Home Art de vivreCulture Kenzo Takada un superbe ouvrage à paraître en novembre aux Editions du Chêne

Kenzo Takada un superbe ouvrage à paraître en novembre aux Editions du Chêne

by pascal iakovou
0 comment

Un très beau livre pour tous les passionnés du monde de la mode

Avec des documents d’époque dont des inédits (photographies, lettres manuscrites, photos de défilés) et plus de 300 dessins de mode issus de la collection privée de Kenzo Takada, cet ouvrage retrace plus de 40 ans de création.

Au fil des pages, superbement illustrées, il dévoile la carrière du célèbre styliste, soulignant l’évolution d’une griffe devenue culte (colorée, ethnique, nomade) et l’extravagance des défilés.

L’extraordinaire épopée d’un Japonais parti à la conquête du monde de la mode, dans un ouvrage qui deviendra la bible de tous les passionnés !

En 1969, le jeune japonais Kenzo Takada crée la marque Jungle Jap et révolutionne le milieu de la mode en proposant des collections innovantes qui se moquent des conventions de la haute couture.
Empruntant tout autant à la mode parisienne qu’aux kimonos traditionnels japonais, mêlant avec audace couleurs et imprimés, coupes et matières, il développe un style unique, le style Kenzo, et le succès est immédiat, confirmant que la mode peut être créative tout en s’adressant au plus grand nombre.
Avec des documents d’époque dont des inédits (photographies, lettres manuscrites, photos de défilés) et plus de 300 dessins de mode issus de la collection privée du créateur, le livre retrace plus de 40 ans de création. Au fil des pages, superbement illustrées, l’auteure, amie intime de longue date, dévoile toute la carrière du célèbre styliste, soulignant l’évolution d’une griffe devenue culte (colorée, ethnique, nomade) et l’extravagance des défilés. Dans un reportage photographique jamais publié à ce jour, consacré à la création d’une robe de mariée, elle révèle également des moments plus intimes, quand l’homme, élégant, courtois, festif – mais pas mondain –, se retrouve dans l’atelier face à une toile, un tissu, un ruban, un cahier de croquis, un geste, un mannequin à revêtir…
Disparue récemment Kazuko Masui a été correspondante étrangère pour un magazine féminin japonais pendant près d’un demi-siècle. Elle a écrit de nombreux livres sur la mode et la gastronomie au Japon et en France. Depuis sa rencontre avec Kenzo Takada, peu après l’arrivée de ce dernier à Paris, elle est demeurée l’une de ses plus fidèles amies. Elle a été également l’instigatrice de la mythique exposition Kenzo-Liberté qui eut lieu en 1989, pour le bicentenaire de la Révolution française, à Tokyo et à Himéji, ville natale de Kenzo.
Née au Japon, Chihiro Masui a quitté son pays natal à l’âge de quatre ans pour suivre ses parents à New York, Londres et Paris. Après des études de philosophie à la Sorbonne, elle a été à la fois traductrice et journaliste pour la presse japonaise et française. Elle a rédigé de nombreux articles sur de grands chefs français (Joël Robuchon, Pierre et Michel Troisgros, Georges Blanc et Frédéric Anton). Aux Éditions du Chêne, elle a notamment publié Amandine Chaignot (2014), Kei, avec le chef Kei Kobayashi (2013) ainsi que Tartes (2013), Pommes de terre (2012) et Petits gâteaux (2011), avec les chefs Frédéric Anton et Christelle Brua.

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :