Home Art de vivreCulture Un court métrage français en lice pour la compétition « 16 days 16 films » – La Fondation Kering, Modern Films

Un court métrage français en lice pour la compétition « 16 days 16 films » – La Fondation Kering, Modern Films

by pascal iakovou
0 comment

A l’occasion de la troisième édition de « 16 Days 16 Films », une compétition récompensant des courts-métrages de réalisatrices sur le thème des violences faites aux femmes, la Fondation Kering et Modern Films dévoilent aujourd’hui les noms des 16 finalistes. Cette année, plus de 350 réalisatrices britanniques, françaises, italiennes – et pour la première fois mexicaines et américaines, ont répondu à l’appel lancé en octobre dernier. 16 courts métrages ont été retenus en tant que finalistes, parmi lesquels 1 a été proposé par des réalisatrices françaises. Il sera diffusé ce dimanche 29 novembre sur la plateforme de 16days16films.
Cette initiative s’inspire des 16 jours d’activisme annuels de l’ONU pour mettre fin aux violences faites aux femmes. Ainsi, du 25 novembre au 10 décembre prochain, un film finaliste sera diffusé chaque jour : un moyen de sensibiliser aux violences sexistes et de promouvoir le changement en s’appuyant sur le pouvoir du cinéma. Ces films seront diffusés via la plateforme de 16days16films et seront également partagés par différentes associations partenaires.

Le 16 décembre prochain, trois lauréates seront sélectionnées par un jury indépendant et récompensées lors d’un événement en ligne, organisé en partenariat avec Girls on Film, et modéré par la critique de film britannique et broadcaster, Anna Smith. Chacune de ces trois lauréates recevra un soutien financier, et le premier prix se verra également offrir la possibilité de créer le prochain message d’intérêt public pour l’association UK Says No More.

Pour la première fois, un Prix du public sera décerné. Du 10 au 14 décembre, le public pourra voter pour son film préféré, directement sur le site 16days16films.

LES FINALISTES FRANÇAISES ET LEUR COURT METRAGE « BLOSSOM »

Lysa Lamorisse, Cannelle Anglade, et Ethel Harnie-Coussau, se sont rencontrées à Paris lors de leur dernière année en école de Cinéma. Elles se sont d’abord associées autour de l’idée d’expérimenter avec les différentes formes cinématographiques, avant de décider de réaliser un court-métrage ensemble.

« Blossom » est un court-métrage documentaire expérimental qui traite de la question du sexe sans consentement. À partir du stigmate des victimes, le film chemine vers la résilience et la « re-floraison » de soi. En se concentrant sur l’intériorité, il dépeint l’état affectif de trois jeunes femmes à différents moments de leur reconstruction, dans une forme poétique et plastique qui se concentre sur la recherche de sensations.

Le court-métrage sera diffusé ce dimanche 29 novembre via la plateforme de 16days16films

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :