Home Food and Wine Edern, la fête dans l’assiette

Edern, la fête dans l’assiette

by pascal iakovou
0 comment

Il y a quelques semaines, nous nous rendions dans le triangle d’or pour découvrir un restaurant aussi festif que raffiné. Service irréprochable, ambiance endiablée, assiette séduisante.

A deux pas de l’Arc de Triomphe, dans une petite rue tranquille, le Chef Jean-Edern Hurstel a ouvert un espace luxueux et atypique, à deux facettes. C’est un restaurant gastronomique le jour, un espace de fête sur 360 m2 le soir.

Fauteuils gris clair, boiseries, œuvres d’art aux murs…

A l’heure du déjeuner, la clientèle d’affaires du quartier apprécie c restaurant moderne, à la cuisine inventive mais divine, à la hauteur de ses
exigences. Ambiance feutrée, sourire du patron, tout y est.

Le soir, l’ambiance change complètement. Lumières tamisées, DJ aux platines, et toujours la même qualité dans l’assiette. Des petits plats à partager inspirés de la fusion food. Les deux étages s’animent, le bar à
cocktails est full (une liste de 45 cocktails).

On peut se retrouver au rez-de-chaussée pour un cocktail au bar ou une expérience culinaire à deux, dîner à huit entre amis à la table d’hôte sous la verrière et prolonger la soirée en descendant dans le Lounge. Et la magie opère toujours dans les plats. Au vu de son expérience, Jean-Edern sait tout faire et le fait avec goût.
On peut opter pour une cuisine gastronomique traditionnelle, composée de produits frais du terroir mais avec un twist. C’est la patte de l’artiste.
La carte change 4 fois par an.

A minuit, c’est le feu. La même qualité règne dans l’assiette. Jean- Edern y tient. Il veut que le service soit impeccable, les mets esquis et l’ambiance
délirante. C’est ce qu’il appelle ses 3 B « Bien diner, Bien servi, Bonne ambiance » Il a créé pour le soir des petits plats à partager, très fusion, inspirés par son expérience à l’étranger et sa grande originalité, des hors d’oeuvre façon tapas mais version 3 étoiles. On s’amuse et c’est
délicieux. Attendez… Crevettes yuzu, maigre en sashimi, boeuf aux épices et daïkon, ailerons de volaille caramélisés au gingembre…

Aux platines Jean-Edern

Jean-Edern est un chef super diplômé, un baroudeur qui aime les voyages et la nature, un amoureux de voitures anciennes qui va bientôt créer un rallye à son nom. Mais ce qui le branche vraiment, c’est de faire plaisir et de voir les gens s’amuser. Certains reconnaîtront le candidat hyper sympathique de Top Chef. Son image correspond à la réalité. Jean-Edern aime la fête et son restaurant est un peu sa maison : Il vous reçoit à l’heure du déjeuner, il sera
sur le seuil de l’Edern aux petites heures de l’aube… Derrière l’hôte accueillant se cache cependant un grand professionnel. Il a fait ses premières armes chez les étoilés les plus prestigieux, afin de connaître
tous les tours et détours de la haute gastronomie à la française : Claude Legras à Genève, Alain Senderens chez Lucas Carton, Alain Passard à L’Arpège.

Il quitte ensuite Paris, prêt aux voyages et à de nouvelles expériences. Premier stop en Grande-Bretagne, au restaurant L’Aubergine de Gordon Ramsay. Il revient en France, en Alsace, pour travailler aux côtés de Paul et Marc Haeberlin. puis direction Monaco et le Louis XV d’Alain
Ducasse. En 2007, il se lance à l’international. D’abord à Dubaï, au
Jumeirah Emirates Towers Hotel, puis le voici chef au Shangri-La d’Abu Dhabi.

Il peaufine son expérience en 2010 au Jumeirah Zabeel Saray de
Dubaï avec, sous ses ordres, 450 cuisiniers et le challenge d’ouvrir
12 nouveaux restaurants. Expérience réussie puisque cette même année, il est nommé chef de l’année par le Festival Gourmet d’Abu Dhabi. De nombreux convives, tout en préservant l’excellence dans l’assiette, vous avez là le secret du savoir-faire avec le sourire, de la gastronomie
inventive, décontractée mais infiniment sérieuse qui caractérise
Jean-Edern.

Jean-Edern quittera Dubaï pour diriger les cuisines du luxueux Palace Le Peninsula à Paris, classé plus bel hôtel d’Asie depuis 120 ans. Une expérience hors norme pour ce Chef de 34 ans, qui va mettre en place 3 restaurants, superviser 6 Chefs et 82 cuisiniers… Avec toujours la même
passion ! Ce sera sa dernière aventure à succès avant d’ouvrir en 2018 son propre lieu, 6 rue Arsène Houssaye. Un vaste espace où plus il a de convives, plus il est radieux, sans jamais se départir de sa bonne humeur.

Adresse: 6 rue Arsène Houssaye, 8ème
Téléphone: 01 45 63 88 01
E-mail: [email protected]

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :