Home Art de vivreCulture Festival Piano au Musée Würth

Festival Piano au Musée Würth

by pascal iakovou
0 comment

PIANO AU MUSÉE WÜRTH
10 – 19 Novembre 2017

Au sud de Strasbourg, le Musée Würth d’Erstein – avec sa belle collection d’art moderne et contemporain – est l’écrin poétique du festival international de piano qui porte son nom, créé en 2016 par Marie-France Bertrand, directrice du musée, et le pianiste Vincent Larderet, directeur artistique du festival. En deux ans, le rendez-vous est devenu une halte privilégiée des solistes de renom et des jeunes talents, qui goûtent chaque automne à son acoustique unique, à deux pas de l’Allemagne.




LE MUSÉE WÜRTH ERSTEIN, HAUT LIEU DE LA CULTURE

Aux plus bricoleurs, le nom de Würth évoquera vis et matériaux de fixation réputés dans le monde entier. À d’autres, la success story d’un jeune homme de 19 ans reprenant la modeste entreprise paternelle, aujourd’hui véritable empire industriel. Würth rayonne aussi sous la forme d’une collection riche de 17 000 œuvres, tableaux et sculptures des Primitifs au XXIe siècle. L’industriel allemand Reinhold Würth, aujourd’hui âgé de 82 ans, n’a eu de cesse, depuis l’acquisition dans les années 1960 d’une aquarelle d’Emil Nolde, de développer cette collection et de la rendre accessible à tous dans des lieux dédiés aux arts plastiques mais aussi à la littérature et à la musique.

Ainsi, depuis 1991, quinze lieux d’exposition Würth, des musées d’entreprise, ont surgi en Europe. Celui d’Erstein, inauguré en 2008, au sud de Strasbourg, est l’un des trois plus grands. Ses trois salles permettent d’accueillir des expositions temporaires sur des thématiques variées.
Situé au cœur du musée, un auditorium de 224 places accueille une riche programmation culturelle en résonance avec la collection : théâtre, musique classique, chansons, spectacles jeune public, conférences, ateliers.

« Nous ne sommes pas uniquement un cube qui renferme une exposition de peintures et de sculptures. Nous souhaitons dresser des ponts, établir des correspondances. Lorsque j’ai invité Vincent Larderet en 2014, nous avons vu que nous pouvions faire quelque chose de plus grande ampleur. »

C’est ainsi que naît le festival d’automne Piano au Musée Würth, dont les maîtres mots sont mixité et convivialité. Le cahier des charges est simple : programmer des pianistes de renommée internationale mais aussi des jeunes talents et des artistes de la région.

UN FESTIVAL PAS COMME LES AUTRES

Pianiste atypique, Vincent Larderet donne au festival le ton de ses choix éclectiques et passionnés, tout en suivant les trois axes définis par le musée : de grands solistes internationaux, de jeunes talents et artistes renommés issus de la région d’Alsace, et une dimension pédagogique (Master classe, collaboration avec des concours internationaux et le « Prix Spécial Piano au Musée Würth »).
A l’image de son parcours démarré très jeune à l’étranger, Vincent Larderet a souhaité une programmation internationale, mettant ainsi en lumière les différentes approches qu’impliquent chaque tradition pianistique des différents pays et artistes invités.

Lutter contre la standardisation des répertoires est source d’inspiration pour Vincent Larderet, au piano comme ici à la direction artistique du festival. Les répertoires abordés durant ces dix jours de piano au musée puisent dans l’immensité et la diversité de l’œuvre pianistique. Les grands chefs-d’œuvre emblématiques de Beethoven, Brahms, Chopin, Debussy, Fauré, Ravel, Schubert, Schumann, Prokofiev ou encore Rachmaninov y trouvent leur place aux côtés de petits bijoux moins familiers du grand public. Ravel et Szymanowski seront, eu égard au cinquantenaire de leur mort, en 1937, particulièrement fêtés, en solo, en duo et en trio, le vendredi 17 novembre, et dans le récital d’Ewa Osińska.

Parmi les artistes invités : les grands noms de la scène internationale que sont les pianistes Philippe Bianconi, Nelson Goerner, Herbert Schuch, Peter Laul, Vadym Kholodenko, Vincent Larderet et Ewa Osińska partageront le clavier du Steinway de l’auditorium du musée avec les jeunes talents à la virtuosité déjà sulfureuse comme Ana Kipiani. Le piano sera aussi jazz et suisse le temps d’une session avec le Colin Vallon Trio.

 

BILLETTERIE
La billetterie est disponible du mardi au
dimanche, de 10 h à 17 h au Musée Würth.
Achetez vos billets en ligne, sur le site
internet du musée : www.musee-wurth.fr
INFORMATIONS ET RÉSERVATIONS
03 88 64 74 84 / [email protected]
ADRESSE
Musée Würth France Erstein
Zi ouest – rue Georges Besse
67150 Erstein

Pour vous loger sur place : Expedia Strasbourg

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :