Home Beauté et parfums Points de vue sur la chirurgie esthétique avec le Docteur Jacques Ohana

Points de vue sur la chirurgie esthétique avec le Docteur Jacques Ohana

by pascal iakovou
0 comment

Il y a quelques jours, nous rencontrions un des plus éminents chirurgien  esthétique français pour un bilan sur la chirurgie esthétique d’aujourd’hui.

Quel est votre constat sur le tableau actuel de la chirurgie esthétique ?

Jacques Ohana  : L’essor de la chirurgie esthétique et de la médecine esthétique est phénoménal et mondial. Ces dernières années, le nombre des interventions réalisées mondialement a grimpé vertigineusement : aux Etats-Unis par exemple, on comptait à peine 2.1 millions d’interventions en 1997 et déjà plus de 8.8 millions en 2003, soit quatre fois plus en quelques années. En 2010, on compte 18 millions d’opérations de chirurgie et de médecine esthétique dans le monde.

source : ASAPS

Quels sont les progrès les plus révolutionnaires selon vous ?

J.O : En matière de chirurgie du visage je citerais sans aucune hésitation le lifting cervico-facial. Une meilleure connaissance des méthodes et des techniques, plus raffinées, des plus grands chirurgiens français a permis des résultats beaucoup plus naturels. Il est aujourd’hui possible lors de cette intervention d’agir non seulement sur la peau mais aussi sur le plan musculaire et sur la répartition des volumes graisseux.

Pour la chirurgie du corps, sans hésitation là non plus : la lipoaspiration. La liposuccion est auourd’hui l’opération la plus pratiquée au monde. La technique a été inventée dans les années 80 par le Chirurgien Yves-Gérard Illouz qui m’a formé. Le remodelage des formes permis par la lipoaspiration a révolutionné la chirurgie esthétique.

Selon vous pourquoi un tel engouement pour la chirurgie esthétique ?

J.O : Des guérisons plus rapides, la relative légèreté de la douleur et la raréfaction des cicatrices visibles font que de plus en plus de patients, osent la chirurgie esthétique. La chirurgie esthétique est de moins taboo ou réservée à une élite, ce qui facilite aussi la prise de décision des patients.

Les patients ont envie de vivre mieux plus longtemps, ils ont ainsi compris et accepté que l’on peut commencer à prendre soin de soi avant cinquante ans si on en a besoin.

Vous êtes aussi précurseur dans l’utilisation de la médecine esthétique ?

J. O : Tout à fait et la médecine esthétique est à elle seule une révolution. Médecine esthétique et chirurgie esthétique sont étroitement liées et il s’agit de deux approches complémentaires pour offrir aux patients le meilleur résultat possible.

Related Articles

%d blogueurs aiment cette page :