Home ModeFashion Week Laskaris Couture Show été 2018

Laskaris Couture Show été 2018

by pascal iakovou
0 comment

Laskaris Couture Show été 2018

Olympias, la femme derrière Alexandre le Grand

Elle dormait avec les serpents et allaitait les reptiles. La Muse de la Maison Laskaris pour l’été 2018 est Olympias, la princesse des Molosses d’Épire, l’épouse de Philippe II, roi des Macédoniens, et la mère d’Alexandre le Grand.
L’inspiration de la collection est basée sur le récit de voyages d’une femme forte. Il commence avec la naissance d’Olympias à Pasaronas, une ancienne ville d’Épire. Les serpents domestiques sont faits de peaux, brodés avec des émaux faits à la main ou représentés sur des vêtements avec des Swarovski. Les sandales de la collection sont traditionnellement faites à la main, fabriquées par Laskaris. L’emblème de l’Épire, un chêne, donne sa couleur verte pour marquer la collection qui est également composée d’ivoire, de pastel et de quelques pointes de noir.
Olympias a servi dans l’Oracle de Dodoni, où elle a été initiée aux mystères bacchanales. Ainsi, toute la collection rappelle les costumes grecs antiques des prêtresses combinées à la musique païenne du groupe de musique grec Daemonia Nymphe, qui utilise des reconstitutions d’instruments anciens et des paroles en grec ancien, avec des cérémonies et des invocations bachiques.
Au fil des robes , le voyage de la vie d’Olympias nous conduit à Samothrace, où naquit Laskaris et où Olympias devint prêtresse des Mystères de Kavarion. La légende dit que Philippe II avait été initié aux mystères, où il rencontra et tomba amoureux d’Olympias, dans une orgie rituelle mystique des Mystères de Kavarion.
La collection est influencée par les colonnes du Temple de Samothrace, où le Alexandre Le Grand a été conçu, pendant le rituel.
Plissés faits main tels des méandres , colonnes déstructurées, drapées de vraies pierres, de faisceaux de lumière, de cuir et de cuivre.
Olympias dit à Philippe II qu’une nuit Zeus vint à dans rêves sous la forme d’un serpent et l’enfanta d’Alexandre le Grand, ce qui explique pourquoi le Alexandre Le rand était le fils de Dieu. Olympias n’avait alors qu’une mission: faire d’Alexandre l’homme le plus puissant du monde.
La dernière phase de la collection s’inspire d’ Olympias , devenue épouse de Phillip II à Pella et à Aigia – aujourd’hui Vergina -, region connue pour le cuir, que l’on retrouve dans les fleurs et dans les couronnes de la collection.
Un hymne à Vergina de Macédoine, Grèce.

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :