Home Art de vivreCulture Fighter

Fighter

by Elisa Palmer
3 comments

Fighter

Drame : 1h53
Réalisé par David O. Russell
Avec Mark Wahberg, Christian Bale, Melissa Leo, Amy Adams

Marche Funèbre (Sonate N°2 En Si Bémol Mineur) – Chopin

Paris, le 20 mars 2011

-Un crochet gauche percutant-

L’histoire est celle de Micky Ward (Mark Wahberg), boxeur américain né en 1965 à Lowell dans le Massachusetts, réputé pour son crochet gauche percutant, sa grande capacité physique à résister à la douleur et, pour mettre KO ses adversaires en fin de rounds par des coups au corps. La fameuse expression « Tête-corps-tête », en guise de stratégie/refrain, ne nous quitte pas d’une semelle, et on combat avec Micky de cette manière pendant toute la durée du film, même contre les propres siens…

The Fighter (Affiche USA)

-Tête-corps-tête-

En haut de l’affiche, sa mère (Melissa Leo), qui s’est promue naturellement manager du boxeur (à ne surtout pas confondre avec le rôle et la fonction d’une mère) et, nous dresse le portrait d’une femme tout ce qu’on fait de mieux en matière d’hystérique et d’irrationnelle dans ses rapports avec ses proches.

Talonnée de près par son frère (Christian Bale), ex-champion de ring, toujours couvert d’une semi-gloire locale, qui a désormais troqué ses gants de boxe contre des pipes à crack, mais continue de penser/fantasmer que son expérience d’ancien boxeur demeure indispensable à la réussite de son frère.

Enfin, la horde de soeurs, jalouses et perfides, blondes jusqu’à s’estomper entre elles, qui au lieu de (se) dissoudre ou tout du moins d’apaiser les tensions, ne cessent de les dynamiser à coups de rumeurs, langues de pute et mesquineries en tout genre.

The Fighter Movie Trailer Official (HD)

-We all have our cross to bear-

Comme souvent dans ces tourbillons de vie toxiques et malodorants, le visage d’une femme (Amy Adams), au tempérament roussement trempé, viendra javelliser passablement l’histoire et insuffler son lot de courage au boxeur dans l’espoir qu’il s’émancipe enfin de cette famille – à frémir d’horreur – qui le maintient – à mort – sous sa coupe.

Mark Wahlberg et Amy Adams © Metropolitan FilmExport / Paramount Pictures

Un film, à plusieurs niveaux de lecture, comme on aime, avec comme point de mire l’intemporelle question du combat entre soi et contre l’autre.

Elisa Palmer

Related Articles

3 comments

Sarah B 20 mars 2011 - 22 h 24 min

Salut,

Ton article décrit bien ce film génial… et sinon, t’as vu mon article sur ce sujet ? J’en fais une comparaison avec Boxing gym.

http://mysenseoftaste.wordpress.com/2011/03/18/de-la-boxe-au-cine/

Elisa Palmer 21 mars 2011 - 1 h 27 min

Merci chère Sarah. Je n’ai pas encore eu le plaisir de lire ton article. Je le fais de ce pas.
Bonne soirée/nuit.
Elisa

gant de boxe 29 mars 2011 - 11 h 06 min

Justement je voulais voir Boxing Gym, mais du coup Fighter me dit bien aussi!! Je vais lire ton article Sarah, ça m’aidera peut être à faire mon choix pour ma séance ciné de ce soir!

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :