Home Beauté et parfums Louis Vuitton enrichit sa collection de bougies parfumées

Louis Vuitton enrichit sa collection de bougies parfumées

by pascal iakovou
0 comment

Louis Vuitton lance mi-mai le grand format (1,1 kg avec 4 mèches) des bougies parfumées L’Air du Jardin, Île Blanche, Feuilles d’Or et Dehors Il Neige, créées par le Maître ParfumeurJacques Cavallier Belletrud.

Logées dans des céramiques audacieuses signées du designer Marc Newson, ces bougies nomades à quatre mèches d’1,1kg se transportent aisément d’une pièce à l’autre grâce à leur anse en cuir naturel piqué à la main et accroché par un rivetage en métal. Confectionnée dans les ateliers de la Maison, l’anse en cuir naturel, signature emblématique de Louis Vuitton, vient donner son caractère nomade au produit sous sa forme première. Témoin de l’histoire du produit, ce cuir délicat acquiert une patine ambrée unique, propre à chacun, ainsi qu’une main plus souple avec le temps. Pour faire l’expérience du voyage olfactif, il faut soulever le couvercle de métal doré qui recouvre la bougie puis le placer en-dessous en guise de socle. On découvre alors la cire parfumée ainsi que les quatre mèches colorées à la main chez un artisan cirier, à Grasse.

L’Air du Jardin

Installé à Grasse, Jacques Cavallier Belletrud imagine et compose chacune de ses fragrances dans son atelier de création au sein des Fontaines Parfumées. Au printemps, lorsque la rose centifolia est enfin prête à être récoltée, sa senteur vaporeuse emplit l’oxygène tout autour de la bâtisse provençale. Elle se glisse dans chaque recoin des pierres avec une douceur qui la rend singulière. Jacques Cavallier Belletrud fait ainsi l’éloge de cette rose de mai en lui offrant une lumière impressionniste. Elle apparaît sans artifice, transparente et aérienne. Pourtant, la rose est l’une des matières premières qui peut se sentir écrasée lorsqu’elle est concentrée dans une cire. Or, c’est toute la prouesse technique derrière l’exercice de style : réussir à simuler l’apesanteur de ce souffle floral. Un parfum de renouveau et de raffinement éternel.

Île Blanche

Les voiles de coton blanc chuchotent au contact du vent. Un murmure qui berce l’heure de la sieste. À l’extérieur, le bleu de la mer et du ciel dévore la rétine. Il fait bien trop chaud pour rester au soleil alors on se réfugie à l’ombre des murs en chaux pour regarder au loin les bateaux quitter le rivage. Île Blanche est une île rêvée. Un archipel d’indigo et de fraîcheur, d’embruns marins et de rayons lumineux. Jacques Cavallier Belletrud a choisi une note thé frais pour incarner ce contraste entre l’extrême pureté de l’eau et l’incandescence du soleil. Il a ainsi brodé l’accord maté avec de l’orange, du jasmin sambac de Chine, de l’essence de néroli et de la cardamome. Toute la virtuosité des fleurs se retrouve plongée dans un bain de citronnelle et de verveine. En quelques secondes, on se sent apaisé, à des milliers de kilomètres de son quotidien, isolé au milieu de l’océan. Un parfum qui offre de la distance et une sensation d’infini.

Feuilles d’Or

Il suffit parfois d’une promenade dans les bois pour se sentir traversé par une force vive. En foulant les racines centenaires recouvertes de feuilles craquantes, on sent l’ancrage qui nous manquait pour hisser ses rêves vers le ciel. Inspiré par les senteurs des forêts flamboyantes où les effluves de terre humide fusionnent avec celles du feuillage et du bois, Jacques Cavallier Belletrud rend hommage au patchouli d’Indonésie. Il lui offre une expression littérale et l’assouplit avec de l’essence de cèdre de Virginie. C’est une forêt majestueuse qui surgit à la maison. Un bois somptueux et vertigineux comme on en trouve en Asie. Au fil de la combustion, une profondeur mystique s’enroule autour de l’essence de patchouli. Des facettes subtiles d’encens, de géranium et de baume du Pérou se sont immiscées dans cette forêt imaginaire. On se sent enveloppé d’une sensation de sécurité et de confort suprême. Un concentré de force pure.

Dehors Il Neige

Le feu crépite dans la cheminée. Derrière les vitres givrées des fenêtres, les flocons tourbillonnent. L’horizon disparaît au contact du blanc immaculé. On ne distingue plus le sol du ciel. Cet écran blanc hypnotique aimante les petits comme les grands fascinés par le silence environnant. Le Maître Parfumeur Jacques Cavallier Belletrud concentre ici la magie de la neige à l’approche des derniers jours de l’année. Il plante son décor dans un chalet de montagne confortable et rassurant et s’amuse à lui opposer le métal glacé des flocons et le vert fusant d’une forêt de sapins majestueux. Dehors Il Neige décline ainsi les sensations duveteuses en altitude : infusion de badiane et de cannelle évoquant le pain d’épices, les notes festives de décembre et la douceur d’un plaid de cashmere enveloppant incarné par l’encens. Puis, tout à fait à l’opposé de cette chaleur intérieure, Jacques Cavallier Belletrud fait entrer une tempête d’aldéhydes métalliques, de blanc pur et tranchant, de propreté et de netteté. Un frisson que seule la framboise vient réconcilier avec optimisme.

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :