Home Art de vivre La folie Supreme emporte les enchères

La folie Supreme emporte les enchères

by pascal iakovou 18 mai 2018 0 comment

C.R.E.A.M.

La SUPREMatie des enchères

Résultats de la vente du 16 mai 2018, à Paris

Lot 93 : Louis Vuitton x Supreme, Malle Courrier 90 Trunk, adjugé 88 400 € / 104 312 $ frais inclus (Estimation : 70 000 – 100 000 €)

C’était un véritable événement dont seul Artcurial a le secret qui avait lieu ce mercredi 16 mai 2018 à Paris ! Avec C.R.E.A.M., Cash Rules Everything Around Me, la maison de vente a plongé au cœur de 30 ans de culture urbaine new yorkaise, de l’Urban Art au Streetwear. Cette vente aux enchères inédite qui mettait à l’honneur la marque la plus emblématique de ce mouvement, Supreme, et les artistes de la même génération, totalise 850 681 € / 1 M$ frais inclus, le double de son estimation globale.

Sous le marteau d’Arnaud Oliveux, 94 % des 135 lots ont changé de mains. La moitié a été adjugée au-delà de leur estimation, au prix de nombreuses batailles entre enchérisseurs en salle, au téléphone et sur Internet. Les collectionneurs de la marque Supreme et amateurs d’art urbains étaient particulièrement nombreux en salle (plus de 250 personnes). Certains, peu familiers des maisons de vente, découvraient pour la première fois l’univers des enchères. Toutes les générations étaient représentées, notamment les fameux Milleniums que l’on dit parfois éloignés de l’art.

« Fidèle à sa réputation de pionnier, Artcurial repousse les frontières et arrive à séduire de nouvelles générations de collectionneurs. Cette vente événement qui se penche sur l’une des plus importantes révolutions culturelles contemporaines, embrasse toutes les formes artistiques et redéfinie la collection. Les prix obtenus à la fois pour des objets siglés Supreme mais aussi pour les œuvres d’artistes de la même génération qui ont accompagné ce mouvement mondial sans précédent, confirment l’intérêt international pour la culture urbaine. » Fabien Naudan, Vice-Président, Artcurial

Sans surprise c’est Supreme, avec l’emblématique collaboration Louis Vuitton qui avait déchainé les passions dans le monde entier en 2017, qui obtient le plus haut prix de la vacation. La rarissime malle Courrier 90 Trunk (lot 93) et la boite Skateboard Trunk (lot 81) atteignent respectivement 88 400 € / 104 312 $ et 62 400 € / 73 632 $, dans l’estimation.

Le succès des œuvres des artistes de street art KAWS, avec son 4 Foot Companion (Black) de 2007 (lot 22) vendu le double de son estimation à 80 600 € / 95 108 $, et Futura 2000, avec Strawberry parfait II de 2009 (lot 14) emporté 49 400 € / 58 292 $ (estimation : 15 000 – 20 000 $), confirment par ailleurs la justesse de cette proposition panoramique de la culture urbaine mêlant les différentes formes artistiques. Ils raisonnent avec les planches de skate Supreme réalisées en collaboration avec les artistes Damien Hirst, Terry Richardson ou Takashi Murakami.

L’œuvre de ZEVS, Liquidated Supreme de 2010 (lot 9), représentant le fameux logo blanc et rouge de la marque de streetwear, illustre parfaitement les liens puissants qui existent entre les artistes et les marques dans cet univers. Elle est adjugé plus de 10 fois son estimation à 54 600 € / 64 428 $ frais inclus. Dans le même esprit, Artcurial proposait l’œuvre I shop therefore I am de cette Barbara Kruger, datant de 1990, dont les codes graphiques ont donné naissance au logo de Supreme. Estimée 800 – 1 200 € (lot 50), elle est cédée pour 3 300 € / 3 894 $.

Les enchères se sont véritablement affolées pour tous les objets du quotidien qui sont devenus aujourd’hui des objets de collection. Les totems de la marque, notamment les emblématiques tee-shirts blancs marqués du célèbre logo rouge et ceux des collaborations les plus pointues, s’envolent. C’est le cas du tee-shirt Supreme x Nate Lowman (lot 54) qui multiplie par près de 10 son estimation pour atteindre 9 800 € / 11 564 $. Le tee-shirt célébrant l’ouverture de la boutique Supreme de Paris (lot 55) s’envole lui à 5 700 € / 6 726 $ (estimation : 900 – 1 200 €).

Dans les collaborations, il faut noter le succès des accessoires de boxe cosigné Supreme x Everlast. Le sac de frappe Lights Out (lot 66) obtient 20 200 € / 23 886 $ (estimation : 4 000 – 6 000 €), tandis que la paire de gants (lot 68) atteint 8 500 € / 10 030 $ (estimation : 2 500 – 3 500 €).

Enfin, clin d’œil aux appropriations transgressives des débuts, le vide poche H (lot 18), modèle détourné d’un classique Hermès par Supreme en 2012, se vend 5 700 € / 6 726 $ (estimation : 800 – 1 200 €).

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :