faire avancer l’affichage des années bissextiles. Et sans que cela n’ait, comme il se doit, la plus petite répercussion sur la précision de marche, également lorsque le ressort du mouvement est presque au bout ou lorsque le chronographe fonctionne simultanément.

Quatre ans de développement
Une équipe IWC composée d’horlogers et de constructeurs a travaillé pendant quatre ans pour maîtriser ce défi technique. Les spécialistes ont développé un accumulateur d’énergie appelé mécanisme sautant qui prélève un peu d’énergie chaque fois que l’aiguille dépasse minuit, la garde en réserve et la libère juste au moment où les disques de la date et du mois à la fin du mois ainsi que le disque de l’année bissextile à la fin de l’année sont avancés. Une expérience digitale à admirer sur le cadran de la Spitfire Calendrier Perpétuel Digital Date et Mois à chaque début de mois et dans la nuit de la Saint-Sylvestre. Il va sans dire que le calendrier de cette mécanique raffinée, programmé jusqu’au 1er mars 2100, tient compte du 29 février de chaque année bissextile.

L’affichage digital de la date s’inscrit dans les grandes innovations d’IWC
Le calendrier perpétuel avec grand affichage digital de la date et du mois s’inscrit dans la série des innovations techniques qui marquent l’histoire d’IWC Schaffhausen, tout comme le système Pallweber, la protection contre les champs magnétiques, le remontage Pellaton, la réserve de marche de sept jours ou l’introduc- tion du titane et de la céramique dans l’horlo- gerie. En 1885 déjà, la manufacture de Schaffhausen mettait au point le système Pallweber pour les premières montres dotées d’un affi- chage digital des heures et des minutes. Après l’âge d’or des montres à quartz, de nombreuses personnes préfèrent à nouveau l’affichage ana- logique de l’heure. Pour la date, l’affichage sous forme de chiffres s’est imposé. Il est très clair, offre une lisibilité optimale et témoigne d’une certaine modestie de la part de la Spitfire Calen- drier Perpétuel Digital Date et Mois: qui soup- çonnerait la présence d’un calendrier perpétuel mécanique sous les grands chiffres du cadran?
L’affichage analogique des temps chronomé- trés entre 1 minute et 12 heures fait également partie des innovations les plus remarquables d’IWC. Ils sont regroupés dans un guichet et se lisent comme s’il s’agissait d’une heure nor- male. La masse oscillante sous forme d’une élé- gante silhouette de Spitfire, que l’on peut admi- rer à travers le fond en verre saphir, représente également une première dans cette gamme de montres.
Mouvement de manufacture IWC
pour chronographes
La Spitfire Chronographe en or rouge (réf. 387803) et en acier fin (réf. 387802, 387804) est dotée du calibre de chronographe de manu- facture 89365. Il permet d’accroître la durée de marche de la montre à 68 heures et dispose également, en plus de la fonction stop minute et seconde, d’une fonction flyback intégrée. Les designers d’IWC se sont inspirés du design façon instruments de bord pour la fenêtre de la date. La disposition verticale des chiffres fait référence à la forme d’un altimètre. La date actuelle est signalée par un repère triangulaire rouge vif, élément qui est devenu entretemps emblématique du design des Montres d’Aviateur IWC inspiré par les éléments rouges des tableaux de bord des avions.
Le bracelet métallique pour la référence 387804 est doté d’un nouveau mécanisme de ferme- ture de précision. Il permet d’adapter aisément, rapidement et précisément la longueur du bracelet au poignet. Il suffit d’appuyer sur le pous- soir avec le logo IWC dans la boucle déployante pour augmenter la longueur du bracelet jusqu’à six millimètres en 6 étapes et, pour la diminuer, de le comprimer à la longueur souhaitée. Le design de toutes les boucles ardillon et boucles déployantes est maintenant un peu plus marqué pour mieux correspondre visuellement au boîtier imposant de la montre.

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :