Home Mode Et Lancel créa le B. Bardot

Et Lancel créa le B. Bardot

by Marie Odile Radom
0 comment

Saint-Tropez 1956. Juliette, femme blonde pleine de sensualité, fait tourner les têtes et chavirer les cœurs. Une scène de mambo troublante et Juliette devient un mythe, l’image d’une femme libre, espiègle, naturelle, sensuelle et presqu’animale.

Juliette, c’est Brigitte Bardot vue à travers les yeux de son mari de l’époque Roger Vadim dans « Et Dieu.. Créa la Femme« . Le sex-symbol Brigitte Bardot était né, le mythe ne faisait que commencer. Des années après, son empreinte est encore palpable tant elle a marqué les esprits et incarne encore un certain idéal féminin, l’image d’une femme de caractère libre et libérée, intemporelle.

Paris 2010. Le mythe Brigitte Bardot est toujours aussi fort tant elle représente une femme d’exception. Et comme toutes les femmes d’exception, elle mérite un sac à sa hauteur comme Grace Kelly avant elle. La Maison Lancel vient de lui offrir ce sac d’anthologie en créant le sac BB, un sac à l’image des goûts, de la vie et de la silhouette de l’actrice.

Le sac BB est un sac seau tout en courbes avec des plis déliés rendant ainsi hommage à la silhouette et au décolleté de l’actrice et à son amour de la danse. Il a été conçu sans cuir ni procédé chimique de coloration ou de tannage. C’est un sac respectant la nature, élaboré en tweed ou en alcantara pour rester fidèle à l’engagement de l’actrice en faveur de la défense des animaux. Et pour rappeler le tissu tant prisé par l’actrice, des petites touches de vichy rose apparaissent ici et là à l’intérieur du sac.

Les détails couture se multiplient, les bordures se font piquées, la poignée torsadée, les liens tressés. Les détails en métal se multiplient, de la boucle à la bague avec pour point culminant les initiales BB. De quoi pouvoir y glisser toute sa vie de femme, à l’image de ce que pensait Angèle Lancel qui pensait le sac comme la clé d’entrée de la séduction féminine…

Et pour mieux célébrer le lancement de son nouveau sac, Lancel nous a offert le temps d’une soirée quelques instants partagés au sein d’une nouvelle Madrague dans les beaux quartiers parisiens. Dans une ambiance sixties, tout de blanc et de rose vêtus, une brochette d’invités triés sur le volet profitaient des salons intérieurs comme de la cour au milieu de femmes blondes choucroutées portant bandeau noir, jupes en vichy rose et petit haut blanc. De nouvelles Brigitte Bardot vêtues de vichy rose présentaient les différentes versions du sac, comme différentes facettes du mythe Bardot de la femme fatale à la femme enfant.

L’ambiance de la Madrague était bien présente entre danses endiablées (mambo, cha-cha-cha ou tango) et chants inspirés des Gipsy Kings. L’esprit de Brigitte Bardot était partout, de la Harley Davidson au fameux âne.

On verra si le BB de Lancel saura se hisser au Panthéon des it-bags pour devenir un intemporel. C’est tout le mal qu’on lui souhaite…

http://www.lancel.com/le-brigitte-bardot/

Marie-Odile Radom

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :