Home Beauté et parfums GUERLAIN – LE FLACON AUX ABEILLES PAR BEGÜM KHAN

GUERLAIN – LE FLACON AUX ABEILLES PAR BEGÜM KHAN

by pascal iakovou
0 comment

LE FLACON AUX ABEILLES  PAR BEGÜM KHAN

LE SONGE DE LA REINE

EN ROUTE VERS L’ORIENT. VOYAGE EN TERRE OTTOMANE.

Depuis toujours, Guerlain réinvente son patrimoine au travers de créations originales, à la frontière entre l’amour du Parfum et l’amour de l’Art.

Ses pièces d’exception sont le fruit de rencontres entre artistes et artisans dont le savoir-faire excelle dans différents métiers.

Dans le droit-fil de cette tradition est né un nouveau projet artistique aux réminiscences orientales. Jeune maison de bijoux, Begüm Khan a imaginé une parure pour le Flacon aux Abeilles, une oeuvre réalisée dans une démarche unique.

Depuis toujours inspirée par l’Orient et par l’art ottoman, la créatrice a choisi de créer un vrai bijou composé d’éléments en résonance avec l’Occident et le monde de Guerlain. Begüm Khan a laissé libre cours à son inspiration, puisant dans un univers fantasque et onirique où faune et flore sont réinventées. Pour ce projet original, à un habillage d’exception répond la création d’un nouveau parfum exclusif signé Thierry Wasser, le Songe de la Reine.

Les joyaux de Begüm Khan

Créatrice de bijoux, Begüm Kiroglu a grandi au sein d’une famille de collectionneurs d’art ottoman.

Elle a débuté par des études à l’université de Milan avant de se spécialiser dans l’art chinois à Shanghai. Admirative de l’art sous différentes formes, elle a choisi la joaillerie, un savoir-faire au carrefour entre art, design et mode. Si elle a eu l’opportunité de côtoyer de nombreuses cultures, l’Orient demeure sa source majeure d’inspiration.

De retour à Istanbul, elle décide de créer, en 2012, une marque de bijoux avec en partie son patronyme, ajoutantà son prénom Begüm le terme de Khan qui, en mongol ouen turc, signifie dirigeant, mais aussi souverain, sultan. Une façon audacieuse, en tant que femme, d’inscrire et de relier son univers à des épopées prestigieuses. Avec un imaginaire foisonnant et fantasque, elle conçoit des pièces d’art réinterprétant la nature, flore et faune dans un riche bestiaire et des allégories florales. Dans ses créations oniriques, un dinosaure préhistorique côtoie un scarabée égyptien ou encore s’invite un motif d’oeil dans un esprit surréaliste. Ode à la féminité, ses bijoux sont talismans, porte-bonheurs.

Begüm Khan a établi son atelier dans l’une des ruelles de la vieille ville d’Istanbul où travaillent des artisans spécialisés.

Précision et amour du métier donnent un supplément d’âme aux parures. Begüm Khan travaille principalement des pierres fines sur monture d’or avec une technique de pavage. Ces pièces uniques, hautes en couleurs, se jouent de réminiscences ottomanes et orientales avec un twist de modernité.

Begüm Khan est notamment très inspirée par les richesses d’Istanbul et le palais Topkapi, à l’architecture majestueuse et aux salles richement décorées, dans un environnement où la nature exubérante a droit de cité. Des jardins géométriques, ponctués de fontaines, se dessinent avec une végétation d’arbres séculaires. Des parterres de fleurs, dont un célèbre jardin de tulipes, colorent le lieu. Aujourd’hui musée, le lieu réunit un nombre impressionnant d’oeuvres d’art – calligraphie islamique, porcelaines, peintures – et aussi un trésor composé de pièces de joaillerie exceptionnelles.
Chaque saison, de nouvelles collections se dessinent autour de thématiques variées et éclectiques (textiles tibétains, talismans, Marie-Antoinette…) que Begüm Khan réinvente en infusant ses créations de son inspiration riche et fantasque.
Pour Guerlain, Begüm Khan a créé une oeuvre en bronze plaqué or, sertie de pierres fines posées par pavage, une rencontre entre l’Orient et l’Occident que raconte la jeune créatrice :
« Depuis le début de cette collaboration, j’ai été constamment étonnée par les synergies entre moi-même, jeune designer turque, et la Maison Guerlain, établie depuis plusieurs siècles.

Métamorphose du Flacon aux Abeilles

Depuis ses origines, en 1853, le Flacon aux Abeilles iconique est fabriqué par les verreries Pochet du Courval.

Imaginé pour L’Eau de Cologne impériale, en hommage à l’Impératrice Eugénie, le flacon s’inspire du sommet de la colonne Vendôme pour son motif à festons. Le pourtour du flacon est orné de 69 abeilles en relief. Symbole impérial, le thème de l’abeille a des origines qui remontent aux Mérovingiens et fut symbole du Premier Empire (Napoléon Ier) et ensuite du Second Empire avec Napoléon III. Thème cher à Guerlain, l’abeille est une source d’inspiration inépuisable. Au nom de la Beauté, Guerlain s’engage et agit pour un monde plus beau et responsable, avec l’abeille pour sentinelle.

Avec le Flacon aux Abeilles, la jeune créatrice a jeté un pont entre passé et futur, entre Est et Ouest. Une rencontre artistique entre deux mondes. C’est à Istanbul que le projet s’est construit. Pour Begüm Khan : « Istanbul est l’atelier où mes rêves prennent vie grâce au savoir- faire et à la passion d’artisans locaux. J’ai la chance de travailler avec des artisans très talentueux et méticuleux, que je n’aurais pu rencontrer ailleurs que dans cette ville féérique ».

Autour du flacon d’un litre, viendra se poser le bijou imaginé par Begüm Khan. En majesté, un motif d’abeille impériale s’ourle de quatre orchidées épanouies en corolle. Réalisée dans son atelier d’Istanbul, la parure sur bronze, plaqué à l’or 24 carats, est pavée d’environ 6500 pierres de couleurs (zirconia). Une à une, chaque pierre est placée à la main. Posé sur le flacon, le motif précieux vient oblitérer le cartouche. Un travail d’orfèvre, précieux et méticuleux, qui nécessite plus d’une cinquantaine d’heures.

Fruit de l’imagination de l’artiste, l’abeille s’est posée et butine le flacon. Une source d’inspiration pour Begüm Khan : « Les abeilles m’ont toujours intriguée, elles bourdonnent autour de nous sans qu’on y prête attention, leur beauté est souvent négligée. Elles sont fragiles, mais fortes, et il y a quelque chose d’inspirant dans cette dichotomie. Les abeilles sont également synonymes de Guerlain, elles incarnent donc un choix naturel pour notre collaboration ». Au col du flacon vient s’enrouler un fin fil doré posé par les Dames de Table de la Maison Guerlain. Ces gestes patrimoniaux, exécutés par des mains d’exception, se transmettent en héritage depuis des décennies. Avec dextérité se dessine un ballet de mouvements précis et minutieux qui donnent la touche finale magnifiant la pièce. La collaboration a inspiré une belle rêverie à Begüm Khan sur la route des parfums : « Alors que l’odeur du santal d’Orient se mêlait à celle de la bergamote de la Méditerranée, un conte de fées commençait à se former dans mon esprit. Attirée par les légendes de l’ancienne capitale ottomane, une abeille impériale s’envole vers Istanbul pour se délecter de loukoums roses et de sorbets sucrés. Parée de bijoux scintillants, l’esprit chargé de souvenirs romantiques, elle revient à Paris, se posant enfin sur les pétales de quatre orchidées exquises. »

Une Eau de Parfum exclusive : le Songe de la Reine

Création unique pour ce projet singulier, le Songe de la Reine transporte vers les portes de l’Orient. Parfum original, il prend son inspiration du côté de la Méditerranée avec la présence de notes de figue, sans oublier un souffle orientaliste voguant vers Istanbul. Une journée ensoleillée. Les rayons du soleil caressent la végétation luxuriante dont les senteurs exhalent les parfums les plus doux. Thierry Wasser a imaginé un voyage olfactif en terre méditerranéenne, une Eau de Parfum aux accents boisés et verts.

Il raconte sa création : « C’est un parfum tout en contraste où la force et la sensualité des bois se confronte à la vibration végétale de la sève du figuier. » En tête de la fragrance surgit une fraîcheur vive, hespéridée, un éclat pétillant de mandarine et de bergamote relevé de la saveur piquante de la baie rose. En coeur, une note verte et herbacée, et la douceur lactée, enveloppante, d’une note de figue. Suave et précieux, fleurit un bel iris. Boisé, le fond laisse la part belle à l’onctueux santal, encadré de notes de cèdre et vétiver. Une Eau de Parfum vibrante, lumineuse et profonde, dans le droit-fil des créations de la Maison par le choix, notamment, d’ingrédients emblématiques.

Note de prédilection pour la fraîcheur chez Guerlain, la bergamote provient de Calabre où le fournisseur est partenaire de la Maison depuis trois générations. Cet « or vert de Calabre » aux facettes zestées, vertes et florales, incarne une signature Maison. Iconique pour sa douce senteur crémeuse et boisée, le santal figure parmi les ingrédients emblématiques chez Guerlain. L’arbre a besoin d’une quinzaine d’années pour que son bois soit récolté. C’est désormais en Australie, où Thierry Wasser s’est rendu à plusieurs reprises, que Guerlain s’approvisionne en santal. Les premières récoltes durables ont eu lieu en 2015 et ont produit une huile essentielle répondant aux exigences de qualité de la Maison.

Begüm Khan garde en mémoire cette merveilleuse rencontre :

« J’ai été à la fois fière et humble d’apporter au Flacon aux Abeilles, emblème de la Maison Guerlain, l’émerveillement fantasque et l’élégance excentrique propres à mon univers »

Une édition d’exception en 13 pièces numérotées, 10 000 €.

dans le cadre de notre collaboration. »

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :