Home Art de vivre Banke Hotel : Premier hôtel Autograph Collection à Paris

Banke Hotel : Premier hôtel Autograph Collection à Paris

by pascal iakovou
0 comment

Banke Hotel devient le premier hôtel Autograph Collection de la capitale !
Une belle reconnaissance pour l’hôtel qui fête cette année ses 10 ans.

Il est de ces hôtels que l’on semble toujours avoir connu à Paris. Une adresse de référence, unique et constante à ses valeurs, faisant fi des tendances vite dépassées par une autre. En séjournant au Banke, on sait que l’on pourra apprécier le luxe d’un 5* parisien associant l’histoire, l’art et un service poussé à l’extrême pour le bien-être de ses clients. AutographCollection ne s’y est pas trompé en choisissant le Banke Hotel comme premier hôtel parisien de sa collection.

Pour ses 10 ans, le Banke Hotel intègre Autograph Collection

Autograph Collection, la collection exclusive du groupe Marriott, célèbre les hôtels qu’il considère comme uniques à travers le monde. Uniques par leur design, leur âme, leur histoire. Choisir le Banke pour sa première implantation parisienne semble alors être une évidence. Bien plus qu’un hôtel, l’établissement est un bâtiment chargé d’histoire. Et d’histoires…

« L’intégration de notre hôtel Banke 5* à Autograph Collection se réalise en ce début d’année 2019. Avec cet accord, Derby Hotels Collection continuera d’offrir aux hôtes du Banke des expériences combinant Histoire, gastronomie, art et luxe » a annoncé Joaquim Clos, Directeur Général de Derby Hotels Collection.

Séjourner à l’hôtel Banke, c’est revivre les secrets du Paris d’un autre temps

Les visiteurs de l’hôtel se plaisent à revivre ce passé en séjournant à l’hôtel. Ici et là on retrouve les traces de ce qui fût autrefois une banque haussmannienne : les anciens comptoirs dans le hall majestueux, le bureau du directeur de la banque qui a laissé sa place à la Suite Lafayette et même l’ancienne salle des coffres devenue un espace événementiel. L’hôtel joue la carte de ce passé majestueux et vient d’achever la restauration de son salon Eiffel, l’ancienne salle du Conseil d’Administration de la banque.

La construction de l’édifice remonte à 1772 lorsque Pierre-Louis Moreux construisit un palais sur le site de la rue Lafitte. Celui-ci devint la propriété de Louis Bonaparte, roi de Hollande et frère de Napoléon Bonaparte, qui l’offrit à sa femme,Hortense de Beauharnais. Le palais entra ainsi dans l’histoire sous le nom d’« Hôtel de la Reine Hortense ».

Après l’exil de la famille Bonaparte, l’hôtel de la Reine Hortense compta plusieurs propriétaires, dont le célèbre banquier autrichien Salomon Mayer Rotschild qui l’acquit en 1832. Lors de sa démolition en 1899 pour le développement de la rue Pillet-Will, la Banque Suisse et Française (BSF) fît l’acquisition d’une partie du site pour construire son nouveau siège. Les travaux prirent fin en 1905 et depuis lors, le bâtiment a gardé non seulement les richesses de la bourgeoisie française, mais aussi ses secrets les plus intimes.

En 1917, la banque fût renommée Crédit Commercial de France après avoir fusionné avec d’autres petites banques. Ce début du XXème siècle est une époque d’ébullition artistique, industrielle et scientifique : tout est possible dans cette ville merveilleuse. Gustave Eiffel était l’un des clients les plus importants de la banque. Qui sait si la BSF n’a pas aidé àfinancer la construction de la tour Eiffel ? Qui sait si cette banque n’aurait pas vu naître un projet Marie Curie récemment arrivée de Varsovie ou si elle n’aurait pas gardé les premières économies remportées par le jeune Picasso lors de son exposition universelle ?

Beaucoup de souvenirs et de secrets du Banke sont cachés et sauvegardés dans la Salle des Coffres qui abrite pas moins de 461 coffres forts, dont 439 sont encore fermés. 439 histoires et mystères non résolus, 439 secrets qui pourraient cacher le bracelet en diamant que l’amant n’a jamais accepté, le legs de la maison qui n’a jamais été héritée ou l’arme du meurtreque personne n’a réussi à résoudre. Des fragments d’intrigues et de scandales les plus surprenants de la société parisienne de l’époque sont ainsi peut-être réunis dans une seule pièce, actuellement utilisée pour célébrer les événements les plus intimes et les plus exclusifs de Paris.

L’établissement a en effet parfaitement réussi sa transformation en écrin de luxe, devenu hôtel en 2009. Cinq ans plus tard, après une rénovation réussie en passant de 105 chambres à 91, l’hôtel obtenait sa 5e étoile.

L’élégance de l’Opéra Garnier

Le Banke Hotel est situé dans le quartier de l’Opéra, près des grands magasins. La famille Clos, propriétaire de l’hôtel àtravers son groupe Derby Hotels Collection et particulièrement sensible à la culture et à l’art, a choisi de rendre hommageà l’Opéra Garnier dans son établissement parisien. Ce bâtiment est l’une des expressions principales du style néo-baroquequi apparaît lors du Second Empire. Et par bien des aspects le Banke Hotel lui fait honneur.

Dès l’entrée, les visiteurs sont accueillis par d’immenses rideaux carmin inspirés de ceux de la grande scène principale, qui réchauffent le hall de cet hôtel spectaculaire. Au centre du lobby, en levant les yeux au ciel, on aperçoit les balcons dupremier étage qui rappellent les loges de l’opéra. L’Histoire s’y vit également à travers le carrelage en mosaïque restauré, ainsi que les arches, les moulures et les portes de certaines chambres à coucher. Tout le décor original a été restauré et les éléments les plus importants ont été mis en évidence à la feuille d’or.

Une collection d’art et de bijoux qui se réfèrent à un temps où voyager était un luxe

La famille Clos a ajouté un supplément d’âme à l’établissement avec ses collections d’art disposées dans les parties communes. On y découvre des pièces rares, provenant de tous les continents et civilisations, attisant la curiosité des hôtes. La passion de Jordi Clos, président de Derby Hotels Collection, pour l’hôtellerie et l’art, qu’il a su parfaitement unir au sein de ses hôtels et du Banke en particulier, ont motivé le choix d’Autograph Collection.

Chaque étage présente une impressionnante collection provenant de différents continents et civilisations. Les bijoux exposés et leur sophistication parviennent à créer une atmosphère de mystère qui fait penser aux longs voyages et explorations possiblement financés par les bureaux de la banque à l’époque…

L’art de vivre à la française

Parce que le voyage se fait parfois à travers la gastronomie, Autograph Collection sélectionne aussi ses établissements pour leurs créations culinaires, leurs menus inventifs et leurs Chefs renommés. C’est le cas au Josefin, du nom de l’épouse de Napoléon 1er, Joséphine de Beauharnais. Le restaurant gastronomique du Banke Hotel, propose depuis quelques mois une nouvelle offre gastronomique à travers son Chef Phan Chi Tam. Celui-ci surprend à travers sa cuisine française agrémentée d’une touche indochinoise inattendue et exquise. Après le repas, Le Bar invite à se délasser à travers la plus belle carte de Gins à Paris.

www.hotelbanke.com

Banke Hotel

20 rue Lafayette, Paris

01 55 33 22 22

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :