Home Mode Véronique Leroy resort 2016: Une babydoll restructurée

Véronique Leroy resort 2016: Une babydoll restructurée

by Manon Renault
0 comment

Une candeur faussement naïve, comme pour mieux piéger. Les douces couleurs de macarons, les rayures et les découpes dévoilant les jambes ou la taille offrent une  légèreté mais rien n’est laissé au hasard. Ce n’est pas une pauvre gosse, à la chevelure indisciplinée, c’est une femme qui profite au mieux de sa liberté.

003 013 014 015

Une Babypop, à la tête haute, qui ne se fait pas d’idées sur la mode. Il faut qu’elle soit structurée, que les vêtements racontent une histoire.

Véronique Leroy, au côté d’Azzedine AlaÏa a appris à regarder et comprendre le corps. Engagée, chacune de ses collections est un hommage à la mode: la créatrice ne la considère pas comme accessoire ou frivole, mais comme un véritable moyen d’expression.

La détermination est une valeur forte dans les créations de Véronique Leroy. Rien d’étonnant quand on se penche sur la liste de récompenses reçues par la créatrice : le prix Helena Raviist et le Canette d’Or à Bruxelles en 1989, le prix Courtelle en 1990 ou encore en 1993, 1995 et 1996, le titre de Futur Grand aux Vénus de la Mode….Depuis 1991 elle vole de ses propres ailes tout en restant styliste consultante ( pour Léonard entre autres)

Cette collection démontre, une fois de plus, une maîtrise des volumes hors-norme. La veste classique rencontre les volumes du poncho ou les longueurs du trench. Des pantalons fluides, tailles hautes, sont contrastés par d’épaisses attaches qui embrassent le haut du corps. Tout trouve équilibre : s’il y a une découpe à la taille, la robe sera longue. S’il y a beaucoup de volume en haut, on se permet le short.

La Babydoll n’est pas une simple poupée. Son indépendance se grave dans l’allure travaillée de ses ensembles. Costumes, combinaisons, 2en1 : à quoi bon chercher , Véronique Leroy livre des silhouettes complètes, des histoires dont il ne vous reste plus qu’à construire la fin !

 

 

 

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :