Home Mode Anglomania By Vivienne Westwood collection Femme Printemps-Eté 2011

Anglomania By Vivienne Westwood collection Femme Printemps-Eté 2011

by Marie Odile Radom
0 comment

S’il existe bien une créatrice emblématique de l’esprit punk anglais, c’est sans aucun doute la très britannique et talentueuse Vivienne Westwood, dont les collections sont toujours colorées et mélangent créativité, esprit punk et tradition.

C’est à l’occasion des premiers Paris Fashion Days que la styliste britannique nous présente sa collection femme Printemps-Eté 2011 Anglomania, née de sa collaboration avec la marque de jeans Lee. L’occasion pour nous d’une mise en bouche délicieuse avant le début des défilés Haute-Couture, et pour la créatrice de nous faire profiter de son amour de la mode et de son esprit avant-gardiste.

Vivienne Westwood, qui a été l’une des premières à imposer la mode punk au début des années 1980, rend hommage aux bikers et autres rockers dans une collection jeune, pétillante entre tradition britannique et créativité. Elle s’adresse à des jeunes femmes féminines, anticonformistes et aimant plaire avec une touche d’originalité et d’humour.

Débutant par des modèles d’apparence classique accessoirisés de petits chapeaux et de cheveux crêpés à l’extrême, la créatrice reprend les codes du trench si cher aux anglo-saxons tout en y ajoutant sa patte. Le cintrant à la taille, elle le propose très décolleté, sans boutons avec des fronces aux manches. Les chemisiers blancs laissent deviner un décolleté pulpeux, cette nouvelle collection faisant la part belle d’ailleurs aux décolletés plongeants, soulignant et mettant en valeur la poitrine.

La jupe crayon refait son apparition, les vestes se portent finement ceinturées. Les robes au motif Blue Tiger Print, ou plus marquant en vichy rouge, se portent corsetées marquant les tailles et donnant une allure rétro à la silhouette, ou légèrement accentuées par une fine ceinture. Les robes sans manches se réinventent en imprimé entre madras et tartan ou en imprimé faux marbre, qu’on retrouve également en tunique asymétrique ou en top. Asymétrie et petits détails sont légion comme pour ce short bondage multi-sanglé, réédition des années punk qu’elle rend plus chic. Les formes des différentes pièces se démarquent des patrons traditionnels pour offrir un chic plus contemporain.

Les couleurs sont neutres.  Beige, taupe, marine, noir, rose et blanc se succèdent mais le rouge sang fait une brillante apparition en robe fatale ou jupe voir en jean.

Dans le cadre de sa collaboration avec la marque de jeans LEE, Vivienne Westwood reprend les codes de la mode punk pour une femme résolument active et pleine d’humour. Badges, écussons et patchs pullulent sur des vestes ajustées et des gilets sans manches. Le legging se porte en couleur chair et troué mais avec des ghillies. Les jeans sont sérigraphiés avec des impressions métalliques voire gentiment barbouillés de tâches de peinture, déchirés puis réparés avec des patchs pour un look déjà porté très réaliste. L’indigo se fait classique et le lavage se fait vintage toujours dans cette idée d’un jean qui a eu plusieurs vies. Les nouveaux jeans épousent les courbes et les jambes grâce à un jeu de couture très bien placé ou se font baggy chic pour une femme plus urbaine.

Encore une fois, Vivienne Westwood a su concilier tradition et modernité dans une collection pour une femme jeune, anticonformiste mais pas dénouée d’humour. A l’image de cette grande dame…

Marie-Odile Radom

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :