Home Art de vivreCulture GUERLAIN ET L’ART CONTEMPORAIN

GUERLAIN ET L’ART CONTEMPORAIN

by Sophia Lafaye
0 comment

Pour la 7ème année, Guerlain propose un itinéraire d’Art Contemporain. Intégré au parcours privé de la Fiac, l’exposition met en exergue des artistes confirmés ou émergeants mais justifiant tous d’un propos avant-gardiste.
Jeff Koons, Pierre et Gilles, Sophie Calle, Wang Du, Louise Bourgeois et quelques autres avaient joué le jeu lors des éditions précédentes.

Avec des thématiques diverses telle Un plébiscite effronté, De l‘autre côté du miroir, Qu‘importe le flacon pourvu que l‘on ait l‘ivresse, .. La marque cherche à révéler l‘indicible. En 2012, l‘enjeu est à la hauteur de l‘époque, Présomption d‘insouciance. Quel défi ! Perçue dans son entière ambigüité, celle-ci révèle des accents doux-amers.. Caroline Messensee, en charge du commissariat de l’exposition, a su en laisser transparaitre les subtiles nuances. 16 artistes, 16 œuvres, à découvrir avec attention. Certaines pièces ont été conçues spécifiquement pour l’évènement.

Présomption d’insouciance, présomption d’innocence, tel un droit à la légèreté d’Etre. Pression de l’extérieur, autocensure, l’Insouciance parait être une liberté perdue, tout au moins difficile à pérenniser. Peut-on se targuer d’être insouciant face à l’actualité ? Peut-on le rester ? Et, envers et contre tout, cette posture ne présente-t-elle pas des dangers ?

Quelques pistes initiées par les artistes permettent d’affiner l’approche. Le Riez (2012) de Claude L’Evêque parait être un défi au visiteur. Et si vous le pouvez encore, Riez !


L’injonction prompte à engendrer la catharsis, parait dénoncer le manque de spontanéité, le manque.. D’insouciance ? Elle rappelle également combien l’individu s’avère prisonnier d’un contexte et sa perception tronquée.

Dominique Ghesquière et son Balcon (2010), donne dans l’illusion d’optique. Dans un chavirement des formes, une déstructuration presque gaudienne, l’artiste parle de l’insécurité. Son balcon en quasi-déliquescence oscille entre le jeu et le questionnement. Le néoprène se prête à l’idée. Le balcon privé de son substrat, de sa fonctionnalité, devient chimère.

Aya Katano a dessiné deux figures évanescentes. Entre mangas et silhouettes désincarnées, elles ’flottent’ vers un ailleurs méconnu. Celui où l’insouciance pourrait être vécue en toute délectation ? Délicatesse de la touche, finesse des coloris, le dessin présente diverses facettes.

Brigitte Zieger, par sa photographie maquillée, laisse entrapercevoir un autre univers. Extraite de sa série Women are différents from men (2012), l’image montre une femme intrinsèquement féminine par ses traits mais harnachée, accessoirisée tel un homme. Fusil à l’épaule, chapeau de cow-boy,.. Recouverte de fards, et de paillettes par l‘artiste, presque poudrée, l’épreuve se pare d’une féminité de transgression. Le résultat confère à la figure une sorte de féminité inconsciente.

Les Bonbons non stabilisés de Michel Blazy, Galets mous (2003), laissent en mémoire le goût d’autres saveurs, celles de l’enfance, de l’utopie et de ses espoirs.

Le travail de Julien Berthier est à savourer à sa juste valeur. Constructif, désopilant, il démontre l’intérêt d’une autre vision. Sa vidéo, Love, love 3 (2007), présente un navire expérimental. Son embarcation échouée a été reconçue, optimisée. Quasi-surréaliste, elle offre, contre toute vraisemblance, sérénité et insouciance à son conducteur.

Cette Love Love, judicieusement pensée, parait défier les moroses. Son navigateur, bravant les lois de l’apesanteur, l’incongruité de son voilier, ignore l’adversité. Capte-t-il toute la défiance de son attitude ?

J. M. Othoniel, Pierre et Gilles, Hsia-Fei Chang, et quelques autres, réservent d’intéressantes surprises. D’objet en objet, les contradictions de l’humain, de son microcosme se révèlent, avec violence parfois.

En Art tout n’est que perception. Pourquoi ne pas s’en inspirer, et dévier les lieux communs afin d’initier autre chose.

Guerlain
68 Avenue des Champs-Elysées
75008 Paris

www.guerlain.com

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :