Home Mode Yiqing Yin Grand Prix de la Création 2009 Mode de la Ville de Paris

Yiqing Yin Grand Prix de la Création 2009 Mode de la Ville de Paris

by Marie Odile Radom
0 comment

Ce vendredi 22 janvier 2010, la  cérémonie de remise de la Grande Médaille Vermeil d’Inès de la Fressange a été suivie de la remise par Lyne Cohen-Solal, adjointe chargée du commerce, de l’artisanat, des professions indépendantes et des métiers d’art et Jean-Bernard Bros, adjoint chargé du tourisme, des 6 Grands Prix de la Création de la Ville de Paris dotés de 8 000 € chacun, dans 3 disciplines : mode, design et métiers d’art. Ces trophées sont attribués annuellement dans ces 3 disciplines afin de distinguer trois créateurs majeurs confirmés et trois créateurs majeurs débutants sur l’ensemble de leur œuvre. Ils ont distingué :
Pour le design : Alexandre Moronnoz (confirmé) et Felipe Ribon (débutant)
Pour la mode : Julien Fournié (confirmé) et Yiqing Yin (débutant)
Pour les métiers d’art : Tzuri Gueta (confirmé) et Marie Charpentier (confirmé).

A cette occasion, nous avons échangé quelques mots avec la lauréate débutante Yiqing Yin.

Yiquin Yin et une de ses créations

Diplômée en septembre 2009 des Arts Décoratifs de Paris en section vêtement, Yiqing Yin a construit sa collection Exils autour des capacités dynamiques du pli, de volumes en mutation. Comme une façon de sculpter le vide autour du corps. Les vêtements imaginés par Yiqing Yin protègent et renforcent l’aura de celle qui les porte. Une armure « molle » où l’on trouve son exil.

A 24 ans, cette jeune styliste franco-australienne d’origine chinoise bénéficie d’une solide formation dans toutes les étapes de la mode et des expériences professionnelles qui révèlent une personnalité affirmée et marquante.
[email protected]

Tout d’abord félicitations pour votre prix.  Ce modèle est très travaillé. De quelle école êtes-vous diplômée ?

Je suis juste diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts décoratifs depuis septembre 2009.

Avez-vous été approchée par la Mairie de Paris pour ce  prix ?

Non, pas du tout. J’avais vu une publicité sur le concours dans Paris et j’ai voulu tenter ma chance. J’ai envoyé mon dossier et ils m’ont sélectionnée.

 

Yin Yiqing © Marjolaine Tassin

Cette robe fait penser aux robes du Moyen-Age mais en beaucoup plus travaillées.

Oui, tout à fait, on peut y voir un côté cape. Mais ces robes rappellent plutôt les vêtements anciens coréens qui ont cette coupe-là, très serrée en haut jusqu’en dessous de la poitrine puis soudainement évasée vers le bas. Ce vêtement est composé d’énormes pans de tissus assez rectangulaires. Et c’est le même tissu qui fait pratiquement tout le tour du vêtement.

Les photos illustrant votre travail sont très belles. Et je vois que vous présentez un livre. De quoi parle t’il ?

C’est mon book qui présente en image le concept « Exils », la collection, le type de femme que cette collection habille, les approches techniques, les recherches, les aspirations avec différentes sortes de mises en image.

Création de Yiqing Yin

Et justement pour quelle femme créez-vous ?

La femme est assez dualitaire car la femme moderne doit avancer avec la volonté guerrière d’un homme sans sacrifier sa féminité, sa sensualité. Ce qui est difficile, c’est de trouver une sorte d’équilibre entre ces deux extrêmes-là. Mais je pense que je crée pour une femme indépendante en tout cas.

Où peut-on trouver vos créations ?

Pour l’instant nulle part. je lance ma marque cette année. Je présenterais ma collection en septembre donc je vous donne rendez-vous en Septembre.

Et bien nous vous en remercions et rendez-vous au mois de Septembre.

Marie-Odile Radom

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :