Home Mode COLLECTION COS PRINTEMPS-ETE 2020

COLLECTION COS PRINTEMPS-ETE 2020

by pascal iakovou
0 comment

COLLECTION COS PRINTEMPS-ETE 2020 La collection printemps/été 2020 de COS explore deux concepts phares, réunis par un sens pratico-pratique interdisciplinaire et des références architecturales déstructurées. Ou quand la technicité et l’innovation se conjuguent à merveille aux bords bruts minimalistes pour créer toute une collection de classiques revisités.

Cette saison dévoile des tenues modernistes empreintes d’un savoir-faire artisanal. L’innovation prend forme autour de teintes naturelles et de denim enduit. Textures et constructions se réinventent pour donner naissance à des emphases uniques aux détails imbriqués, tandis que le tissu torsadé métallisé se mêle au coton selon une technique nouvelle, nous offrant ainsi des pièces signature parfaites pour la saison. Dans le cadre de notre engagement envers l’environnement, la collection propose un coton 100 % plus durable, notamment un coton biologique transformé et recyclé ainsi qu’un coton issu de la Better Cotton Initiative.

Au cœur d’une palette de couleurs évoquant la praticité à l’état brut, l’écru naturel, les tons neutres doux et les gris clairs industriels s’imposent au sein de la collection, contrastés par le cyan électrique, le rouge audacieux, le jaune moutarde et les nuances bleu indigo.

Inspirée des plans géométriques et des paysages aériens, la collection révèle de nouvelles silhouettes. Ainsi, dans la garde-robe féminine, les coupes ajustées côtoient des coupes plus décontractées pour un style oversize décalé. Les doubles superpositions et les poches cachées, quant à elles, sont la promesse d’un regard neuf sur les robes de cette saison. Le trois-pièces traditionnel est repensé à coup de bords bruts, comme en témoignent un blazer sans manche, un short cintré et un pantalon droit exclusivement composé de soie filée. On découvre une robe fluide arborant un effet drapé naturel ou, au choix, une robe déconstruite en popeline de coton reflétant toute sa confection. Les ourlets sont retravaillés en asymétrie dans une coupe modernisée et les décolletés décalés se plaisent à renouveler les pièces intemporelles.

Chez les hommes, les cotons double face sont cousus pour façonner une veste matelassée et apporter de la légèreté à une pièce superposée. Une nouvelle masculinité se profile grâce à une approche plus féminine, qui prête aux hommes une silhouette espiègle et modulaire. Le drapage insuffle une dimension polyvalente à la confection, comme l’illustrent une chemise et un blazer croisés. La fonctionnalité se veut modeste, à en croire un trench et une chemise en popeline de coton à la patte dissimulée. L’esprit paysage se réincarne dans un pull jacquard texturé en maille douce. Pour compléter la collection, les styles bien taillés partent à la rencontre du denim taille haute, dont l’effet enduit permet de proposer une sélection de modèles texturés de transition.

Côté accessoires, les lignes éclectiques s’offrent à nous au détour de mules sans lacets qui viennent chausser aussi bien les femmes que les hommes, pour leur conférer une allure nonchalante tout en simplicité. Conçus en fonction de leur forme, les accessoires jouent la discrétion à l’image des boucles d’oreilles rectangulaires en argent sterling recyclé et d’un sac plié triangulaire en cuir. L’aspect fonctionnel de la collection homme se glisse dans une couverture multi-usage pouvant faire office de sac. Quant aux accessoires pour cheveux, ils se métamorphosent au gré de la collection et se révèlent indispensables p

our la saison, à en juger par un bandeau et une barrette incurvée inspirés des décors géométriques et à l’origine d’une certaine texture.

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :