Home Mode Bulgari Lucea, joaillerie horlogère

Bulgari Lucea, joaillerie horlogère

by pascal iakovou
0 comment

LVCEA DONNE DE NOUVELLES COULEURS À LA LUMIÈRE

De la haute horlogerie à la joaillerie en passant Par de nouvelles teintes de cadrans, le modèle Emblématique entre dans une nouvelle dimension

Lucea crée un lien direct entre la lumière et le temps. Cette relation évidente lui a permis de prendre une place remarquée dans l’univers des montres féminines. Bulgari donne de nouvelles couleurs à la lumière avec ses multiples créations très inspirées. Elles font la part belle aux teintes chatoyantes, aussi bien avec des créations de Haute Horlogerie sertie que de modèles purement joailliers. Les déclinaisons exacerbant les métiers d’art réinterprètent, année après année, le thème inépuisable des Jardins d’Art. Lucea perpétue en 2016 la saga entamée en 2013. Et se pare d’atours précieux, en écho très horloger aux collections joaillières de la Maison. Il Giardino Paradiso, deux montres précieuses aux cadrans finement et richement décorés, évoquent la faune et la flore luxuriante avec un motif d’oiseau du paradis, exotique et haut en couleur. Sophistiqués, les cadrans complexes des deux versions rendent hommage au talent des artisans sachant, avec toute la grâce requise, marier les équilibres de matières et de couleurs pour un résultat final à l’équilibre thématique et chromatique abouti. La nacre bleue figure le ciel en arrière-plan rehaussé par l’oiseau du paradis et un motif floral de feuilles et de fleurs. Ce tableau prend vie grâce à la minutieuse peinture miniature réalisée à la main soulignée par les diamants taille brillant qui le complètent. L’ensemble est rehaussé par un sertissage de diamants sur la lunette et les attaches du bracelet. Ces créations fusionnent les territoires naturels de Bulgari que sont la joaillerie et l’horlogerie: les deux interprétations d’Il Giardino Paradiso sont enrichies du savoir-faire de Haute Horlogerie suisse de Bulgari, puisqu’elles battent au rythme du Calibre manufacture à Tourbillon (BVL 263).

Parallèlement à ces deux visions poétiques et dans le registre pur de la Haute Joaillerie, Bulgari propose également cette année une version remarquable de Lucea, intégralement sertie «neige». Cette montre en or rose 18 carats se pare intégralement de diamants, tant pour le boîtier et le cadran que le bracelet aux fameux maillons articulés symboliques de la collection Lucea. Le poids total de diamants est de 10,9 carats pour 1859 pierres et 117 grammes d’or rose 18 carats. L’ensemble est d’une intense luminosité et d’une douceur très pure. Cette montre est animée du calibre mécanique à remontage automatique B77, indiquant les heures, minutes et secondes. Il dispose d’une réserve de marche de 42 heures.

Piccola Lucea: un diametre mesure.
Mais Lucea sait aussi se renouveler en jouant sur le registre de la taille. La Maison romaine offre ainsi aux femmes actives une nouveauté séduisante, Piccola Lucea. Cette nouvelle version a été redessinée dans un diamètre mesuré, répondant de façon très contemporaine à la demande croissante de montres féminines de plus petites dimensions. Cette montre quotidienne se porte aussi comme un bijou le soir, comme toutes les créations Bulgari.
La démarche créative de Bulgari est toujours tournée vers la modernité. Lucea est donc réinterprétée en 2016 avec des proportions plus fines et plus mesurées pour élargir cette gamme à grand succès. Le boîtier est de 23mm, toujours associé à son bracelet très inventif. Une petite sœur qui se place déjà à la hauteur de sa lumineuse famille. Car Piccola Lucea est avant un hommage à la lumière. Voici donc un cadran solaire pour le XXIè siècle, reprenant toute la culture romaine antique pour sublimer au poignet de la femme urbaine la mesure du temps, avec une montre chic et discrète.

Elégance sobre et contemporaine.
Ces notions sont importantes, constamment au centre de la démarche créative de la Maison. La famille Lucea porte en elle tous les signes distinctifs et identitaires de Bulgari. Ainsi, par exemple, les index bâtons et les chiffres romains marquant midi et six heures sont immédiatement reconnaissables. Pour autant, Lucea continue d’afficher une élégance contemporaine très sobre avec, d’une part, une forme unique et reconnaissable mais, d’autre part, l’absence de logo trop ostensible.
Une autre manière de donner des reflets à la montre Lucea est de lui offrir des variations de couleurs pour son cadran. Le bleu et le violet seront les deux teintes de l’année. Elles sont complétées et renforcées par une version complémentaire au cadran de nacre, et elles seront disponibles à partir du printemps. Chacune est proposée soit avec un bracelet en alligator assorti à la couleur du cadran, soit avec le bracelet en acier aux maillons articulés et architecturés spécifiques à la collection.
Avec Lucea, l’art du bracelet de montre a trouvé une expression nouvelle, en particulier grâce au très ingénieux système de fixation et d’articulation des maillons. L’un des défis les plus importants était de réussir à vaincre l’ambiguïté permanente entre la souplesse et la rigidité pour que grâce au bracelet fait de maillons très techniques, la montre puisse avoir de la tenue tout en étant d’un confort de chaque instant au poignet. Car Lucea n’est pas un «bijou qui donne l’heure», mais bien une montre que les femmes aiment porter dans toutes les occasions de leur journée active, tout en la gardant en plus dans des moments de fête. Une dimension joyeuse, et presque gourmande, affirmée par le cabochon de couleur rose qui fait scintiller la couronne et donne des reflets complémentaires au boîtier rond. Le changement de dimensions impose pour le cadran une certaine retenue, afin qu’il conserve par sa pureté et ses reflets une parfaite lisibilité de l’heure en toutes circonstances. Parallèlement, c’est sur le dessin de la montre elle-même que s’est porté le plus grand effort créatif. Bulgari a pris plaisir à dompter les jeux de lumières et d’ombres sur la boîte, le cadran, les attaches du bracelet et la réflexion des maillons.

Ombres et lumière.
Ce sont les contrastes d’ombres et de lumière qui dessinent les volumes et peuvent creuser ou sublimer les formes. Trouver les bonnes directions pour guider la lumière est un travail passionnant.
Née de l’amour de la lumière et du temps, Lucea est vouée à la séduction. Un magnétisme renforcé par ses nouvelles proportions, universellement gracieuses et pouvant être appréciées partout dans le monde avec beauté et sensualité, aisance et facilité.

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :