Home Mode Morabito Paris – le savoir-faire à la française

Morabito Paris – le savoir-faire à la française

by Charlotte Agier
0 comment

Récemment, Luxsure a pu visiter l’atelier de Morabito Paris, marque de maroquinerie de luxe.

Tout a commencé à Nice en 1905, lorsque Jean-Baptiste Morabito a ouvert sa première boutique de joaillerie. Idéalement placé sur la Côte d’Azur, le magasin attire les célébrités, et celles-ci commencèrent à passer des commandes spéciales au bijoutier.

C’est ainsi que Maria Callas commanda un sac qui fut nommé le Traviata, avec une anse en forme de lyre et son fermoir en gland, le porte-bonheur de la chanteuse. Marilyn Monroe, quant à elle, demanda un sac pour ses produits de beauté. L’Orsay était né, et n’a pas manqué de devenir l’un des modèles iconiques de la marque.

Morabito, c’est donc un savoir-faire de joailler, avec des apprêts en plaqué or ou en palladium, et un héritage de maroquinerie incomparable. La gamme de sacs de Morabito Paris se divise en deux branches : l’une, la ligne diffusion, comprend les sacs des collections permanentes, disponibles immédiatement; l’autre, la ligne signature, est faite entièrement à la main et sur mesure pour les clients, qui peuvent choisir leur modèle, le cuir, les couleurs sous réserve, bien sûr, de faisabilité. Le délai est de trois à six mois pour ses modèles entièrement cousus main par les artisans maroquiniers.

Dans les ateliers de Morabito Paris, Luxsure a pu découvrir les méthodes d’assemblage des sacs de la marque. Le cuir est entièrement coupé à la main selon les patrons disponibles pour chaque modèle. Les pièces sont ensuite cousues ensemble à la main, ce qui a pour effet de rendre chaque point indépendant. Ainsi, si l’un des points est coupé, les autres ne bougeront pas. Chaque sac est entièrement doublé de cuir ; cela représente 25 à 30 heures de travail !

Voici quelques photos réalisées à l’atelier et au showroom de Morabito Paris !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :