Home Beauté et parfums AEDES DE VENUSTAS, COPAL AZUR Eau de Parfum

AEDES DE VENUSTAS, COPAL AZUR Eau de Parfum

by pascal iakovou
0 comment

Encens maya brûlé dans des temples séculaires. Brises des Caraïbes chargées d’embruns. Senteurs de la jungle où rôde le jaguar… Luxuriant et mystérieux, Copal Azur capte la spiritualité de la cité sacrée de Tulum.
Copal Azur - open cap
Une muse : Le copal, encens maya
D’une odeur très semblable à l’encens ou oliban – son nom signifie d’ailleurs « encens » en Nahuatl, la résine de copal peut être extraite de diverses espèces d’arbres originaires de l’Amérique centrale. Et tout comme l’encens dans l’Égypte ou la Grèce antique, les Mayas et les Aztèques le brûlaient jadis pour « nourrir » les dieux. Au Mexique, on l’utilise encore aujourd’hui à des fins spirituelles. C’est au Yucatan que Karl Bradl l’a découvert, en roulant à vélo dans un air saturé de fumée de copal vers la réserve naturelle de Sian Ka’an, dont le nom signifie « Les Portes du Ciel ». Une inspiration confirmée par ses volutes suaves à la terrasse de la Casa Jaguar de Tulum, village balnéaire éco-chic sis au pied d’une ancienne citadelle maya.

Un parfum : Copal Azur
Tout comme la citadelle maya surplombe le paradis tropical de Tulum, une falaise d’encens – escarpée, minérale, boisée – domine le paysage olfactif de Copal Azur. Comme la résine de copal ne figure pas à la palette des parfumeurs, trois différentes extractions d’encens sont utilisées pour l’évoquer en tête, coeur, fond : elles représentent 30 pour cent de la formule.

Les couleurs chatoyantes de la Riviera Maya filtrent à travers les volutes laiteuses de cette fumée aux senteurs de pin. Bleu, pour la mer des Caraïbes et les profondeurs limpides des cenotes, piscines naturelles sous-terraines qui criblent le Yucatan : une brise fraîche de notes ozoniques et salées. Vert, pour les jungles mexicaines luxuriantes : un éclat de cardamome perçant des taillis humides de myrrhe et de patchouli. Blanc,
pour la qualité la plus pure de Copal et les plages immaculées de Tulum : une touche de fève tonka amandée mêlée à des notes crémeuses. Ambre, pour le Dieu Jaguar du Feu – ce feu qui brûle le copal sacré… Hypnotique, spirituel et puissant, Copal Azur pourrait bien, en effet, ouvrir les « Portes du Ciel ».

Une maison : Aedes de Venustas
Boudoir baroque au coeur de Greenwich Village, Aedes de Venustas est la Mecque des connaisseurs de parfum new-yorkais. Depuis 2012, c’est aussi une maison de parfum qui affirme avec force les choix esthétiques revendiqués par ses copropriétaires, Karl Bradl et Robert Gerstner.
Copal Azur (Euro format)
Une vision : Ramener le parfum à ses origines en le projetant vers l’avenir
L’encens est le fil olfactif de cette collection. Brûlé depuis des millénaires en offrande aux dieux, il renvoie aux origines mêmes de la parfumerie puisque le mot « parfum » provient du latin per fumare, « par la fumée ». Dans Aedes de Venustas Eau de Parfum, Bertrand Duchaufour vrille ce nuage d’encens d’un accord rhubarbe. Ralf Schwieger voile de ses volutes sombres une fleur mystique, l’Iris Nazarena. Rodrigo Flores-Roux l’enflamme d’épices exotiques avec OEillet Bengale. Aujourd’hui, Bertrand Duchaufour récidive en l’imprégnant d’embruns et de senteurs de jungle…
Un parfumeur : Bertrand Duchaufour
Pour les aficionados, Bertrand Duchaufour est une star à qui ses compositions insolites et profondément personnelles ont valu une réputation d’intégrité artistique. L’un des rares parfumeurs de formation “classique” à travailler en indépendant, il travaille en collaboration avec Accords et Parfums, société grassoise où ses compositions sont produites de façon artisanale. Grand voyageur et collectionneur passionné d’arts premiers, il a fait de l’encens sa signature : son Avignon pour Comme des Garçons a d’ailleurs été, en 2002, l’un des tous premiers parfums axés sur ce thème. Dès 2008, Karl Bradl et Robert Gerstner, tout aussi obsédés que lui par l’oliban, font appel à lui pour créer le premier parfum d’Aedes de Venustas, réalisé avec L’Artisan Parfumeur. C’est encore lui qui compose la première création de leur marque en 2012.
Avec Copal Azur, sa troisième collaboration avec la maison, il arrache l’encens à l’église pour le plonger dans la jungle…

COPAL AZUR Eau de Parfum
Prix de vente conseillé 195 € (100 ml Flacon)
Vaporisateur sac et recharges 150 € (3×10 ml)

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :