Home Mode Fatima Lopes Prêt-à-Porter Printemps Eté 2012

Fatima Lopes Prêt-à-Porter Printemps Eté 2012

by Marie Odile Radom
0 comment

« My dream is to make a fashion show at the Eiffel Tower. It’s the 26th show in Paris, it’s the opening, and the theme of the collection was levitation, so I wanted something very high and really Eiffel Tower is top. » Fatima Lopes

C’est dans un cadre des plus originaux que Fatima Lopes a donné le coup d’envoi de la semaine de la mode parisienne. La créatrice portugaise a choisi l’endroit le plus emblématique de Paris pour nous présenter sa collection Printemps Été 2011 Lévitation, si justement nommée tant elle nous a transporté bien au-dessus du fameux bitume parisien.

Au premier étage de la Tour Eiffel et devant un public conquis, des tenues d’une extrême délicatesse se succèdent sur fond de vue sur les toits de Paris. Chaque pièce est une véritable ode à la légèreté mais aussi l’expression d’une sensuelle féminité. Les décolletés sont profonds, la silhouette est magnifiée.

Jouant sur les superpositions, Fatima Lopes nous propose des modèles où on n’aperçoit que ce qu’elle nous autorise à entrevoir. Aussi délicates que des dessous, les premières pièces succombent à une pudique transparence d’où s’échappent quelques touches d’orange, de rose puis de jaune fluorescents.

Donnant l’illusion d’être juste posées sur les corps, les créations de Fatima Lopes s’affranchissent peu à peu du corps pour s’en libérer faisant la part belle à la mousseline. Puis soudain, les textures se modifient, la collection devient plus graphique. La créatrice joue avec les matières, utilisant le coton et surtout le vinyle pour un effet des plus originaux.

Elle sculpte et structure ses effets dans une approche architecturale à la limite du 3D. Des plis origami ornent les côtés d’un pantalon. Robes et accessoires prennent un aspect gaufré. Les épaules s’affirment. Sa palette de couleurs se durcit comme de nouveau confrontée à la dureté du monde.

De sinueuses lignes sculptent les décolletés, du plus sage au plus audacieux. L’asymétrie reste de mise accentuée par le turquoise vibrant. Les pastels et les tons glacés reprennent le dessus et supplantent les teintes douces et les couleurs fluo. Bouches et ongles corail complètent des silhouettes ultra-féminines.

Puis le soir venu, le nude et le noir reprennent le dessus. La dentelle s’affirme et la transparence est de retour. Les broderies apparaissent et les modèles deviennent plus graphiques s’appuyant sur les contrastes.

Le contraste s’accentue. Des motifs géométriques rappelant l’Art Déco ponctuent de longues robes de soirées. Les épaules sont mises en valeur grâce à d’audacieux artifices comme ce collier entourant le cou et retombant sur le devant de la robe. L’apparente fragilité du début apparaît soudain comme une force.

Un rouge flamboyant vient à peine déranger ce nouvel ordre installé. Le talon des escarpins reliés via une structure métallique au reste de la chaussure est comme un écho aux armatures soutenant la Tour Eiffel.

Pour le Printemps Eté 2012, Fatima Lopes nous offre une mode délicate à destination d’une femme forte et fragile à la fois. La femme Fatima Lopes se veut plus mature mais toujours autant glamour et féminine pour notre plus grand plaisir. Et en choisissant la Tour Eiffel, quel plus belle hommage rend la créatrice à la capitale de la mode !

Crédit photo : Hervé Cortinat.

Marie-Odile Radom

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :