Home Horlogerie et Joaillerie The Longines Avigation BigEye: esthétique et tradition au service d’une montre de pilote

The Longines Avigation BigEye: esthétique et tradition au service d’une montre de pilote

by pascal iakovou
0 comment

La marque horlogère suisse Longines puise régulièrement dans ses pièces historiques pour étoffer sa ligne Heritage. Elle réédite aujourd’hui un chronographe au design des années 1930, s’inscrivant dans la grande tradition des montres de pilotes. La marque entretient en effet des liens de longue date avec le domaine de l’aviation. Ce garde-temps ravira les amoureux du savoir-faire horloger séculaire de la marque.

Forte de sa riche tradition horlogère, Longines accorde une importance particulière au travail de mémoire. La marque au sablier ailé ne cesse ainsi de se procurer de nouvelles montres pour enrichir son musée, qui retrace les 185 ans d’histoire de la marque. Aujourd’hui, c’est l’une de ses acquisitions récentes que Longines a décidé de rééditer dans sa collection Heritage: The Longines Avigation BigEye. Un modèle au look affirmé qui plaira aux amateurs de belles pièces vintage chargées d’histoire.

The Longines Avigation BigEye est inspirée d’un chronographe à l’esthétique typique de la grande époque de l’aviation. Fidèle à l’esprit des montres de pilote, ce modèle affiche un cadran très lisible mettant l’accent sur le compteur de minutes et des poussoirs imposants qui permettent au porteur de les manipuler tout en portant des gants.

Le boîtier de 41 mm de diamètre de The Longines Avigation BigEye abrite un calibre chronographe roue à colonnes L688 produit exclusivement pour Longines. Son cadran noir semi-brillant est orné de chiffres arabes recouverts de SuperLuminova©  et affiche une petite seconde à 9h et un compteur 12h à 6h. Le compteur 30 minutes à 3h, surdimensionné, ajoute une touche d’originalité très esthétique à ce garde-temps. Une glace bombée et un bracelet en cuir brun complètent cette pièce à l’élégance vintage.

HyperFocal: 0

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :