Home Horlogerie et Joaillerie Le Forban Sécurité Mer repart à l’abordage avec la Malouine : ça sent bon les embruns !

Le Forban Sécurité Mer repart à l’abordage avec la Malouine : ça sent bon les embruns !

by pascal iakovou
0 comment

LE FORBAN SECURITE MER

50 ans après, la marque repart à l’abordage

Si les années 1950 avaient été marquées par l’essor de la plongée sous-marine comme activité de loisir, elles avaient également vu la Marine nationale lancer des appels d’offres pour équiper ses nageurs de combat, ses pilotes de l’Aéronavale et ses équipages de montres étanches et fonctionnelles. Parmi toutes les créations horlogères de l’époque, nombre d’anciens marins et de plongeurs se souviennent d’un modèle qu’ils avaient porté à partir de 1969, possédant un nom impertinent, un logo évocateur et une forte personnalité.

50 ans après, la Maison « Le Forban Sécurité Mer » retrouve la lumière. Avec un design sauvegardé, une identité préservée et des performances redynamisées. Mais surtout avec une volonté d’accessibilité : étanche à 150m, équipée d’une lunette tournante unidirectionnelle et animée par un mouvement automatique, la « Malouine » est en effet proposée à un prix inférieur à 500 euros.

Empruntant son nom à la célèbre cité corsaire de Saint-Malo, la montre veut ainsi jouer les flibustiers en s’attaquant aux idées reçues et aux habitudes : oui, une « plongeuse » peut se porter au quotidien, en toute circonstance et s’imposer aussi bien en mer qu’en ville, synthèse réussie de la « tool watch » et de « l’urban watch ».

Jean-Sébastien Coste, propriétaire des marques Triton et Le Forban Sécurité Mer : « En chinant dans une boutique vintage, je suis tombé par hasard sur une montre Le Forban Sécurité Mer, et j’ai été séduit autant par son nom sympa que par son design rétro. Je me suis renseigné et j’ai découvert qu’elle possédait une belle histoire, bien que tombée dans l’oubli. J’ai eu envie de relancer la marque et de créer la Malouine, inspirée de deux modèles Le Forban Sécurité Mer des années 60 et 70, afin de répondre aux attentes d’une clientèle jeune pour qui la plupart des montres sont inaccessibles. Mais j’ai aussi souhaité équiper la Malouine d’un mouvement automatique pour lui offrir la noblesse de l’horlogerie mécanique, même à moins de 500 euros (un tarif rendu possible par la mise en place d’un réseau de vente digital, à l’exception de la boutique Emile Léon, également détaillant Triton). Le calibre très fiable est signé Miyota et l’assemblage des montres est assuré en France, à Paris, par les artisans horlogers des Ateliers Plantin dont la réputation est solidement établie. Les dimensions du boîtier le destine autant aux hommes qu’aux femmes, et le choix d’un bracelet en silicone, plus doux au toucher que le caoutchouc traditionnel, le rend vraiment très agréable à porter. Pour Le Forban Sécurité Mer, l’heure est venue de larguer les amarres et de reprendre la mer. Avec une nouvelle pièce prévue dès l’année prochaine, qui sera baptisée cette fois La Rochelaise ».

Les montres Le Forban Sécurité Mer sont en vente sur Internet

& chez Emile Léon, 8 rue Royale, Paris

www.leforbansecuritemer.com

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :