Home Mode Luis Buchinho Prêt-à-Porter Automne-Hiver 2011-2012

Luis Buchinho Prêt-à-Porter Automne-Hiver 2011-2012

by Marie Odile Radom
0 comment

« Homme libre, toujours tu chériras la mer ! La mer est ton miroir, tu contemples ton âme… » Charles Baudelaire

Visiblement inspiré par l’univers marin, Luis Buchinho nous propose pour l’Automne Hiver 2011-2012 une collection plus casual qu’à l’habitude mais néanmoins empreinte de sophistication. La femme Luis Buchinho aime les matières naturelles et le fait savoir sans ostentation. Le cheveu est lissé, plaqué en arrière et légèrement humide, le maquillage est ultra-épuré. Seule une ombre dorée vient éclairer le regard, comme une manière de déroger à la règle.

Pour le créateur portugais, point de marinière même si la rayure a la part belle dans ce vestiaire très sobre, mais plutôt un travail autour de la maille et des lainages pour une ambiance cocooning de rigueur. Les effets de drapé et de découpes apportent élégance et originalité aux robes et tuniques classiques. On retiendra l’entremêlement de mailles sur plusieurs pièces rappelant le nœud marin.

La rayure est présente mais ne se contente pas de l’horizontalité. Au contraire, elle suit les contours de la silhouette, habillant parfois de simples manches et rappelant un peu le cordage des bateaux. La corde est par ailleurs présente en guise d’ornement, sorte de clin d’œil appuyé à l’univers marin,  mais elle sait rester noire pour plus de sophistication.

L’asymétrie est de mise et est propice aux mélanges de matières très prisés du créateur. De grosses fermetures éclair viennent ajouter à l’impression de « compartiments » laissée par certaines pièces. Les effets de vagues sur certaines vestes à fermeture éclair dynamisent la démarche d’une femme résolument active contre vents et marées.

Le tricot n’est pas la seule matière prisée par Luis Buchinho. La flanelle structure des vestes aux épaules marquées et réchauffe les flancs d’un pantalon blanc. La dentelle habille les pantalons tandis que le cuir fait de timides apparitions sur les épaules ou des manches. Crêpe, peaux et soie complètent ce jeu de matières, comme autant d’invitations au voyage. La fourrure se fait discrète.

La taille est soulignée voire appuyée et très souvent finement ceinturée. Les silhouettes sont longilignes, les jupes longues et les pantalons étroits, le tout accessoirisés de bottines de couleur ou à sangles selon l’humeur, renforçant ainsi l’idée d’apparente mais chic décontraction. Lorsque Luis Buchinho s’aventure vers des pièces plus courtes telles que le short, c’est toujours jambes nues qu’il imagine la femme pour des tenues  à privilégier pour la mi-saison.

Côté palettes de couleurs, un rouge flamboyant remplacé rapidement par un bordeaux lie-de-vin convaincant viennent réveiller une palette classique teintée de noir et de gris au milieu de blanc et de bleu royal. l’association bleu royal et chocolat reste des plus irrésistibles.

Pour l’Automne hiver 2011-2012, Luis Buchinho imagine une jeune femme libre et décontractée aimant les matières naturelles et les lignes pures. Grisée par l’idée du voyage, elle n’hésite à prendre la route en toute simplicité.

Crédit photos: with the courtesy of L’Appart PR

Marie-Odile Radom

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :