Home Art de vivreCulture Et te voici permise à tout homme

Et te voici permise à tout homme

by Julien Tissot
1 comment

Et te voici permise à tout homme

Placardée sur de grandes affiches à travers Paris, la couverture du nouveau roman d’Eliette Abecassis est un des évènements de cette rentrée littéraire. Après « Une affaire conjugale » (Albin Michel, 2010), l’auteure continue son enquête minutieuse dans le cœur d’une femme juive qui tente de divorcer du père de son enfant.

Le pitch en quelques mots : c’est l’histoire d’une libraire juive nommée Anna. Elle est mère d’une petite fille. Divorcée depuis bientôt trois ans de Simon Attal, cette jeune mère n’est pas une femme libre pour autant. Elle est encore liée à son ex mari. En effet, ce dernier ne lui a toujours pas donné le « guet ». Il s’agit du divorce religieux prononcé par le Tribunal rabbinique. Le problème, c’est que seul le mari peut consentir, de son propre gré, à la délivrance du fameux guet. Tout au long de ce roman, Anna raconte donc sa quête du guet pour retrouver sa liberté d’aimer Sacha, son nouveau compagnon.

Inspiré de faits réels, le livre est passionnant et dégage des émotions fortes. En lisant ce roman, le premier sentiment que l’on éprouve c’est une forme de répugnance à l’égard de cette vielle pratique archaïque qu’est « le guet ».
Puis rapidement, on s’accroche à cette femme écartelée entre sa foi et l’amour. Plus qu’une affaire de couple, on assiste là à une véritable enquête sur le divorce juif. Dans un style toujours très inspiré, l’auteure nous aide à mieux comprendre les interstices de la religion. C’est d’ailleurs, un livre qui milite pour la rénovation de certaines lois religieuses qui peuvent paraître maintenant dépassées et humiliantes pour les femmes. C’est enfin et surtout, une merveilleuse histoire d’amour, une histoire de reconquête d’un moi blessé.
Bref, un roman intense et fiévreux que l’on vous recommande vivement.

« Et te voici permise à tout homme » d’Eliette Abecassis
17 euros
Albin Michel
En librairie depuis le 18 août

Julien Tissot
[email protected]

Related Articles

1 comment

Isabelle 10 septembre 2011 - 8 h 48 min

Ah ah, c’est le mot d’ordre, soutenir a tout prix une nullite a l’eau de rose?…

En cherchant un peu, vous trouverez

Un petit effort, Julien,…lisez -si vous arrivez- ce « livre ».

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :