Home Beauté et parfums SANTA MARIA NOVELLA CELEBRE 800 ANS D’HISTOIRE

SANTA MARIA NOVELLA CELEBRE 800 ANS D’HISTOIRE

by pascal iakovou
0 comment

« L’Officina delle Meraviglie » (L’officine des merveilles)

1221-2021

En 1221, les membres de l’ordre des dominicains reçurent en donation les terres de Santa Maria delle Vigne: c’est le début de la longue histoire de l’Officina Profumo-Farmaceutica di Santa Maria Novella, profondément liée à l’intensité culturelle, scientifique et philosophique que traversa la ville de Florence durant ce siècle.

A l’occasion des 800 ans de sa naissance, la maison a célébré son histoire séculaire avec un événement exclusif.

Santa Maria Novella a convié ses invités à vivre une expérience immersive imaginée par IFEXPERIENCE, à la redécouverte des racines profondes de la toute première officine d’apothicaire du monde.

Un parcours proposé à travers cinq lieux secrets de la « ville de pierre », stratégiquement rassemblés autour de l’Officina di Santa Maria Novella, entre expériences pluri-sensorielles et symboles fascinants et oubliés.

Les célébrations ont été suivies par un cocktail et un diner de gala dans le siège historique de via della Scala, 16.

 L’Officina Profumo-Farmaceutica di Santa Maria Novella, temple sacré des parfums et de la culture des plantes, a huit cents ans. Pour fêter son anniversaire, l’Officina lance Firenze 1221 Edition, une édition spéciale de sept parfums emblématiques, plus un tout nouveau. 

À l’occasion de son 800e anniversaire, l’Officina Profumo-Farmaceutica di Santa Maria Novella crée une édition spéciale Firenze 1221. Elle rend ainsi hommage à l’histoire unique de la marque, qui est étroitement liée à la ville qui l’a vu naître mais qui fascine un public cosmopolite. 

Acqua della Regina, Pot Pourri, Pomegranate, Freesia, Angeli di Firenze, Tabacco Toscano, Rosa Novella, sont les parfums inclus dans la collection. Le nouveau parfum Rosa Gardenia est dédié au gardénia. 

Conçue dans le respect de l’héritage iconique de l’Officina, l’Édition Firenze 1221 s’appuie sur des améliorations techniques sans compromettre son ADN. 

Les débuts 

L’année 1221 est celle de la fondation à Florence de ce qui deviendra l’Officina par une petite communauté de frères dominicains originaires de Bologne. Le terrain qui leur est attribué, là où se dresse l’église Santa Maria delle Vigne, se trouve en dehors des remparts de la ville historique, et est encore considéré comme faisant partie de la campagne, d’où la présence de « vignes ». Dans ce contexte bucolique, les Dominicains cultivent quelques herbes officinales dans le jardin adjacent au cloître de ce qui allait devenir Santa Maria Novella. Ils les utilisent pour créer des baumes, des onguents, des élixirs destinés à soigner la population locale. C’est ici que tout commence. 

Ce lointain Moyen Âge où herboristerie, médecine et magie ne faisaient qu’un, mêlant science et sagesse populaire, se conjugue aujourd’hui au présent et peut se targuer de huit siècles d’histoire. Des siècles riches en événements, guerres, victoires, rois et reines, avancées scientifiques et médicales. Ce n’est peut-être pas un hasard si nous vivons aujourd’hui à une époque où le pouvoir de guérison de l’art de l’apothicaire s’avère être un allié précieux pour nos vies. 

L’Officina Profumo-Farmaceutica di Santa Maria Novella, avec son héritage séculaire, est l’incarnation de cette philosophie. Un témoignage brillant et éternel du savoir ancien des frères, construit pas à pas, et en vertu duquel la nature a le pouvoir de soigner et de sublimer la beauté. D’où l’attrait de cette institution, fondée sur des principes intemporels : respect de la nature, grâce, singularité et tradition. Et sur un savoir-faire ancien qui, en vertu de ses racines « sobres et dépouillées », est toujours d’actualité. 

Quelque chose a changé… 

L’édition Firenze 1221 rend hommage à cette histoire avec un zeste de nouveauté. Elle symbolise à la fois un retour aux traditions et un renouveau qui embrasse des besoins plus contemporains. Sans oublier certains changements que les fidèles de l’Atelier remarqueront. Des nuances subtiles agrémentées d’un brin d’originalité : ce qui a été mis en place pour célébrer l’anniversaire est un maquillage silencieux, comme il sied à une vraie dame qui fête ses huit siècles et une carrière tout en parfum. 

Les flacons de parfum à l’Eau de Cologne, historiquement réalisés par la célèbre verrerie Luigi Bormioli, retrouvent leur transparence et perdent leur aspect satiné afin de permettre au parfum d’être admiré dans sa  « nudité ». La courbure du flacon respecte la forme originale de l’Eau de Cologne, tout comme le monogramme en relief, aujourd’hui encore présent. Le flacon de 100 ml s’enrichit désormais d’une version 50 ml, idéale pour tenir dans un sac, indispensable pour les voyages en avion. Cette édition se distingue toutefois, peut-être avant tout, par l’introduction, pour la première fois dans l’histoire de l’Officina, d’un pulvérisateur à pression, qui remplace le flacon « splash ». Il s’agit en fait d’une pompe dite « clarté » qui n’altère pas la pureté du produit à l’oeil nu tant elle est invisible. Même l’emblématique bouchon, avec son adorable rondeur et son logo gravé, a un nouveau « grain » : il est réalisé en Zamac, dans une finition dorée et brillante. 

La « robe » des parfums à l’Eau de Cologne a également été actualisée : de la sérigraphie sur verre, on est passé à une étiquette imprimée, créée en retravaillant le graphisme historique de la marque. Il en ressort une étiquette raffinée qui reprend le symbolisme cher à la marque florentine. Comme l’étiquette, l’emballage est nouveau, fabriqué en papier Fedrigoni, l’une des papeteries les plus anciennes d’Europe. Le papier sélectionné est certifié FSC, signe de respect de l’environnement, comme il sied à une marque historique qui aime la nature et célèbre ses propriétés et ses parfums depuis des siècles et des siècles. 

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :