Home ModeFashion Week Andreas Kronthaler for Vivienne Westwood SS20

Andreas Kronthaler for Vivienne Westwood SS20

by pascal iakovou
0 comment

Rock me Amadeus

« Tout est connecté, ce qui n’était pas lié est soudainement connecté, c’est l’inspiration, l’intuition, la condition humaine. C’est ce que nous sommes, nous connectons les univers. J’ai épinglé les images sur le mur – J’ai vu l’image de la poignée d’une porte, la tête d’un homme dont les bras frappaient à la porte – l’alchimie. Cela s’est transformé en une boucle venant de l’épaule ou de la hanche qui souffle le vent, parfois longue, parfois courte, tournant autour. Ma première inspiration fut les nuages – les pin-up des années 50, photographiées d’en bas, comme si elles étaient dans le ciel avec des nuages de coton se jetant sur elles. J’aime la forme des nuages qui flottent sur le corps, les vêtements qui glissent du corps, la chemise qui tombe des hanches vers le sol. Les remettre de bas en haut, à l’envers, serrés autour des hanches : fais le toi-même. Nous avons travaillé avec Wastemark pour collecter des chutes de tissus dans les meilleures usines italiennes : réduire, réutiliser, repenser. J’aime le volume ; le colporteur, le vendeur ambulant, son stock transporté dans une cage attachée dans le dos, sa tête entourée de marchandises sur ses épaules – c’est un spectacle ambulant. Forme gonflée dans d’infinies possibilités : épaules, hanches bouffantes, grands chapeaux et parapluies. Armatures fournies par la coque rigide du corset – une base pour les étoffes virevoltantes de la Vénus de Botticelli. Pour la seconde saison nous avons travaillé en collaboration avec le projet ‘Ethical Fashion Initiative’ en utilisant du tissu artisanal provenant du Mali – Bogolan teint naturellement, signifiant « fait de terre », à motif damier. Nous avons réinventé un pied d’animal sur nos nouvelles paires de talon, Mozart aurait adoré. Tigre, tigre brûlant brillant, dans les forêts de la nuit. La coiffure du 18ème siècle, portée par chaque petit apprenti, c’est ingénieux, et quel casting ! Je n’ai jamais vu de telles créatures, elles viennent toutes d’un autre monde. Faisant surgir un conte de fées historique et géographique de l’espèce humaine, du microbe au robot.

Nous soutenons Fauna + Flora dans leur lutte pour protéger le tigre de Sumatra de l’extinction massive. www.fauna-flora.org« 

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :