Home Horlogerie et Joaillerie CHANEL JOAILLERIE – DICTIONNAIRE AMOUREUX DE COCO CRUSH

CHANEL JOAILLERIE – DICTIONNAIRE AMOUREUX DE COCO CRUSH

by pascal iakovou
0 comment

Une définition de l’amour selon CHANEL

L’amour a une allure qui suit ses propres règles.

C’est avec ce qui ne s’apprend pas qu’on réussit.
En amour comme dans la vie, le premier mot des vraies réussites est l’instinct. Ecoutez-vous. Inventez. Et pour inventer, il faut oublier aujourd’hui ce que vous avez appris hier. Là commence la liberté qui fait l’allure. Et il n’y a pas d’amour sans allure.

Il ne faut pas suivre les modes. Il faut choisir un style.
Ce dictionnaire amoureux n’est pas une leçon de style mais une leçon de choix.
Pas un vocabulaire à maîtriser mais un langage à créer. Assemblez, combinez, additionnez, soustrayez. Chaque choix de bague, d’or, de modèle de boucle d’oreille, de bracelet, de pendentif compose un langage qui parle de vous. Et chaque façon de porter COCO CRUSH parle sans s’excuser d’une façon d’être : l’alliance d’un esprit libre et d’un élan dans tout.

L’amour commence avec l’amour de soi.
Comme les inventions de Coco Chanel, qui ne s’est jamais embarrassée de plaire ni souciée de déplaire, COCO CRUSH est le signe visible d’une déclaration : l’amour est une histoire qui commence avec soi.
Une histoire de libre allure dont les premiers mots frondeurs sont empruntés à Coco Chanel : « Je n’ai rien à faire de ce que vous pensez de moi. Moi je ne pense pas du tout à vous. »  L’allure de Chanel, Paul Morand

En amour, l’esprit c’est la moitié du chemin dont l’autre moitié est l’élan. COCO CRUSH est une preuve de cet amour.

AMOUR : Voir CRUSH

AUBAZINE : Un anneau sur l’annulaire, quelle que soit sa taille, avec ou sans diamants, est le signe monacal d’un esprit : la foi en soi.

AUDACE : Il n’y a pas d’audace sans insoumission à des règles. Révisez vos règles et oubliez- les. Essayez une seule bague grand modèle à l’index ou petit modèle au pouce. Pourquoi pas les deux. Un bijou d’oreille et des bagues à tous les doigts. Bref, faites ce qu’il vous plaît avec Coco Crush mais faites-le en n’oubliant pas ceci : que vous vous l’offriez à vous-même, qu’on vous l’offre, que vous l’offriez à quelqu’un, chaque modèle Coco Crush est une déclaration d’allure.

ART : Il y a un art d’aimer français qui doit son adresse à l’absence d’effort visible. Il y a un art du crush dans Coco Crush, qui ne laisse jamais voir l’effort. Et qui satisfait un amour de la liberté dont tout esprit tapageur est exclu.

BEIGE : C’est une couleur si emblématique pour la maison que CHANEL Joaillerie a poussé la virtuosité jusqu’à créer un nouvel alliage : l’OR BEIGE. Ni rose, ni jaune, il se reconnaît à sa nuance particulière et se marie avec toutes les couleurs.

BONHEUR : 5 anneaux mini portés séparément sur les 5 doigts d’une main ou empilés sur 1, 2 ou 3 doigts invoquent la chance sur le pari du numéro fétiche de Gabrielle Chanel, dont le nom complet est Gabrielle Bonheur Chanel. Comme le confirme ce mot du Grand Corneille 300 ans plus tôt, « le bonheur peut conduire à la grandeur suprême. »

BYZANCE : La mesure est l’ennemi du bien lorsqu’elle limite le style. Et le style Byzance est celui de la démesure. Un philosophe français a dit qu’il existe une limite à la liberté. Il ne doit y avoir aucune limite à la liberté d’empiler les bagues diamants, or blanc, OR BEIGE, or jaune, mini, petit et grand modèles. Sauf la limite d’une règle : More is better.

COCO : Un esprit qui ne s’imagine pas sans un élan.
CRUSH : Un élan qui ne s’imagine pas sans un esprit.
COCO CRUSH : le mariage d’un esprit français et d’un élan sans frontières.

DADA : des bagues à tous les doigts d’une main, sans contrainte de taille ni de nombre, l’autre main nue. Comme le mouvement Dada remit en cause toutes les conventions esthétiques, chaque mouvement de votre main droite établit avec votre main gauche un dialogue dont on retient le manifeste anti-conceptionnisme.

DIAMANT : pour le monde entier il a la valeur de l’éternité. Pour CHANEL, il a une valeur particulière correspondant à une certaine formule que Shakespeare a donnée de l’amour : l’éternité plus un jour.
Voir Bague or blanc et diamants mini, petit et grand modèle, Bague OR BEIGE petit modèle, bracelet or blanc et diamants, bijou d’oreille or blanc et diamants. Chaque bijou Coco Crush est une invitation à l’addition, y compris avec l’éternité elle-même.

DOUBLE C : comme double chance, comme Coco Crush, comme les 2 C entrelacés de CHANEL, le chiffre 2 est pour la maison un chiffre qui a le pouvoir d’un talisman. Le couple de cerfs que Misia offrit par exemple à Gabrielle Chanel, symbolisant le pouvoir de se mouvoir et de contourner les obstacles avec grâce en est un exemple. Jouer pair avec 2 colliers dans 2 ors différents a le pouvoir de déjouer le hasard en misant sur la chance.

EXCÈS : c’est une esthétique qui se résume avec les mots « Faites-en trop. » Des bagues à tous les doigts avec ou sans diamants, tout or blanc, tout OR BEIGE ou tout or jaune, OR BEIGE ou jaune sur une main et or blanc sur l’autre main… Ne vous interdisez aucun excès sauf l’excès de modération.

EXTRAVAGANCE : synonyme de l’excès mais antonyme de l’allure, « l’extravagance tue la personnalité »* affirme Coco Chanel.
* L’allure de Chanel, Paul Morand

ET SI : un écrivain, philosophe et poète français connu pour ses Variétés écrit que le rêve est un phénomène qu’on n’observe que pendant son absence. Et si vous décidiez d’observer le phénomène inverse : chaque modèle Coco Crush est un rêve à vivre au présent.

FLYING CLOUD : c’est le nom du quatre-mâts à la coque noire et au pont de bois blanc sur lequel Coco Chanel accompagna « Bendor », Hugh Grosvenor, second duc de Westminster, l’un des hommes qui compta le plus dans sa vie.
Il y a dans le tintement de plusieurs bracelets portés ensemble ces quelques notes reconnaissables entre toutes que font les filins d’acier contre un mât : le son de la liberté.

FOU : on parle d’amour fou, on ne parle pas de crush fou. Parce que le crush est déjà un paroxysme. Et Coco Crush une folie sans laquelle la vie manque de sagesse.

GRAVITÉ : c’est une loi qui porte aussi le nom de loi de l’attraction. Porter Coco Crush, c’est aussitôt faire l’expérience d’une force responsable de l’attraction entre deux corps. Par exemple : le choix d’une bague vous attire irrésistiblement vers le choix d’une nouvelle bague.

HABITUDE: L’amour de Gabrielle Chanel pour l’un de ses amants poètes ne fut probablement pas indifférent à cette règle : il faut prendre très tôt de bonnes habitudes, surtout celle de savoir changer d’habitudes. En résumé, il ne doit pas y avoir d’habitudes. Seulement des infractions à l’habitude. Pas une seule façon de porter un ou plusieurs bijoux Coco Crush. Une habitude à prendre au quotidien.

IRRÉGULIÈRE : c’est un esprit et c’est une conduite, inspirée par une vie qui n’entendit jamais suivre le modèle de la régularité. Porter deux boucles d’oreille différentes du même côté est le signe d’un esprit qui se reconnaît en celui de Gabrielle, la plus libre et passionnée des irrégulières.

JEU DE LOIS : le lundi, misez sur la loi du plus grand nombre : empilez les bracelets. Le mardi, misez sur la loi du retrait : un bijou, un seul. Le mercredi, misez sur la loi du plus fort : un poing américain avec 4 bagues ton sur ton sur les 4 doigts de chaque main (index, majeur, annulaire, auriculaire). Le jeudi, misez sur la loi du mariage : 2 ors, 2 tailles de bagues, peu importe le nombre et la taille des modèles. Le vendredi, misez sur la loi de l’unité : plusieurs bagues, même modèle. Le samedi et le dimanche, soyez hors la loi : inventez.

KO : COCO CRUSH a l’effet d’un coup de poing sur tous ceux que vous croisez. Une arme de séduction à utiliser ad libitum.

LA : donnez-le « la » d’un style que vous ne suivez pas mais que vous inventez. Vous ne suivez pas le mouvement. Ce sont les autres qui suivent du regard chacun de vos mouvements.

LUCIENNE : une bague au pouce et une bague à l’index, comme on tient une paire de ciseaux. Cet outil dont Coco Chanel ne se sépare jamais sera l’instrument d’une conquête dont la célèbre modiste Lucienne Rabaté est l’initiatrice de la première heure.

LEWIS ET IRENE : Ils sont un couple de fiction inspiré à Paul Morand par le couple que formèrent Gabrielle Chanel et Boy Capel. Porter une paire de bagues, grand ou petit modèle même or ou 2 ors à l’index et au majeur, est le signe d’une alliance qui compte double.

MADEMOISELLE : c’est le choix de la symétrie. Le porter Mademoiselle exige la règle absolue d’une manchette même modèle, même or, même taille, porté à chaque poignet. Le reste est accessoire.

GRANDE MADEMOISELLE : Anne Marie Louise d’Orléans et cousine germaine du Roi-Soleil, la duchesse de Montpensier connue sous le nom de Grande Mademoiselle ajoute à la grandeur de sa naissance la grandeur de la flamme qui l’anime lorsqu’il s’agit de défendre un amour, de gagner sa liberté, de prendre en main son destin. Cette main qu’il est important d’armer avec une paire de bagues sur l’index accompagnée d’une devise personnelle : je ne laisserai personne m’arracher le cœur.

MATELASSÉ : motif emblématique de CHANEL, il s’inspire des tapis de selle de jockey pour signifier le confort de la ligne Coco Crush en la signant d’un croisillon.

MISIA : c’est le choix de l’absolu, comme l’était de toute sa personne Misia Sert, égérie et amie proche de Coco Chanel. Une boucle à l’oreille comme seul bijou et comme un trait de caractère visible qui ne s’explique ni ne s’excuse.

NORD SUD : comme Pierre Reverdy relie les 2 foyers intellectuel et artistique Montmartre et Montparnasse, la bague 2 doigts se porte avec la possibilité d’un double sens dont l’esthétique contient un esprit et l’esprit soutient une esthétique.

OH : interjection qui marque la surprise et exprime un sentiment de vif plaisir. Habituellement utilisée avec un point d’exclamation pour souligner l’élan vif du plaisir ressenti. Par exemple : 1/Oh que cette bague Coco Crush est belle sur moi ! 2/Oh comme cette façon de porter plusieurs bagues Coco Crush me plaît ! 3/Oh oh j’y pense ! C’était mon anniversaire il y a 2 mois !

ONCE UPON A TIME : Le titre du film réalisé sur Coco Chanel par son successeur dit qu’il appartient à chacun de créer sa propre légende. Porter une seule bague grand modèle à l’index, c’est faire le choix d’une décision : toucher du doigt sa légende.

OR : beige, jaune ou blanc, c’est un métal dont le caractère s’affirme avec chaque modèle de la ligne Coco Crush et se confirme dans l’addition.

PARTICULIÈRE : antonyme de fantaisiste, c’est une façon d’être qui se révèle avec une façon de porter un bijou. Une seule bague, grand ou petit modèle, portée au pouce est le signe particulier d’une passion sans fin pour la liberté.

QUATRE QUART : c’est une règle infaillible en cas de doute sur un porter quatre bagues : une bague diamants (+3 sans diamants) ou une bague grand modèle (+3 petits modèles) ou une bague OR BEIGE (+3 or blanc ou or jaune) ou une bague sur une main (+3 sur l’autre main).

ROUSSY : il y a un esprit punk dans Coco Crush, qui devient un signe d’appartenance à une communauté de goûts et de comportements si vous portez 2 bagues même modèle à l’index et à l’auriculaire. Référence à l’iconoclaste Roussy, qui forme la plus subversive des communautés à 3 avec Misia et José Sert.

SILENCE : Un mime français, qui a fait du silence un art, invite à observer cette règle : avant de dire quelque chose, il faut se demander si le silence n’est pas plus important. Votre façon de porter Coco Crush parle de vous, sans qu’il soit nécessaire par moments de prononcer un mot.

TROMPE-L’ŒIL : une boucle d’oreille peut en cacher trois.

TRIO : Comme le trio José Maria Sert, Misia et Roussy (de son nom Roussadana Mdivani, sculptrice d’origine georgienne), ce trio de bagues compose un ménage à 3 qui ne se cache pas.

UNIFORME : L’uniforme est à CHANEL ce que les palmiers sont à la riviera et la loi de la gravité à Newton : indissociable. Porter plusieurs bagues d’un même or, c’est faire le choix d’un esprit qui se démarque par sa volonté de ne pas se faire remarquer.

VARIER LES PLAISIRS : Varier le plaisir de se faire plaisir en variant les façons de porter Coco Crush est une sagesse qui tient ses promesses, si l’on en croit le philosophe français des lumières connu pour éveiller les consciences : « le plaisir donne ce que la sagesse promet »*. * Voltaire, Le sottisier

VICE VERSA : Préférer le dépouillement d’un seul bijou à l’exubérance de l’addition. Et vice versa.

VOILÀ : le résultat est là.

WESTMINSTER : Aux côtés de son amant le duc de Westminster, Coco Chanel découvre les grands rendez-vous mondains anglais et trouve une inspiration dans la garde-robe de son amant. Porter une bague diamants petit modèle à l’auriculaire est un signe de pouvoir et de capacité à convaincre emprunté à celui qui était familièrement surnommé Bendor.

X : c’est une lettre de l’alphabet, c’est le signe de reconnaissance de Coco Crush et c’est une inconnue : quel sera votre prochain Crush ?

Y COMPRIS : vous allez aimer toutes les façons de porter Coco Crush. Et vous allez porter toutes les façons d’aimer Coco Crush. Y compris celles qui n’existent pas encore.

ZUT : exclamation familière qui exprime le regret de se décider trop tard.

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :