Home Greg Van Rijck for JEANPAULKNOTT – Menswear PE 2012

Greg Van Rijck for JEANPAULKNOTT – Menswear PE 2012

by pascal iakovou
1 comment

MOMENT PRESENT

LA DEUXIEME COLLECTION DE GREG VAN RIJCK FOR JEANPAULKNOTT EST UNE REFLEXION SUR L’ETRE HUMAIN ET SA MODERNITE. SUR LA RICHESSE D’UN TISSU ET LA SIMPLICITE DES FORMES. SUR LE CONTRASTE D’UN VETEMENT QUOTIDIEN ET D’UNE PIECE EXCLUSIVE. LA DOUBLURE DEVIENT UN VETEMENT. UNE ECHARPE TROP GRANDE DEVIENT UN COL. UN T-SHIRT DEVIENT UNE VESTE. LE TRENCH DEVIENT UNE CHEMISE TROP LARGE. LES COULEURS ET LES MATERIAUX JOUENT AVEC LE POIDS ET LES TEXTURES POUR DEVENIR UNE PEINTURE MONOCHROME. PRESQUE BLANC OU PRESQUE NOIR. UN IMPERMEABLE ULTRA LEGER EN POLY OU EN TAFFETAS DE SOIE. UN COTON LEGER OU UNE GABARDINE EPAISSE. UN VOILE OU UN SATIN DE COTON. DANS CETTE NOUVELLE DEFINITION DE LA GARDE ROBE MASCULINE, TOUTES LES COMBINAISONS DEVIENNENT POSSIBLES.

PRESENT

IT IS ABOUT MOMENTS. MOMENTS THROUGH MODERNITY.THE SECOND COLLECTION OF JEANPAULKNOTT HOMME BY GREG VAN RIJCK IS A REFLEXION OF HUMAN BEING. IT IS A COMBINATION OF NOBLE FABRICS AND SIMPLE SHAPES. IT IS THE CONTRAST OF A CASUAL WARDROBE AND A SPECIAL EDITION GARMENT. GREG VAN RIJCK PLAYS WITH A CLASSIC WARDROBE AND PROPORTIONS – FORMS AND SHAPES – COMMODITY. USING EVEN THE LINING AS A GARMENT – AN OVERSIZE SCARF BECOMES A COLLAR – A SHIRT BECOMES A JACKET – THE TRENCH BECOMES AN OVERSIZE SHIRT. COLORS AND MATERIALS PLAYS ON WEIGHT AND TEXTURE TO BECOME A MONOCHROME PAINTING – ALMOST WHITE OR ALMOST BLACK. – ULTRALIGHT IMPERMEABLE POLY OR SILK TAFFETAS – LIGHT COTTON OR HEAVY GABARDINE – COTTON VEIL OR COTTON SATIN. IT IS A NEW DEFINITION OF A MASCULINE WARDROBE WHERE ALL THE COMBINATIONS BECOME POSSIBLE.

1 comment

Pierre 16 mai 2013 - 13 h 41 min

Bonjour,
Mon ami Quentin et moi désirons avoir un contact avec vous pour nos vêtements lors de notre future mariage en France, le 26 octobre 2013.
Merci de bien vouloir nous contacter…
Nous vivons en Auvergne et nous pouvons nous déplacer en Belgique si nécessaire à moins que vous ayez un lieu sur Paris,
Très cordialement,
Pierre.

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :